Icône question orthographe

« Réanimer » ou « ranimer » ?

Une simple voyelle d’écart entre ces deux verbes, et le sens s’en trouve changé. Certes, pas radicalement, mais il existe tout de même une nuance que les amateurs du « bien parler » auront à cœur de respecter. La voici.

Icône réponse question orthographe

Commençons par le verbe « ranimer ». Il s’emploie au sens propre et au sens figuré pour dire « rendre plus vif, plus actif, redonner de l’énergie à ». Que peut-on ranimer, alors ? Les troupes, une douleur, de vieilles querelles… C’est aussi « redonner de la force, de l’éclat » : ranimer le feu, ranimer la flamme…

« Réanimer », lui, a une signification plus étroite. On l’emploie principalement aujourd’hui dans le sens médical de « procéder à la réanimation », par exemple grâce à un massage cardiaque, une assistance respiratoire…

On notera que ces deux « faux frères » sont en réalité formés sur le même préfixe « re- ». Dans « ranimer », le « e » s’est éclipsé devant la voyelle « a » afin d’éviter l’hiatus (le voisinage de deux voyelles), alors qu’il s’est maintenu dans « réanimer ».

Rappelons enfin que ces deux verbes sont transitifs directs, c’est-à-dire qu’ils sont toujours suivis d’un complément d’objet direct. On « ranime quelqu’un ou quelque chose », « on réanime quelqu’un » (plus rarement quelque chose).

L’avis de l’experte – Sandrine Campese, autrice spécialisée en langue française et en orthographe

Notons que, si les deux verbes sont attestés dès le XVIsiècle, « ranimer » a d’abord éliminé « réanimer ». Ce dernier n’est réapparu qu’au milieu du XIXe siècle.

Pourquoi ? Parce qu’il existait le nom « réanimation », et qu’on a naturellement « ranimé » (c’est le cas de le dire !) le verbe correspondant, en le faisant commencer par le même préfixe : ré-.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d'entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d'utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Sandrine Campese - experte Projet Voltaire Avis de l’experte – Sandrine Campese, membre du comité d’experts Projet Voltaire

Notons que, si les deux verbes sont attestés dès le XVIsiècle, « ranimer » a d’abord éliminé « réanimer ». Ce dernier n’est réapparu qu’au milieu du XIXe siècle.

Pourquoi ? Parce qu’il existait le nom « réanimation », et qu’on a naturellement « ranimé » (c’est le cas de le dire !) le verbe correspondant, en le faisant commencer par le même préfixe : ré-.

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Le visage de l’enfant s’est réanimé quand il a vu apparaître le père Noël.
  2. Qui pourrait aller chercher des bouts de bois pour ranimer le feu ?
  3. Passer en voiture devant mon ancien lycée réanime des souvenirs.
  4. À la mi-temps, l’entraîneur s’est rendu dans les vestiaires pour ranimer l’équipe.
  5. Cet article propose dix conseils pour réanimer la flamme dans son couple.
  6. L’unique médecin de l’île s’est précipité sur la rive pour réanimer le noyé.
  7. Par sa simple présence, raconte-t-on, Napoléon parvenait à réanimer ses soldats.
  8. Ne me tire pas par le bras, ça ranime ma douleur à l’épaule !
  9. Le professeur faisait tout son possible pour réanimer l’enthousiasme de ses élèves.
  10. À l’entrée de la salle, des pompiers étaient en train de réanimer une personne évanouie.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Le visage de l’enfant s’est ranimé quand il a vu apparaître le père Noël.
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Passer en voiture devant mon ancien lycée ranime des souvenirs.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Cet article propose dix conseils pour ranimer la flamme dans son couple.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Par sa simple présence, raconte-t-on, Napoléon parvenait à ranimer ses soldats.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Le professeur faisait tout son possible pour ranimer l’enthousiasme de ses élèves.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Pour cette règle d'orthographe Projet Voltaire :
Sandrine Campese, autrice et membre du comité d’experts Projet Voltaire.
Marie-France Claerebout, relectrice, correctrice d’édition et formatrice.
Articles liés