CMAPRESS : une agence éditoriale passe à la Certification Voltaire


Pour CMAPRESSl’orthographe est plus que quelque chose d’important : c’est essentiel. Il faut dire que son activité le justifie. CMAPRESS est en effet une agence éditoriale.

Pour simplifier, nous dirons que son métier est d’écrire pour le compte des entreprises, en particulier sur l’Internet. Parce que l’orthographe est fondamentale, ce spécialiste des contenus éditoriaux a choisi depuis l’année dernière de faire passer la Certification Voltaire à l’ensemble des rédacteurs qu’elle recrute .

« La Certification Voltaire n’apporte que des avantages : nos rédacteurs valorisent ainsi leur CV et leurs compétences ; nos clients sont rassurés sur la qualité des services que nous leur offrons ; et CMAPRESS se démarque de sa concurrence », explique Élodie France, responsable éditoriale de l’agence stéphanoise.

Il est vrai que, dans le secteur de l’Internet, la rédaction web a longtemps été vue comme un job d’appoint : « Il n’y a pas de formation diplômante pour devenir rédacteur web, qui est un métier véritablement ouvert à tous. Mais nous avons rapidement été confrontés à des profils peu à l’aise avec l’orthographe ou avec la grammaire lorsque nous avons commencé à recruter des rédacteurs », continue Élodie France.

Par ailleurs, les évolutions récentes de l’algorithme du moteur de Google ont rendu prépondérante la qualité du contenu publié par les entreprises sur leurs sites web : « Des textes mal écrits ou avec des fautes de français vont avoir un impact négatif sur le référencement de leurs sites dans les résultats de moteurs de recherche. »

La Certification Voltaire est donc devenue obligatoire pour l’ensemble des nouveaux recrutés, à l’issue des deux mois de leur période d’essai. Et l’argument fonctionne, autant au niveau des employés, qui voient ainsi leurs compétences valorisées, qu’au niveau des entreprises, toujours plus séduites. « Même si de plus en plus en ont entendu parler, tous nos clients ne connaissaient pas la Certification Voltaire. Mais nombre d’entre eux ont déjà été confrontés à des problèmes d’orthographe dans les textes publiés sur leurs sites web. Ils sont devenus très sensibles à la notion de qualité d’écriture », termine Élodie France.

Nous sommes extrêmement fiers chez Projet Voltaire de voir ainsi la Certification Voltaire vécue comme un engagement qualité par des professionnels de l’écriture. Et nous le sommes encore plus de nous apercevoir que les entreprises y sont sensibles. Alors, nous adressons à la fois un grand merci et un grand bravo à CMAPRESS.


À propos de Erick

Community Manager.

Une réponse à CMAPRESS : une agence éditoriale passe à la Certification Voltaire

  1. cloitre dit :

    bravo, enfin pour les nuls en orthographe dont je suis un membre actif, une façon astucieuse de retisser des liens avec notre langue chérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *