Icône question orthographe

« foi », « fois » ou « foie » ?

Qui a dit que le « e » était la marque du féminin, et le « s » la marque du pluriel ?

Icône réponse question orthographe

Ne confondez pas le foie (organe) qui, bien que masculin, prend un « e » final, et la foi (croyance, confiance, fidélité) qui, bien que féminin, ne prend pas de « e »… et qui n’est pas non plus la fois (degré de fréquence) de « il était une fois » ou de « chaque fois ».

  • Une maladie du foie ;
  • être de bonne foi ;
  • la toute première fois.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Voilà un bon exemple de ces homophones dont notre langue, bien malgré elle, s’est fait une spécialité ! C’est qu’il faut être vigilant pour ne point confondre par exemple, à l’écrit comme à l’oral, les sain, saint, sein, seing, ceint et même cinq, la consonne finale de ce dernier ne se faisant normalement pas entendre devant une consonne. Fort heureusement, contexte et orthographe sont le plus souvent là pour nous prêter main-forte et dissiper toute ambiguïté de sens…

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. À chaque fois qu’on se rencontre, il me prend pour un autre.
  2. Fête ou pas, vous ne me ferez pas manger de fois gras.
  3. Ma foie, si vraiment vous insistez pour nous inviter…
  4. Le matin, elle avale sa cuillère d’huile de foi de morue.
  5. Je vais donc vous le prouver, hommes de peu de foie !
  6. C’est bien la dernière fois que je vous accompagne le midi.
  7. Mon chat n’accepte rien d’autre que de la pâtée au foie.
  8. À renvoyer avant le 31, le cachet de la poste faisant fois.
  9. Cet individu a abusé de la bonne foi de nombreux enfants.
  10. Explique-nous une foi pour toutes comment remplir cette fiche.
  11. Cette fois-ci, c’est la dernière !
  12. Votre manque de foi me consterne.
  13. Il était une fois…
  14. La cirrhose du foie est une maladie.
  15. Quelle mauvaise foi !
  16. Les candidats ont envoyé leur profession de foi.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Fête ou pas, vous ne me ferez pas manger de foie gras.
    Il s’agit ici de l’organe, mot masculin qui prend un « e » : le foie.
  3. Faux. Il faut écrire : Ma foi, si vraiment vous insistez pour nous inviter…
    Ni organe ni fréquence dans cette expression, qui évoque plutôt la croyance : il s’agit de la foi.
  4. Faux. Il faut écrire : Le matin, elle avale sa cuillère d’huile de foie de morue.
    Même s’il est masculin, le terme qui désigne l’organe prend un « e » : le foie.
  5. Faux. Il faut écrire : Je vais donc vous le prouver, hommes de peu de foi !
    Il est vrai qu’on emploie l’expression « manquer de tripes », mais « manquer de foie » ne se dit pas. Il est question ici de la croyance : la foi.
  6. Phrase correcte.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : À renvoyer avant le 31, le cachet de la poste faisant foi. Le cachet de la poste sert à prouver, à garantir la fidélité : il fait foi.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Explique-nous une fois pour toutes comment remplir cette fiche. Quand il peut s’associer à une idée de comptage, le nom féminin « fois » prend un « s », même au singulier.
  11. Phrase correcte.
  12. Phrase correcte.
  13. Phrase correcte.
  14. Phrase correcte.
  15. Phrase correcte.
  16. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Merci bien de votre publication gracieusement!
Ce que nous aide à bien parler la belle langue de Molière a!
Toute mes remerciements, mhelena

    Bonjour Marie-Hélène, merci ! Je me permets de corriger votre petit mot : « Merci de votre publication accessible gracieusement!
    Elle (ou Cela) nous aide à bien parler la belle langue de Molière ! Tous mes remerciements. » Bonne journée.

bonjour,

enfin un dieu de l’ortographe !
faut il écrire « ..communiquer à la fois le terme….. »
plus que le simpliste « communiquer à la foi le terme … » ??
grand merci
thuillier-charmet

    Bonjour Pascal, je ne comprends pas bien le sens de votre phrase. On peut communiquer la foi (la croyance), mais l’on communique à la fois (en même temps). Non ? Bon week-end.

Je maîtrise bien l’orthographe de foi, foie, fois, mais j’aurais voulu savoir pourquoi LA FOI sans E
Pourquoi le FOIE avec E.
Remerciements cordiaux.

    Bonjour Noëlle, les lettres finales muettes trouvent leur justification dans l’étymologie. Ainsi, fois prend un « s » car il vient du latin vices. Pour arriver à ce résultat, il est passé par les formes vez (que l’on retrouve en espagnol) et feiz. Foie vient du latin ficatum, de ficus (figue). Mais où se trouve le « e » ? Dans fecatum, altération de ficatum. Enfin, foi vient du latin fides (confiance), que l’on retrouve dans « fidèle ». Bon après-midi.

Bonjour et merci pour cet article.
Mais je n’arrive pas à trouver le pluriel de « foi ».
Ecririez-vous parlant de la foi religieuse « Toutes les foi(s?) religieuses se valent… »
Ou bien comment ?
Merci de bien vouloir m’éclairer sur cette énigme grammaticale!
PS La langue anglaise est bien plus simple : all the religious faiths…
D.F.

    Bonjour Didier, le pluriel de « foi » est « fois », mais le nom se rencontre surtout au singulier, la foi relevant, par définition, de l’individuel, de l’intime… Si l’on tient à utiliser le pluriel, on préfèrera employer « croyance » et dire « toutes les croyances » (ce qui évite l’homonymie avec « fois », indiquant une occurrence et qui a la même forme au singulier et au pluriel).