« près » ou « prêt » ?

« Près » et « prêt » souvent confondus

N’écrivez pas « Quand le café est prêt de bouillir, coupez le feu » mais « Quand le café est près de bouillir, coupez le feu ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

« Près » et « prêt », pour ne plus les confondre

Le mot peut être mis au féminin ? C’est qu’il s’agit de l’adjectif « prêt », qui est très souvent suivi de la préposition « à » :

Il est prêt à faire des sacrifices pour sa carrière. = Elle est prête à faire des sacrifices pour sa carrière.

Dans le cas contraire, il faut écrire « près », qui est presque toujours suivi de la préposition « de » et qu’on peut remplacer par « sur le point de » :

Travaillant trop, il est près de craquer. = Travaillant trop, il est sur le point de craquer.

Vidéo

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Reconnaissons humblement que ce qui nous indigne aujourd’hui n’aurait pas fait froncer le sourcil à nos classiques, et que Victor Hugo lui-même n’hésitait pas à nous parler d’une Cosette « prête à défaillir », là où la logique aurait bien plutôt voulu qu’elle fût « près de défaillir » : n’était-elle pas en effet « sur le point de » le faire, bien plus qu’elle n’y était « disposée » ?

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Est-il près à suivre cette formation pour se remettre à niveau ?
  2. Le séminaire se déroule près de Paris.
  3. Le recruteur est près à vous accorder un entretien.
  4. Votre colis est près pour l’envoi.
  5. Dès que le dossier sera prêt, apportez-le-moi.
  6. Rituellement, les cancres s’installent prêt du radiateur.
  7. Si vous êtes prêt, nous pouvons commencer.
  8. J’entends les sièges racler le parquet : la réunion est près de se finir.
  9. Céder son entreprise, Jacques n’y est pas près.
  10. Êtes-vous près à lancer l’impression ?

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Est-il prêt à suivre cette formation pour se remettre à niveau ?
    Quelle question pose-t-on ici ? « Est-il sur le point de suivre cette formation… » ? Non. Pour cela, il faudrait écrire : « Est-il près de suivre… » En revanche, on peut dire : « Est-elle prête à suivre… » Il faut donc écrire « prêt » et non « près ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Le recruteur est prêt à vous accorder un entretien.
    « Près » est ici suivi de « à » et non de « de », et on pourrait dire correctement : « Elle est prête à vous accorder un entretien. » Il s’agit donc de l’adjectif « prêt ».
  4. Faux. Il faut écrire : Votre colis est prêt pour l’envoi.
    Peut-on mettre « prêt » au féminin dans cette phrase ? Oui. En remplaçant « colis » par « lettre », on pourrait dire correctement : « Votre lettre est prête pour l’envoi. » Il s’agit donc de l’adjectif « prêt ».
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Rituellement, les cancres s’installent près du radiateur.
    Peut-on mettre « prêt » au féminin dans cette phrase ? Non : « … prête du radiateur » ne veut rien dire. Il ne faut donc pas écrire « prêt du radiateur », mais « près du radiateur ».
  7. Phrase correcte.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Céder son entreprise, Jacques n’y est pas prêt.
    Peut-on mettre « prêt » au féminin dans cette phrase ? Oui : « Céder son entreprise, elle n’y est pas prête » est correct. On écrit donc « prêt » et non « près ».
  10. Faux. Il faut écrire : Êtes-vous prêt à lancer l’impression ?
    « Près » est ici suivi de « à » et non de « de », et l’on pourrait dire correctement : « Êtes-vous prête à lancer l’impression ? » Il s’agit donc de l’adjectif « prêt » et non de « près ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 4 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour, malgré les règles énoncées ci-dessus qui sont très claires, je n’arrive pas à trouver la grammaire correcte de cette phrase :
Pourriez-vous m’aider svp :
« Les odeurs d’égouts à Marseille ne sont pas prêtes de disparaître …. » ou bien  » Les odeurs d’égouts à Marseille ne sont pas près de disparaître …. »
Je vous remercie d’avance,
Barbara.

    Bonjour Barbara, comme indiqué dans la règle, »près » est presque toujours suivi de la préposition « de ». Il faut donc bien écrire « Les odeurs d’égouts à Marseille ne sont pas près de disparaître » (= sur le point de disparaître). Bon après-midi !

Bonjour,
Je suis handicapé (presque sourd et malvoyant) J’ai été deux ans en 1960 et 1961 en institution des sourds à Laval 53000. Aujourd’hui j’ai 70 ans, et je pratique souvent des mails et pièces jointes aux administrations.
Mon problème est que je ne suis pas bon, en Français et ni en orthographe, je souhaiterai trouvé de l’aide gratuite pour mieux faire les courriels.
La mémoire me fait beaucoup défaut .
Cordialement.
Meslin Daniel

    Bonjour Lili, en effet, on écrit « près » dans l’expression « à quelque chose près » pour indiquer un écart (généralement faible) ou annoncer une exception. Exemple : Tout est vrai à un détail près. (Source : Larousse). Bon dimanche.

    Bonsoir Hicham, en général, on fait suivre « prêt pour » par un nom : Je suis prêt pour la formation, prêt pour le départ, prêt pour l’opération. En revanche, on peut écrire Je suis prêt à suivre la formation, c’est-à-dire que je suis disposé à la suivre.
    Bonne soirée.

rabah
bonjour sandrine et hélène. Remarque pour hélène :sandrine a bien écrit,Nous sommes heureux que nos explications vous soient utiles.je n’ai pas réécrit la phrase or j’ai fait juste copier coller.donc c’est bien au pluriel soient utiles

Bonjour,
j’aimerai savoir si « prêt » et « prête » prennent la marque du pluriel car dans l’exemple 7 ce n’est pas le cas :
« 7.Si vous êtes prêt, nous pouvons commencer »
Merci.

    Nous sommes heureux que nos explications vous soient utiles 🙂 Oui c’est correct, à part qu’il manque un accent sur la préposition « à » devant « suivre ». Attention également à votre question : « est-ce correct ? » s’écrit avec un trait d’union entre le verbe et le sujet inversés et sans « e » à « correct ». Bonne fin de journée !

      Bonsoir, je me demandais pourquoi aviez-vous écrit « que nos explications vous soit utiles », ne serait-ce pas « vous soient utiles » étant donné que le sujet est « nos explications » ? Eclairez moi s’il vous plait 🙂

        Bonjour Hélène, c’est une erreur de ma part, merci de l’avoir signalée. À force de répondre à des dizaines de commentaires par jour, l’attention finit par se relâcher. D’où l’importance de se relire, encore et encore. À nouveau, merci de votre vigilance et bonne journée !

J’aimerais savoir, une fois pour toutes, s’il est correct d’écrire  » des allers-retours », au lieu de  » des aller-retours », quand le règle veut que, dans le pluriel des noms composés, le verbe ne se mette pas au pluriel?

    Ici, « aller » et « retour » sont deux noms communs (un aller, un retour). Or lorsque le mot est composé de deux noms, la règle est que les deux prennent la marque du pluriel. D’où : « des allers-retours ». Vous n’avez pas fait le voyage pour rien ! 😉