Un coach fait tomber l’ancien record d’orthographe vieux de seulement une semaine !


Marie-Hélène SALHIEN, coach professionnel, vient de faire tomber l’ancien record de la Certification Voltaire qui était de 922 sur 1000, et qui avait été établi il y a une semaine par une étudiante de 21 ans. La barre est désormais très haute avec un score à 978 !

Pour réaliser cette performance, notre nouvelle championne s’est durement entraînée avec Projet Voltaire Supérieur et Projet Voltaire Excellence, services en ligne de remise à niveau et d’entraînement personnalisés en orthographe. Elle nous explique tout.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre activité professionnelle ?

J’étais formatrice à l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), d’abord en Maison d’Arrêt auprès de jeunes détenus, puis avec des personnes à la recherche d’un emploi. Je les accompagnais dans ce qu’il est convenu d’appeler  leur « remise à niveau », notamment en français, en maths et en culture générale. Je suis ensuite passée de l’autre côté de la pédagogie, pour animer des formations de formateurs. Enfin, j’ai construit et suivi les projets de formation de personnes handicapées en route vers une réinsertion professionnelle. Parallèlement, j’ai complété ma formation de Coach. Je suis aujourd’hui coach professionnelle, avec le statut d’autoentrepreneur. J’accompagne individuellement des personnes qui souhaitent franchir un cap ou vivre une situation particulière en utilisant au mieux leurs ressources et leurs potentialités.

Pourquoi avez-vous passé la Certification Voltaire ?

Dans ce nouveau champ d’activité, l’un de mes souhaits était de proposer un accompagnement individuel en tant que « coach en orthographe ». Je sais que l’expression peut faire sourire et je le comprends. Mais, elle montre, à mon avis, qu’il existe une autre façon d’aborder les difficultés de notre langue, et une autre approche – sans doute plus ludique – pour aider les personnes en difficulté à déjouer les pièges de la grammaire française !

J’ai moi-même la grande chance d’appartenir à une génération qui était en classe primaire dans les années cinquante/soixante, au temps où les dictées et autres exercices, associés au latin et au grec même, parfois, constituaient des fondations d’une solidité à toute épreuve. Ma passion pour l’orthographe ne s’est jamais démentie depuis. Afin de la partager en tant que coach, il me fallait une légitimité incontestable ! J’ai donc choisi de passer la Certification Voltaire.

Ce certificat d’orthographe vous semble-t-il important pour un coach ?

Oui, assurément ; en particulier si l’on aspire – comme c’est mon cas – à considérer l’orthographe comme l’un des ses domaines d’expertise ! Mais également, d’une façon plus générale, pour ceux qui veulent des écrits et une communication à la hauteur d’enjeux très « concurrentiels ». Quoi qu’on en dise aujourd’hui, la qualité de la langue, son adéquation au message et sa forme ont un impact immédiat ! C’est un défi que chacun(e) de nous doit relever en permanence. La communication – écrite comme orale – est une image de marque, au même titre que la sacro-sainte « bonne présentation » ! Avec ce certificat, je ne prétends certes pas avoir atteint la qualité « hors concours » de M. Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe. Mais j’ai atteint un seuil de qualité dont je suis fière ! Pour autant, je sais qu’il ne faut pas relâcher la garde ! Je vais poursuivre mes efforts, en m’appuyant encore et toujours sur toutes ces phrases (pleines de chausse-trap(p)es),  concoctées par les concepteurs de ce « merveilleux et monstrueux » logiciel !

Vous étiez-vous entraînée avant de passer la Certification ?

Dans un premier temps, en avril 2010, j’ai passé la certification à Périgueux, en Dordogne, où je vis désormais, avec mes seuls acquis antérieurs. Sans m’entraîner, sans relire quoi que ce soit. Score : 678 sur 1000. J’ai raté de quelques points le niveau « Référent ». Cela m’a piquée au vif !

Je me suis alors inscrite à l’entraînement proposé par le Projet Voltaire : d’abord les sept niveaux de la version « Supérieure », puis les neuf autres de la version « Excellence ». Entraînement intensif – mon mari peut en témoigner – qui fut pour moi un réel plaisir. J’ai redécouvert des règles enfouies dans ma mémoire ; j’ai réussi à « enregistrer » des tournures particulièrement délicates [ah ! ce « rien moins que…. » et son compère « rien de moins que »…] ; j’ai apprécié comme autant de gourmandises des dizaines, voire des centaines de subtilités, qui rendent notre langue sublime ! J’ai noirci des pages et des pages de mémento. Je me suis aussi replongée dans les livres « de référence » : le Nouveau Dictionnaire des difficultés du français moderne de Joseph Hanse ; le Code orthographique et grammatical de René Thimonnier, ainsi que les ouvrages de Maurice Grevisse. Sans oublier mes visites régulières et toujours « fortifiantes » au site de Bruno Dewaele : http://www.parmotsetparvaux.fr/ ainsi qu’à son blog http://alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr/

A la fin du mois de juin, moins de dix semaines après, donc, j’ai repassé la certification Voltaire. Le résultat a dépassé mes attentes : 978 sur 1000, trois cents points supplémentaires par rapport à ma première tentative !

