Icône question orthographe

« détoner » ou « détonner » ? « détonant » ou « détonnant » ?

En qualifiant de « détonant » un mélange hors norme, on risque bien de le voir nous exploser à la figure.

Icône réponse question orthographe

Attention à ces homonymes, qui n’ont pas du tout le même sens ! Voici les définitions :

  • « Détoner », signifie exploser avec un bruit violent. D’où les mots « détonation », « détonant ».
  • « Détonner » signifie « sortir du ton » et, par extension, « contraster, choquer ». Ce qui sort du ton est donc « détonnant ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Qui ne se souvient du « vocabulaire détonnant et drolatique des sans-culottes » que Bernard Pivot, dans le cadre d’une finale de ses championnats de France d’orthographe, avait un jour cru bon de soumettre à ses innocentes victimes ? Inutile de préciser qu’il avait eu à essuyer une bronca au cours de la correction qui s’était ensuivie, beaucoup estimant, non sans raison, que ledit langage était au moins aussi « explosif » qu’il « sortait du ton ». Il est vrai qu’une dictée de compétition sans litiges ne serait plus tout à fait une dictée de compétition…

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1.  À une température élevée, ce gaz devient extrêmement détonnant.
  2.  Un immeuble moderne détonnerait dans ce quartier ancien.
  3.  L’acteur allume la mèche pour faire détonner la charge d’explosif.
  4.  Son intervention faite d’une voix douce et posée a détonné.
  5.  Cette chaise en plastique rouge détone dans le salon Empire.
  6.  Ce chimiste amateur a accidentellement réalisé un mélange détonant.
  7.  Son œuvre reflète un détonant mélange de rigueur et de fantaisie.
  8.  Il a fallu faire évacuer le quartier avant de faire détoner la charge.
  9.  Ce personnage original détone dans son milieu professionnel.
  10.  Cet engin explosif a été conçu pour détonner au moindre impact.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : À une température élevée, ce gaz devient extrêmement détonant.
    De la même famille que « détonation », c’est ici l’adjectif « détonant » (un seul « n »), qui qualifie ce qui peut exploser.
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : L’acteur allume la mèche pour faire détoner la charge d’explosif. De la même famille que « détonation », c’est ici le verbe « détoner » (un seul « n »), qui signifie « exploser ».
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Cette chaise en plastique rouge détonne dans le salon Empire. Cette chaise n’explose pas, mais elle n’est pas dans le ton : elle détonne (deux « n »).
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Son œuvre reflète un détonnant mélange de rigueur et de fantaisie. Il n’est pas question d’explosion mais de contraste : le mélange est détonnant (deux « n »).
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Ce personnage original détonne dans son milieu professionnel. Original mais pas dangereux, ce personnage n’est pas dans le ton : il « détonne » (deux « n »).
  10.  Faux. Il faut écrire : Cet engin explosif a été conçu pour détoner au moindre impact. L’engin a été conçu pour exploser en provoquant une détonation : on écrit « détoner » (un seul « n »).

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour à tous et à toutes.

Je profite de ce billet pour vous soumettre un litige que j’ai actuellement avec un ami et qui porte sur la distinction détonant/détonnant.

Ledit litige concerne la phrase suivante : Revêtir ses plus beaux apparats et se montrer maître dans l’art de la rhétorique constituent un cocktail détonant en vue de la séduction.

Mon ami me soutient mordicus qu’il faut écrire un cocktail détonnant. Et moi même de répondre, avec une sûreté sereine, que, eu égard au sens qui voudrait que ce fameux cocktail soit explosif, la graphie correcte est : un cocktail détonant.

Je préfère vous demander confirmation afin de lever toute ambiguïté.

En vous remerciant d’avance.

Xavier.

    Bonjour Xavier, vous avez raison ! Avec un « n », « détonant » est synonyme d’explosif, au sens propre comme au figuré (ex: « un jazz détonant »), avec deux « n », « détonnant » est ce qui n’est pas dans le ton. Personnellement, pour me souvenir de l’orthographe du premier, je pense à « TNT » (un seul « n », donc « détonant »). Plus d’explications et d’exercices sur ce lien : http://www.projet-voltaire.fr/blog/regle-orthographe/detoner-detonner-detonant-detonnant. Bonne fin de week-end et salutations à votre ami !

      Bonjour Sandrine. Merci pour votre réponse motivée, votre astuce personnelle ainsi que vous politesse.

      J’en profite pour corriger une faute que j’ai faite dans le texte de ma question. (je n’ai pas trouvé de fonction de correction de messages)

      Revêtir ses plus beaux apparats ET se montrer maître dans l’art de la rhétorique CONSTITUENT un cocktail détonant en vue de la séduction.

      Merci encore et à bientôt pour de nouvelles considérations grammaticales et/ou orthographiques.

Je suggère l’ajout d’un troisième larron : le verbe dénoter. Je ne compte plus les gens qui m’expliquent que mon pantalon rouge à fleurs dénote un peu dans ma tenue austère, alors que s’il détonne indubitablement, il ne dénote rien sauf mon sens très personnel du bon goût. 🙂