« fabricant » ou « fabriquant » ?

Erreur couramment commise

Difficile de savoir s’il faut écrire « ce fabricant de jouets a débuté en fabriquant des toupies » ou « ce fabriquant de jouets a débuté en fabricant des toupies ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Vous pouvez remplacer ce mot par « faisant » ? C’est alors le participe présent « fabriquant », lequel est souvent précédé de « en ». Dans le cas contraire, il s’agit du nom « fabricant », qui s’écrit avec un « c » :

Il s’est blessé en fabriquant une bombe. = Il s’est blessé en faisant une bombe.

mais

Le fabricant décline toute responsabilité en cas de non-respect du mode d’emploi. ? Le faisant décline toute responsabilité en cas de non-respect du mode d’emploi.

Vidéo


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Cela suffira-t-il à réconforter ceux qui sont enclins à buter sur la difficulté susdite ? Les deux autres mots courants qui recourent à cette syllabe finale, « pratiquant » et « trafiquant », sont infiniment moins retors : ils s’écrivent toujours de la même façon, c’est-à-dire avec « qu », qu’il s’agisse du substantif ou du participe présent… La raison en est probablement qu’à la différence de « fabricant », ils ne possèdent pas de dérivé en « -cation » (fabrication).

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Quel gamin ne rêverait pas d’avoir pour père un fabricant de jouets ?
  2. La responsabilité du fabricant ne semble pas engagée.
  3. En se fabricant un alibi à toute épreuve, le suspect a renforcé les soupçons.
  4. De nombreux fabriquants de pianos étaient présents au Salon de la musique.
  5. La prime à la casse avait la faveur des fabriquants d’automobiles.
  6. En fabriquant de la fausse monnaie, on s’expose à de sérieux ennuis !
  7. C’est en forgeant qu’on devient forgeron, mais c’est en fabriquant qu’on devient fabriquant !
  8. Dès que le défaut a été repéré, le fabricant a aussitôt avisé sa clientèle.
  9. Un fabricant de cheminées qui brûle un feu, voilà qui n’est pas banal !
  10. C’est en fabricant des outils que l’homme a, peu à peu, maîtrisé son environnement.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : En se fabriquant un alibi à toute épreuve, le suspect a renforcé les soupçons.
    On pourrait tout à fait écrire : « En se faisant un alibi… » C’est la preuve qu’il s’agit ici du participe présent, qui use d’une finale en « -quant ».
  4. Faux. Il faut écrire : De nombreux fabricants de pianos étaient présents au Salon de la musique.
    Le remplacement par « faisant » est ici impossible : on a donc affaire au nom, lequel se termine par « -cant ».
  5. Faux. Il faut écrire : La prime à la casse avait la faveur des fabricants d’automobiles.
    « La faveur des faisant(s) d’automobiles » serait une insulte au bon sens. Il faut donc écarter la graphie « fabriquant ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : C’est en forgeant qu’on devient forgeron, mais c’est en fabriquant qu’on devient fabricant !
    Si le premier de ces faux jumeaux peut être remplacé par « faisant », il n’en va pas de même du second, lequel doit adopter la graphie du nom et se terminer par « -cant ».
  8. Phrase correcte.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : C’est en fabriquant des outils que l’homme a, peu à peu, maîtrisé son environnement.
    « C’est en faisant des outils » est tout à fait correct. Il s’agit donc du participe présent, avec sa finale en « -quant ».

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Je viens de voir une série en vost,et je m’énervais à tort parce que je lisais tout le temps le mot trafiquant,je pensais que cela suivais la règle de frabricant et que cela s »écrivait traficant,mais non!
Donc on aurait un fabricant qui fabrique et un trafiquant qui trafique(ou fait du trafic)?

    Bonjour Denis, je vous renvoie au commentaire de notre expert, contenu dans l’article : « Cela suffira-t-il à réconforter ceux qui sont enclins à buter sur la difficulté susdite ? Les deux autres mots courants qui recourent à cette syllabe finale, « pratiquant » et « trafiquant », sont infiniment moins retors : ils s’écrivent toujours de la même façon, c’est-à-dire avec « qu », qu’il s’agisse du substantif ou du participe présent… La raison en est probablement qu’à la différence de « fabricant », ils ne possèdent pas de dérivé en « -cation » (fabrication). » Personnellement, c’est l’oubli systématique du « ne » (ou « n' ») de la négation dans les sous-titres de tous les films en VO qui m’agace ! 😉 Bonne journée.