Les chiffres sont éloquents et disent clairement que ce logiciel est un outil exceptionnel pour tous ceux qui désirent progresser en orthographe, grammaire et sémantique. Mais, pour moi, cela va bien au-delà des connaissances acquises ou retrouvées, au-delà d’un score dont on peut faire état sur un CV. Cette Certification m’apporte aussi la satisfaction d’avoir désormais rejoint l’armée de ceux qui défendent notre patrimoine linguistique, par ailleurs trop souvent malmené, et dont nous sommes pourtant tous garants.

Marie-Hélène SALHIEN a monté sa structure d’accompagnement personnalisé, appelée 1coup2pouce.


9 réponses à Un coach fait tomber l’ancien record d’orthographe vieux de seulement une semaine !

  1. Delphine FIGAROL dit :

    Comme quoi, contrairement à ce que m’a dit un coach en orthographe, rien n’est perdu ! Je veux devenir Formatrice en orthographe et si Marie-Hélène y est arrivée alors pourquoi pas moi !
    Ça me conforte dans l’idée qu’il ne faut pas trop écouter les gens qui ont tendance à vous dévaloriser et à vous rabaisser en vous disant : « Non mais vous avez vu votre niveau? A mon avis, laissez tomber, vous n’êtes pas assez bonne pour y parvenir… » (dixit le coach en orthographe auprès duquel j’avais demandé conseil)
    Merci pour votre retour d’expérience remotivant !!!

  2. gerard dit :

    quelle belle reussite. bravo. et que de chemin parcouru depuis Ales et la lancia fulvia
    ….

  3. Thierry dit :

    Bonsoir à tous,

    A 52 ans, je souhaite me réorienter vers le coaching en orthographe ?
    Est-ce réaliste ?
    Je prépare la Certification Voltaire ; faut-il envisager une formation ? Si oui, de quel type ?
    Le statut d’auto entrepreneur est-il approprié pour ce métier ?

    Merci pour vos conseils !

    • Erick dit :

      Bonjour Thierry,
      Nous sommes des spécialistes en orthographe, mais pas en coaching. Il nous est donc difficile de partager avec vous des conseils pour votre reconversion. Mais peut-être que ces conseils pourraient venir de nos lecteurs…
      Nous vous souhaitons en tout cas beaucoup de réussite dans votre aventure.

    • Chambaron dit :

      Bonsoir M. Thierry,

      Ce qui est roboratif, c’est d’analyser ce sur quoi les gens réagissent: le score de MH Salhien vous inspire un commentaire velléitaire. Elle doit s’en féliciter, la langue française s’en émouvoir, M. Erick s’en réjouir, et moi, moi, m’en trouver émoustillé!
      À cinquante-huit ans, je m’établis correcteur sur les seules bases de la Certification Voltaire, et d’un amour inconsidéré de la langue de Rostand! Mânes de Cyrano, à notre secours! À chaque terme du sabir anglo-américain qui nous perfide, nous opposons nos Lettres de noblesse, nos accréditations qui ne valent pas tant de l’heure!
      Étudiez aussi les solutions de portage salarial (que je mets personnellement en œuvre), conquerrez audacieusement de nouveaux territoires, établissez des impératifs là où aucune langue n’a encore mis le pied. Sans doute serez-vous un jour des nôtres, béat et amoureux des B.a.-Ba…
      Littérairement
      Chambaron

  4. Marie-Ange L. dit :

    Quel plaisir de constater que ma passion pour les langues en général, et pour la mienne en particulier, est partagée, que je ne fais pas partie d’une espèce en voie de disparition !
    Je viens de recevoir mon score à la Certification Voltaire. J’espérais atteindre 900 points, correspondant au niveau Expert. J’ai donc été heureuse et fière de voir que j’avais obtenu 960 points, et de lire que 99,9 % des personnes ayant passé cet examen avaient obtenu moins …
    Je serai en retraite d’ici environ un an et je souhaite m’orienter vers une activité de formatrice en orthographe ou de correctrice. Vos conseils à ce sujet seraient les bienvenus. Merci d’avance.

    • Erick dit :

      Bravo Marie-Ange, c’est une performance exceptionnelle que vous venez de réaliser. Nous vous adressons toutes nos félicitations.
      Pour ce qui est de votre orientation professionnelle, nous n’aurons malheureusement que peu de conseils à partager avec vous. Je vous invite à découvrir les arcanes de ce métier et quelques formations reconnues présentées dans cet article :http://suite101.fr/article/le-metier-de-correcteur-a2351
      Bon courage Marie-ange et bonne journée.

  5. Marie Hélène A. dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis heureuse de voir qu’il existe encore des personnes passionnées et qui ont envie de défendre la langue française. Pour ma part, je viens juste d’obtenir un score de 948 à la certification Projet Voltaire et, au-delà de l’impact que cela pourra avoir sur mon CV (je suis secrétaire de direction mais souhaite me rediriger vers l’enseignement qui était ma première passion), je suis ravie d’avoir, tout comme Mme SALHIEN, redécouvert des règles oubliées depuis longtemps, grâce au logiciel d’entraînement (Supérieur et Excellence), et j’y ai pris beaucoup de plaisir. N’hésitez plus si vous voulez améliorer votre orthographe, votre grammaire, et lancez-vous à votre tour dans l’aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *