5 minutes pour réviser : le nom

Après que nous avons revu quantité de notions liées au verbe (ses terminaisons, l’adverbe, l’auxiliaire et le participe passé, le COD et le COI), il est grand temps de nous intéresser au nom ! Le nom sert à désigner une personne, un animal ou une chose. C’est comme une étiquette que l’on colle. Facile, pensez-vous ? Oui et non ! Le pluriel de certains noms mérite toute notre attention…

Les types de noms

Voici quelques noms communs : tablette, boulanger, univers, parapluie, gentillesse, biche, sport… Ils commencent par une minuscule et sont souvent précédés d’un déterminant.
–> une tablette, un boulanger, l’univers, ce parapluie, la gentillesse, cette biche, le sport…

Certains noms communs sont des noms composés.

–> coffre-fort, grand-mère, porte-monnaie, lave-vaisselle, gratte-ciel, amour-propre, rez-de-chaussée… Ils s’écrivent généralement avec un trait d’union.

Il y a aussi des noms propres.
–> Voltaire, Paris, Médor, Toutankhamon, Cosette, Dakar, Zidane…

Ils commencent par une majuscule et sont parfois précédés d’un déterminant.
–> la Suède, les Français, l’Everest, le Nil…

Mais revenons à nos noms communs ! Ils ont un genre et un nombre.

Le féminin des noms

Rappel : le genre, c’est masculin ou féminin. Noms masculins : boulanger, univers, parapluie, sport… Noms féminins : tablette, gentillesse, biche.

Certains noms ont la même forme au masculin et au féminin. Ce sont des noms épicènes.
–> un artiste / une artiste, un élève / une élève, un pilote / une pilote.

Le pluriel des noms
Rappel : Le nombre, c’est singulier ou pluriel. Le pluriel commence à deux !

Règle générale
Pour former le pluriel d’un nom, il suffit de lui ajouter un « s » final.
–> dix tablettes, trois boulangers, plusieurs parapluies, quelques biches, des sports

Cas particuliers
1. Les noms terminés en -ou prennent un « s » final au pluriel, sauf :
—> bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou qui font –> des bijoux, des cailloux, des choux, des genoux, des hiboux, des joujoux, des poux.
Exemples : un bisou > des bisous, un voyou > des voyous ; mais un caillou > des cailloux, un pou > des poux.

2. Les noms terminés en -ail prennent un « s » final au pluriel, sauf :
–> bail, corail, émail, soupirail (ouverture en sous-sol), travail (activité), vantail (partie mobile d’une porte), vitrail qui font –> des baux, des coraux, des émaux, des soupiraux, des travaux, des vantaux, des vitraux.
Exemples : un portail > des portails, un éventail > des éventails ; mais un corail > des coraux, un vitrail > des vitraux.

3. Les noms terminés en -al font leur pluriel en -aux, sauf :
–> bal, carnaval, chacal, étal (table), festival, récital (concert), régal…
qui font –> des bals, des carnavals, des chacals, des étals, des festivals, des récitals, des régals.
Exemples : un canal > des canaux, un mal > des maux ; mais un bal > des bals, un festival > des festivals.

4. Les noms terminés en -eu prennent un « x » final au pluriel, sauf :
–> bleu, émeu (grand oiseau), enfeu (niche funéraire), lieu (poisson), pneu
qui font –> des bleus, des émeus, des enfeus, des lieus, des pneus.
Exemples : un adieu > des adieux, un enjeu > des enjeux ; mais un bleu > des bleus, un pneu > des pneus.

Attention, un même nom peut avoir deux pluriels différents, selon le sens :
–> un lieu > des lieux (des endroits) ou des lieus (des poissons).

5. Les noms terminés en -au prennent un « x » final au pluriel, sauf :
–> landau, restau et sarrau (blouse) qui font –> des landaus, des restaus, des sarraus.
Exemples : un tuyau > des tuyaux, un boyau > des boyaux ; mais un landau > des landaus, un restau > des restaus.

6. Les noms terminés en -eau font leur pluriel en -x.
Exemples : un gâteau > des gâteaux, un chameau > des chameaux, une peau > des peaux, un agneau > des agneaux. Il n’y a pas d’exception !

7. Les noms terminés en -s, -x ou -z sont invariables.
Exemples : une souris > des souris, un époux > des époux, un gaz > des gaz.

Sandrine Campese
Crédit photo

Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour,
Pour le pluriel d’émail, il faudrait préciser en arts plastiques car Larousse indique :
Émail, plur. émails = substance dure et blanche qui recouvre la couronne des dents chez l’homme et chez certains animaux ; couleur qui, par son aspect brillant, ressemble à un vernis (notamment dans les cosmétiques et dans certaines industries). L’art dentaire imite aujourd’hui les émails naturels dans toutes les nuances du blanc ; émails pour les ongles, pour les carrosseries d’automobiles.