Questions d'orthographe Les règles d’orthographe du quotidien expliquées

« différend » ou « différent » ?

Erreur couramment commise Ces deux mots ne sont en rien différents à l’oreille. N’allez pourtant pas écrire « un différent oppose les copropriétaires » pour « un différend oppose les copropriétaires ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Vous pouvez remplacer le mot par « désaccord » ? C’est qu’il se termine, comme lui, par un « d » ! Dans la plupart des autres cas, c’est l’adjectif « différent », avec un « t », qu’il faut écrire : Leur différend réglé, ils se sont découvert des points communs. = Leur désaccord réglé,…

« les Duponts » ou « les Dupont » ?

Erreur couramment commise Pourquoi ne peut-on écrire « les Duponts déménagent », alors qu’ils sont plusieurs ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Un nom de personne reste en général invariable, même précédé d’un déterminant pluriel. > Les Durand ne seront pas présents. Cependant, il peut prendre un « s » dans deux cas : –  s’il s’agit du nom français ou francisé de certaines familles royales ou princières ou de dynasties illustres. > La mort d’Élisabeth Ire marque la fin de l’ère des Tudors. –…

« scénette » ou « saynète » ?

Une « saynète » (terme d’origine espagnole) est une courte pièce comique, faisant appel à un petit nombre de personnages. Vu son appartenance au vocabulaire du théâtre, on est tenté de l’écrire « scénette » – comme une petite scène –, mais ce mot n’existe pas.

« je peut » ou « je peux » ?

Erreur couramment commise « Peux » et « peut » existent tous les deux, mais ils ne peuvent se substituer l’un à l’autre. N’écrivez donc pas « je peut voler » mais « je peux voler ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Parmi les trois personnes du singulier, la terminaison -t est la marque de la 3e personne (il…, elle…, on…),  jamais celle de la 1re ou de la 2e personne (je… et tu…). Par conséquent, on écrit « il peut », mais « je peux » et « tu peux ». Attention…

« frustre » ou « fruste » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Erreur couramment commise Parce que « rustre » et « fruste » ont le même sens (« grossier », « sans éducation »), on a tendance à les faire rimer et à écrire « frustre » au lieu de « fruste ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs !   Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Attention, l’adjectif « frustre » n’existe pas. Il faut écrire « fruste », avec un seul « r ». > Les manières frustes du bûcheron ont choqué la duchesse.   Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe,…

« -inds » ou « -ins » ? « -ind » ou « -int » ?

Les verbes en -indre (soit -aindre, -eindre et -oindre) perdent leur d aux première et deuxième personnes du singulier du présent de l’indicatif : je crains, tu peins. À la troisième personne du singulier, ce d se transforme en t : il joint.

Transitif ou intransitif ?

Est-ce parce que « déblatérer » commence comme « démolir », et « échapper » comme « ébaucher », que l’on pense pouvoir « déblatérer quelqu’un » ou « échapper un sourire » ?

« bimensuel » ou « bimestriel » ?

Erreur couramment commise Ne dites pas que vous êtes abonné à un bimensuel si votre magazine n’a que six numéros dans l’année ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Si « bimestriel » s’applique à ce qui se produit tous les deux mois, « bimensuel », en revanche, veut dire « deux fois par mois » : Des entretiens bimensuels ont lieu tous les quinze jours. Je reçois ce bimestriel un mois sur deux. Pour distinguer « bimestriel » de « bimensuel », rappelez-vous que « bimestriel » est fait sur le même…

« apprendre l’anglais » ou « apprendre l’Anglais » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Erreur d’usage de la majuscule à « anglais », « français »… Est-ce « l’orthographe Française » qu’il faut défendre ou « l’orthographe française » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs !   Règle d’usage de la majuscule initiale Les noms désignant les habitants d’un pays, d’une région, d’une ville ou les membres d’une ethnie prennent une majuscule. > les Anglais, les Parisiens, les Lorrains Si ces termes désignent autre chose qu’une personne ou s’ils sont adjectifs, ils prennent une minuscule. > J’apprends l’anglais. > Les nems…

À trancher une bonne fois pour toutes : deuxième ou second ?

Après en Avignon ou à Avignon ?, un ou une après-midi ?, par contre ou en revanche ?, voici une nouvelle question qui divise les passionnés de langue française : doit-on dire « deuxième » ou « second » ? Ces deux mots, qui sont de parfaits synonymes, s’emploient indifféremment, avec la bénédiction de l’Académie française. Mais alors, toute distinction entre les deux termes est-elle toujours superflue ou parfois utile ? De parfaits synonymes  « Deuxième » et « second » ont au moins trois points communs : – ils ont la même nature : ce sont des adjectifs numéraux ordinaux, qui indiquent un ordre, un classement, par opposition aux adjectifs numéraux cardinaux comme « deux », qui expriment…

« des erreurs, j’en ai fait » ou « des erreurs, j’en ai faites » ?

Erreur couramment commise En bon élève, on veut suivre la règle d’accord du participe passé employé avec « avoir » quand un COD est placé avant le verbe, et écrire « des erreurs, j’en ai commises » au lieu de « des erreurs, j’en ai commis ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Quand le pronom « en » représente le complément d’objet direct (COD) du verbe, le participe passé reste invariable : Des bêtises, j’en ai fait ! = J’ai fait des bêtises. COD        …

« malgré que » ou « bien que » ?

Erreur couramment commise Même si l’on comprend ce que vous voulez dire par « malgré qu’il m’ait trompée, je reste avec lui », cette tournure n’en demeure pas moins fausse. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Vous pouvez écrire « malgré la pluie » mais pas « malgré qu’il pleuve ». Dans ce cas, écrivez plutôt « bien qu’il pleuve ». N.B. L’expression figée « malgré que j’en aie », « malgré qu’il en ait », qui signifie « malgré moi », « malgré lui », est correcte. Avis de l’expert – Bruno Dewaele,…