Icône question orthographe

« septique » ou « sceptique » ?

Comme le « c » de sceptique ne s’entend pas, il est tentant d’écrire « je suis septique » au lieu de « je suis sceptique ».

Icône réponse question orthographe
  • L’adjectif « sceptique » avec un « c » signifie « qui a tendance à mettre en doute les vérités et les croyances admises couramment ». Le sceptique (nom) est celui qui doute (il peut s’agir d’un philosophe).
  • L’adjectif « septique » sans « c » désigne ce qui produit une infection, ce qui a rapporta xu germes microbiens.

Si vous pouvez remplacer le mot par « incrédule », écrivez « sceptique ». Si en revanche il est question de microbes, écrivez « septique » (penser à l’antiseptique, qui détruit les microbes).

  • Cette histoire me laisse sceptique ;
  • l’installation d’une fosse septique.

Découvrez également notre régle : faut-il écrire une « tache » ou une « tâche » ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Qui l’eût cru ? Quand, des plus traîtreusement, il ne se ferait plus entendre dans la prononciation d’aujourd’hui, le « c » qui permet ici de distinguer ces deux mots n’est autre que celui qui orne les suffixes -scope et -scopie ! On doit ces derniers à la racine indo-européenne skep, laquelle signifiait « regarder ». Le skeptikos, philosophe sceptique de l’Antiquité également connu sous le nom de pyrrhonien, n’affectait-il pas en effet d’être avant tout un observateur, qui se gardait d’affirmer quoi que ce soit ?

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Le chlore versé dans la fosse sceptique a perturbé l’activité bactérienne.
  2. Il t’a écouté d’un air septique, je ne pense pas que tu l’aies convaincu.
  3. Il a été hospitalisé à la suite d’une infection ayant entraîné un choc septique.
  4. L’auditoire, sceptique, attendait avec intérêt la fin de la démonstration.
  5. Ils mènent à la mi-temps, mais je reste septique quant à la victoire finale.
  6. Si l’habitation est isolée, il faudra y prévoir une installation septique.
  7. Sous nos regards septiques, il exhiba alors le prétendu manuscrit original.
  8. Elle était sceptique avant de tester notre produit, mais la voilà conquise.
  9. Le médecin a diagnostiqué une arthrite sceptique, le traitement sera long.
  10. Pourquoi ce sourire septique quand je t’annonce mes bonnes résolutions ?
  11. Les résultats semblent bon, mais je suis sceptique.
  12. Votre affirmation me laisse sceptique !
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Le chlore versé dans la fosse septique a perturbé l’activité bactérienne. Une fosse destinée à l’assainissement des eaux usées grâce à l’action des microbes est dite « septique ».
  2. Faux. Il faut écrire : Il t’a écouté d’un air sceptique, je ne pense pas que tu l’aies convaincu. Quand sceptique signifie « incrédule », il commence par « sc ».
  3. Phrase correcte.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Ils mènent à la mi-temps, mais je reste sceptique quant à la victoire finale. Quand sceptique peut être remplacé par « incrédule », il comporte un « c ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Sous nos regards sceptiques, il exhiba alors le prétendu manuscrit original. Quand sceptique signifie « incrédule », il commence par « sc ».
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Le médecin a diagnostiqué une arthrite septique, le traitement sera long. S’il est question de maladie, pensez aux microbes et écrivez « septique » sans « c ».
  10. Faux. Il faut écrire : Pourquoi ce sourire sceptique quand je t’annonce mes bonnes résolutions ? Quand sceptique peut être remplacé par « incrédule », il comporte un « c ».
  11. Phrase correcte.
  12. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

    Bonjour Astrid, heureux que notre article vous ait plu ! Fort heureusement, on ne rencontre pas que des imbécillités ailleurs non plus ;-). Bonne journée.

Pour faire suite à votre article comparatif des mots sceptique et septique, j’ai inventé cette phrase.
C’est récurrent d’utiliser un récurant, même si certains sont sceptiques, d’autres le trouve antiseptique.
Bonne journée.

    Bonjour Jacques et merci pour cette phrase qui réunit avec brio deux duos infernaux : « récurrent / récurant » et « sceptique / (anti)septique ». Bon après-midi