Questions d'orthographe Les règles d’orthographe du quotidien expliquées

« au temps pour moi » ou « autant pour moi » ?

Pourquoi l’expression « au temps pour moi » est-elle si souvent travestie en « autant pour moi » ? Il suffit pourtant de se référer à l’origine de l’expression pour en connaître le sens, et donc l’orthographe : « au temps ». Pourtant les « autant » emportent, non pas le vent, mais une adhésion de plus en plus forte. Au point de diviser des familles entières lors du déjeuner dominical. Entre la poire et le fromage, tranchons cette querelle une bonne fois pour toutes ! Commençons par faire les présentations. « Au temps pour moi ! » est ce qu’on appelle une phrase averbale, c’est-à-dire qu’elle ne contient pas de verbe. Les phrases...

« pas de souci » ou « pas de soucis » ?

Comment écrire « souci » dans « pas de souci » ? Au singulier ou au pluriel ? Autrement dit, avec ou sans « s » à la fin ? Par ailleurs, cette locution n’est-elle pas critiquée ? Peut-on l’employer ?

« un souci » ou « un soucis » ?

Le nom souci nous cause bien du souci. Est-ce parce que l’on pense à « une souris » qu’on a envie de mettre un « s » au singulier à « souci » ? Quoi qu’il en soit, il n’y en a pas !

« autrement » ou « autrement plus » ?

Tout comme on dit « nettement plus grand », il est tentant de dire « autrement plus grand », ce qui signifie littéralement « bien plus plus grand ».

« décrépi » ou « décrépit » ?

Si « décrépit » (« affaibli par l’âge, atteint de décrépitude ») se dit surtout des êtres humains mais peut à l’occasion, par effet de style et au prix d’une personnification, se dire des choses, « décrépi » (« qui a perdu son crépi ») doit, lui, être réservé à ces dernières !

« les villes que j’ai eu à visiter » ou « que j’ai eues à visiter » ?

En voyant un COD placé avant le verbe, on est tenté d’accorder automatiquement le participe passé avec lui, mais est-ce possible dans une phrase telle que « les villes que j’ai eu à visiter » ?

« de suite » ou « tout de suite » ?

Évitez d’employer « de suite » avec le sens de « tout de suite ».

« près » ou « prêt » ?

N’écrivez pas « Quand le café est prêt de bouillir, coupez le feu » mais « Quand le café est près de bouillir, coupez le feu ».

« connection » ou « connexion » ?

Influencé par le terme anglais, on est tenté d’écrire « connection » au lieu de « connexion ».

« langage » ou « language » ?

Bien qu’écrivant dans la langue de Molière, certains ajoutent un « u » inutile à notre beau langage.

« sitôt » ou « si tôt » ?

Lorsqu’on peut remplacer le terme qui pose problème par « si tard », on écrit « si tôt ». Sinon, on écrit « sitôt ». C’est aussi ce dernier terme qui entre dans la formation de « pas de sitôt » (c’est-à-dire « pas avant longtemps »).

« res- » ou « ress- » ?

Pour exprimer la répétition d’une action exprimée par un verbe commençant par un s suivi d’une voyelle, on ajoute le préfixe re- en doublant normalement le s qui suit pour éviter d’entendre [z].