Adjectifs de couleur : comment les accorder sans douleur ?

En ce mois de février, partout dans le monde, le carnaval est à l’honneur. Et qui dit « carnaval » dit «  explosion de couleurs » ! Mais, à propos, doit-on parler de masques orange ou oranges ? de chapeaux mauve ou mauves ? de déguisements vert pomme ou verts pommes ? de chars brun-rouge ou bruns-rouges ? L’occasion est toute trouvée de faire le point sur cette règle subtile qu’est l’accord des adjectifs de couleur.

L’adjectif de couleur s’accorde…

Comme un adjectif ordinaire, l’adjectif de couleur s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Exemples : des chats noirs, des drapeaux rouges, des olives vertes, des chaussures bleues, des dents blanches…

Voilà pour la règle générale, mais, comme souvent en français, une règle ne serait pas une règle sans les fameuses « exceptions ».

Pour s’entraîner : « des nuages blanc » ou « des nuages blancs » ?

… Sauf s’il est tiré d’un nom…

Quand l’adjectif de couleur est à l’origine un nom commun, il demeure invariable.

Il s’agit principalement de noms :
– de fleurs et d’arbres : acajou, ébène, fuchsia, indigo, paille, pastel, pervenche… ;
– de fruits : abricot, cerise, citron, kaki, marron, noisette, olive, orange… ;
– de métaux ou de minéraux : argent, brique, bronze, grenat, ocre, or, turquoise, vermillon ;
– d’animaux : carmin, chamois, corail, pie, saumon

Prenez garde à fuchsia, en plus d’être invariable, son orthographe est difficile ! Cet adjectif de couleur est tiré du nom d’une plante nommée ainsi en l’honneur du botaniste allemand Leonhart Fuchs (1501 – 1566).

Sont également invariables : chair, crème, marine, moutarde

Exemples : des cheveux acajou, des collants chair, des chemisiers crème, des ballons orange, des canapés marron…

Hormis orange et marron, il s’agit principalement de couleurs originales, parfois rares, bref, qui sortent des sentiers battus. Cela devrait vous mettre la puce à l’oreille !

Pour s’entraîner : des maillots « orange » ou « oranges » ?

… Qui ne fait pas partie de cette liste…

Bien que dérivés de noms, rose, pourpre, mauve, fauve, écarlate et incarnat se comportent comme de véritables adjectifs : ils varient en genre et en nombre.

Exemples : des layettes roses, des fleurs pourpres, des rideaux mauves, des sacs fauves, des joues écarlates, des velours incarnats…

Trois nuances de rouge : incarnat = d’un rouge clair, pourpre = d’un rouge vif, écarlate = d’un rouge très vif.

Ainsi, le film de Mathieu Kassovitz sorti en 2000, avec Jean Reno et Vincent Cassel à l’affiche, s’intitule Les Rivières pourpres.

… Et sauf s’il est composé.

Courage, c’est la dernière exception !

Quand deux mots sont employés pour qualifier une seule couleur, aucun ne varie.

Exemples : une souris gris clair, des rideaux vert pomme, des murs blanc cassé, des ongles rouge sang, des chemises bleu pâle, des costumes bleu foncé, des feutres jaune citron…

Pour s’entraîner : des tuniques « bleu foncé » ou « bleues foncées » ?

Si ces mots sont tous les deux des adjectifs de couleur, un trait d’union les lie, et l’ensemble reste là aussi invariable.

Exemples : des yeux gris-bleu, des lagons bleu-vert, des toits brun-rouge…

Dernière chose : des drapeaux bleu, blanc, rouge sont des drapeaux qui contiennent tous du bleu, du blanc et du rouge. C’est le cas des drapeaux français, qui sont tricolores. À ne pas confondre avec des drapeaux bleus, blancs, rouges, qui sont unicolores : bleus ou blancs ou rouges !

Pour s’entraîner : « des robes blanc et noir » ou « des robes blanches et noires » ?

À lire également : Améliorez votre vocabulaire : les couleurs

Sandrine Campese
Crédit photo

Articles liés

Répondre à Sandrine Campese Annuler la réponse

    Bonjour Lunadark, on écrira « des souliers brun clair », des souliers brun très clair », sous-entendu « des souliers d’un brun clair », « des souliers d’un brun très clair ». La présence de l’adverbe « très » ne change rien à la règle. Bonne journée.

    Bonjour Alex B, oui, c’est exact, Larousse indique que « cramoisi s’accorde en genre et en nombre » et donne comme exemple « des étoffes cramoisies ». Voilà donc une nouvelle exception… à l’exception ! Nous supprimons l’exemple dans l’article. Merci et bon après-midi.

    Bonjour fabi65, on écrit « blanchâtres et opaques », ou « blanchâtres et transparentes ». Ce sont deux adjectifs classiques. Si l’on veut supprimer le « et », ça ne change rien à l’accord. Bon après-midi.

