5 minutes pour réviser : le verbe

Précédemment, nous avons révisé l’auxiliaire et le participe passé, le COD et le COI, quatre notions à connaître pour savoir « accorder ». Et pour savoir « conjuguer » alors ? Si nous avons parfois des difficultés à conjuguer correctement, c’est que nous avons oublié le b.-a.ba du verbe : sa nature, sa forme, son mode, son temps et son groupe ! Et si on faisait le point sur le verbe en 5 minutes ?

Qu’est-ce qu’un verbe ? Les Triplés de Nicole Lambert

Dans une phrase, c’est un mot très important.

Il indique :

– une action (ce que font les personnes, les animaux ou les choses) ;

– un état (comment ils/elles sont).

Exemples :

– une action : la voiture roule / la voiture freine mal ;

– un état : la voiture est verte / la voiture semble en panne.

Il y a 8 verbes d’état : être, devenir, paraître, sembler, demeurer, rester, avoir l’air, passer pour.

On peut les remplacer par « être » sans changer le sens de la phrase.

N.B. Le verbe d’état introduit généralement un attribut du sujet (adjectif, par exemple).

Exemple : Le professeur semblait agacé par le bruit : semblait = verbe d’état, agacé = attribut du sujet « professeur »

Un verbe peut être conjugué ou s’écrire à l’infinitif.

Exemples :

– verbe conjugué : la voiture roule.

– verbe à l’infinitif : la voiture va rouler / est en train de rouler.

Pour identifier un verbe conjugué dans la phrase, on peut :

– changer le temps de la phrase. Exemples : la voiture roulait, la voiture roulera…

– mettre la phrase à la forme négative : la voiture neroule pas.

Pour trouver l’infinitif du verbe, on peut :

– mettre la phrase au futur proche (aller + verbe à l’infinitif).

– utiliserest en train de

 

Comment le conjuguer ?

* La forme

Le verbe change de forme en fonction :

– de la personne

-> Je mange.

-› Nous mangeons.

-› Zoé et Marc mangent.

– du temps (passé, présent, futur)

-> Aujourd’hui, je mange.

-› Demain, je mangerai.

-› Hier, je mangeais.

Rappel :

1repersonne du singulier : je

2epersonne du singulier : tu

3epersonne du singulier : il / elle / on

1re personne du pluriel : nous

2epersonne du pluriel : vous

3epersonne du pluriel : ils / elles

 

* Les modes et les temps

Le mode, c’est la manière d’envisager l’action signifiée par le verbe.

Est-elle réelle, éventuelle, probable ?

La conjugaison française compte sept modes.

4 modes personnels :

= Le verbe conjugué à un mode personnel varie selon le nombre et la personne du sujet.

– l’indicatif : je viens, tu viendras…

– le conditionnel : je viendrais, tu viendrais…

– le subjonctif : que je vienne, que tu viennes…

– l’impératif : viens, venez…

3 modes impersonnels :

= Le verbe conjugué à un mode impersonnel ne varie pas selon le nombre et la personne du sujet.

– l’infinitif : je dois revenir, nous devons revenir…

– le participe : revenant

– le gérondif : en revenant

Comme son nom l’indique, le temps sert à situer l’action dans le temps ! L’indicatif compte dix temps, le subjonctif quatre, l’impératif, l’infinitif et le participe deux.

 

* Le groupe

Un verbe appartient à un groupe (1er groupe, 2egroupe, 3egroupe) qui permet de définir son mode de conjugaison.

1ergroupe : verbes dont l’infinitif se termine par -er.

Exemples : parler, jouer, regarder.

Exception : « aller » est un verbe du 3egroupe.

N.B. C’est l’infinitif qui sert à former le futur simple.

parler –> parlera

jouer –> jouera

regarder –> regardera

Attention, « aller » a trois radicaux différents :

– vaau présent de l’indicatif

– irau futur et au conditionnel

– alldans toutes les autres formes.

2egroupe : verbes dont l’infinitif se termine par -ir et qui font -issons avec « nous » et -issant au participe présent.

Exemples : finir (nous finissons / finissant, donc 2egroupe)

+ agir, choisir, vieillir…

3egroupe : tous les autres verbes, notamment ceux qui se terminent par -ir, -oir, -re et le verbe « aller » font leur participe présent en -ant.

Exemples : partir (nous partons / partant, donc 3egroupe)

+ cueillir, voir, paraître…

Sandrine Campese

Crédit photo

 

Articles liés

Laissez un commentaire
*

Félicitations à Sandrine Campese pour les  » 5 minutes pour réviser… », c’est bien écrit, très clair, avec du sens (étymologie) et du bon sens. J’aurais tant aimé avoir un(e) enseignant(e) comme vous quand j’étais enfant. A vous lire et relire. Bien à vous. Hugo

Bonjour,
Merci de toutes ces revues de notre passé, mais les personnes âgées ont été frappées de ces choses que l’on ne pouvait oublier tant elles étaient répétées par exemple interdiction de « être en train de »..N’est-ce plus la règle ou une expression échappée?
Vos billets sont toujours attendus avec impatience.
Bien à vous, Anne.