Icône question orthographe

« si » ou « s’y » ?

S’attend-on à un sans-faute de votre part ?
— Oui, on s’y attend.
— Alors, n’écrivez pas « on si attend » !

Icône réponse question orthographe

Le remplacement par « se » est possible ? Il s’agit alors de « s’y », contraction du pronom réfléchi « se » et de « y », et il est suivi d’un verbe.

  • La cafétéria, on s’y retrouve à midi. = On se retrouve à midi à la cafétéria.
  • On s’y rendra si le temps le permet. = On se rendra à cet endroit si le temps le permet.

Dans le cas contraire, il convient presque toujours d’écrire « si », conjonction de subordination qui marque une condition (« si Léo vient, je serai content »), une affirmation (« mais si, il est d’accord ») ou une intensité (« il est si beau ! »)

N.B. On se gardera de confondre ces deux formes avec « ci », forme réduite de « ceci » ou de « ici ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

On a échappé à une confusion autrement gênante puisque, durant plus de deux cents ans,  le pronom et adverbe « y » s’est écrit… « i » ! Ce n’est qu’au début du XIIIe siècle, en effet, que la lettre « y » a été introduite dans notre langue, reprenant le upsilon grec, lequel, soit dit en passant, avait de tout autres attributions : ne se prononçait-il pas comme un « u » d’aujourd’hui ?

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Elles s’y entendent, à semer le trouble !
  2. La salle de repos, les médecins si retrouvent tous les matins.
  3. On a changé de logo, mais les clients n’arrivent pas à si habituer.
  4. Savez-vous s’y le bon de commande a été accepté ?
  5. Ce sont les nouvelles normes : chacun doit si conformer.
  6. Les cours recommencent bientôt : qui s’y est inscrit ?
  7. Elle s’y prend toujours tôt pour organiser ses vacances.
  8. Cette promotion, elle ne si attendait pas.
  9. J’ai fouillé mon bureau, et les attestations ne si trouvent pas.
  10. Le fichier est si lourd qu’il est préférable de l’envoyer en deux fois.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : La salle de repos, les médecins s’y retrouvent tous les matins.
    On peut dire : « Les médecins se retrouvent tous les matins dans la salle de repos. » Il s’agit donc de « s’y », et non de « si ».
  3. Faux. Il faut écrire : On a changé de logo, mais les clients n’arrivent pas à s’y habituer.
    Peut-on remplacer « si » par « se » ? Oui. « Les clients n’arrivent pas à s’habituer au logo » est correct, signe qu’il faut écrire « s’y », et non « si ».
  4. Faux. Il faut écrire : Savez-vous si le bon de commande a été accepté ?
    Peut-on remplacer « si » par « se » ? Non. « Savez-vous se le bon de commande a été accepté ? » ne veut rien dire. On a affaire ici à « si », et non à « s’y ».
  5. Faux. Il faut écrire : Ce sont les nouvelles normes : chacun doit s’y conformer.
    On peut dire, en remplaçant « s’y » par « se » : « Chacun doit se conformer aux nouvelles normes. » On n’écrit donc pas « si » mais « s’y ».
  6. Phrase correcte.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Cette promotion, elle ne s’y attendait pas.
    On peut dire, en remplaçant « si » par se » : « Elle ne s’attendait pas à cette promotion. » C’est donc qu’il faut écrire « s’y », et non « si ».
  9. Faux. Il faut écrire : J’ai fouillé mon bureau, et les attestations ne s’y trouvent pas.
    Peut-on remplacer « si » par « se » ? Oui, car on peut dire : « Les attestations ne se trouvent pas dans mon bureau. » Il ne faut donc pas écrire « si » mais « s’y ».
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*