    Bonjour Evan, tout dépend de ce qui est « blanc » : est-ce le papier ? sont-ce les feuilles (de papier) ? Ce peut être les deux. Voilà pourquoi les deux tournures sont possibles. À vous de choisir :-). Bon après-midi.

Bonjour,
Je viens d’être certifié en date d’examen du 17/03/23 avec un score de 937.
J’avais une question (parmi les 60 dernières posées) à laquelle je n’arrive pas à trouver la réponse et pour laquelle également je ne suis pas certain d’avoir bien répondu.
Il s’agissait de :
« des jaunes-verts », c’était écrit de cette façon sur ma feuille d’examen, j’ai répondu que c’était correct puis j’ai eu de gros doutes en rendant ma copie?!
Pourriez-vous m’aider s’il vous plaît à me donner la bonne réponse, je n’arrive pas par moi même à la trouver.
C’est un cas bien particulier car je sais que dans ce cas, les couleurs sont composées employées en nom et non en adjectif et je ne sais si le pluriel est ou non de rigueur, en revanche le tiret est tout a fait obligatoire.
Avoir la réponse me satisferait vraiment dans un soucis de « culture orthographique » et de « perfectionnement ».
Encore merci de prendre du temps pour moi

Bien respectueusement

Antoine Moreau

Bonjour,
Tout d’abord, je suis passionnée par la langue française et vous remercie pour la qualité de votre site. Ensuite, j’aurais une question : j’ai lu dans un texte de Maupassant la phrase suivante : « Elle était jolie pourtant, fort jolie, toute blonde d’un blond gris, d’un blond timide. » « Blond » et « gris » étant de vrais adjectifs de couleur, ne devraient-ils pas être reliés par un trait d’union ? J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je reste dubitative…
Je vous remercie par avance !

Y a-t-il une règle pour 2 couleurs lorsque le nom est au singulier ?
On dit « une photo noir et blanc » : il y a et du noir et du blanc. Or j’ai lu dans un roman de Jean d’Ormesson « sa chemise bleue et verte ». Ne serait-ce pas plutôt « sa chemise bleu et vert »?
Merci.

Bonjour, à la lecture de cet article, une question m’est venue à l’esprit : Comment dois-je conjuguer la phrase « Je vois des chemises violette(s). »? Parce que, violette est le féminin de violet, qui est normalement conjugable. Cependant, « Violette » est également le nom d’une fleur est donc cet adjectif serait invariable. Je ne sais plus quoi penser…. Merci d’avoir pris le temps de me lire.

    Bonjour Tom, « violette » est ici un adjectif signifiant « d’une couleur qui s’obtient par le mélange du bleu et du rouge ». Il prend la marque du pluriel. Exemple : des zébrures violettes. Bonne journée.

        Bonjour Léah, « orange » est un nom (de fruit) qui peut s’employer comme un adjectif (de couleur). C’est ce qui est indiqué dans le dictionnaire. Alors que « violet, violette » a une entrée qui lui est propre : c’est un adjectif signifiant « d’une couleur qui s’obtient par le mélange du bleu et du rouge ». Il prend la marque du pluriel. Bonne journée.

    Super question avec « violet/te », Tom ! Merci, Sandrine, pour la réponse. J’imagine que lorsque l’on se pose la question, il faut toujours prendre la forme masculine par défaut. Est-ce qu’ « un violet » est une chose sur laquelle se base le nom de la couleur ? « Une violette » est une fleur, mais ce n’est pas la forme par défaut, c’est pour ça que ça marche pas. Je viens juste de me faire la réflexion.

Bonjour et mille mercis à Projet-Voltaire.fr. Supporteur du Football Club de Metz (FC Metz), je continue d’écrire, contre vents et marées mosellans, « Allez les Grenat ! » et non « Allez les Grenats ! ». Ai-je raison ou tort ? You’ll Never Walk Alone ? Venez à mon secours !

    Bonsoir Philo2021, si l’on se calque sur le modèle de « Allez les Bleus ! », il faudrait écrire « Allez les Grenats ! » :-). Certes, bleu peut-être un adjectif ou un nom de couleur alors que grenat, en tant que couleur, n’est qu’un adjectif (invariable). Néanmoins, le nom grenat, qui est celui d’une pierre fine, fait grenats au pluriel. Ainsi, le pluriel semble pouvoir être accepté dans ce cas ! Bonne soirée.

Bonjour,

Pouvez-vous m’expliquer le non-accord de « feuille-morte » dans l’exemple ci-dessous ?

Les ocres, les verts profonds, les feuille-morte et les jaunes maïs de ce tableau me ravissent à chaque fois.

Chaque adjectif de couleur est ici utilisé comme un nom commun, d’où leur accord. Mais pourquoi « feuille-morte » n’est-il pas accordé ?

Je vous remercie.

Cordialement