Prise de parole en public : 10 conseils pour vous améliorer !

Prendre la parole en public n'est pas un exercice facile.

Prendre la parole en public peut être une source de stress. Que ce soit dans le cadre familial (discours de mariage) ou dans le cadre professionnel (réunion, entretien, conférence…), tout le monde peut avoir le trac et manquer de confiance en soi au moment de prendre la parole devant plusieurs personnes. Si vous n’en avez pas l’habitude, et quelle que soit la durée de votre intervention, vous pouvez ressentir de l’appréhension – voire de l’angoisse – avant de vous exprimer devant vos collègues, vos amis, votre famille ou vos supérieurs hiérarchiques.

Pour autant, rien n’est perdu, même si vous êtes une personne timide ou introvertie. Il est tout à fait possible d’améliorer votre prise de parole en public, et de gérer votre stress face à un public nombreux grâce à certaines techniques et en vous entraînant. Voici 10 conseils pour mieux vous préparer à prendre la parole, pour être plus à l’aise à l’oral et réussir vos interventions en public.

Sommaire

  1. Avant de prendre la parole, connaissez votre public
  2. Préparez votre prise de parole en public
  3. Captez l’attention du public
  4. Conservez l’attention du public
  5. Faites passer un message clair et direct
  6. Trouvez des techniques pour gérer votre stress et être à l’aise face à votre public
  7. Maîtrisez votre langage corporel ou non verbal lors de votre prise de parole en public
  8. Les erreurs à éviter pour prendre la parole en public
  9. Formez-vous à la prise de parole en public
  10. Utilisez des exercices et entraînements pour améliorer vos prises de parole en public

1. Avant de prendre la parole, connaissez votre public

Avant toute chose, posez-vous la question suivante : à qui allez-vous vous adresser lorsque vous prendrez la parole en public ? Même si vous maîtrisez votre sujet, vous devez adapter votre vocabulaire, vos références, les éléments à souligner ou à omettre volontairement…

Connaissez votre public pour adapter votre discours

En bref, adaptez le fond et la forme de votre intervention en fonction, par exemple :

  • de ce que votre public attend de vous (de la rigueur, de l’humour, des réponses à un problème précis…) ;
  • de ce que votre public apprécie (les interventions courtes, les avis clairs et tranchés…) ;
  • de ce que votre public redoute (la confrontation, les mauvaises nouvelles annoncées de façon directe…).

Les différents publics possibles

Vous l’aurez compris, votre discours devra à la fois tenir compte de :

  • la qualité de votre public: des amis, de la famille, des collègues, des supérieurs hiérarchiques, des inconnus dans la rue, des recruteurs, des professionnels de tel ou tel domaine… ;
  • la personnalité de votre public: le sens de l’humour, le degré d’exigence, le temps qu’il a à vous accorder…

Évidemment, plus le public est nombreux, moins vous pourrez adapter votre discours à chacun. Vous pouvez alors privilégier un discours équilibré : peu ou pas de plaisanteries, peu ou pas de références inconnues du grand public…

2. Préparez votre prise de parole en public

Maintenant que vous avez bien en tête ce que votre public attend de vous, vous pouvez préparer votre prise de parole en public. Même les conférenciers les plus aguerris ont besoin d’anticiper et de préparer leur discours : une prise de parole bien préparée vous permettra de maîtriser votre sujet, et donc de réduire votre stress.

Les étapes de votre prise de parole en public : commencez par l’essentiel !

Tout d’abord, vous devez structurer votre intervention, afin que votre prise de parole en public suive des étapes claires et logiques. Cela vous permettra d’être plus clair dans votre discours, tout en sachant où vous allez.

Nous vous recommandons d’adopter la technique de la pyramide inversée. Cette technique consiste à commencer votre intervention par les éléments les plus importants de votre discours. Ainsi, votre public saisira d’emblée l’information essentielle de votre intervention.

Répétez le texte de votre intervention en public

Après avoir défini dans quel ordre vous parlerez de tel ou tel sujet, vous pouvez répéter votre texte. Cela vous permettra de réduire le stress lié à votre prise de parole, car vous connaîtrez les étapes et le contenu de votre intervention sur le bout des doigts.

Placez-vous dans les conditions du direct

Après avoir répété plusieurs fois face à votre miroir ou en vous enregistrant, n’hésitez pas à demander à des amis ou des collègues bienveillants de jouer le rôle de votre futur public. Ces personnes vous permettront de répéter dans des conditions similaires à celle de votre future présentation. Elles pourront également vous suggérer des pistes d’amélioration.

N’hésitez pas également à repérer à l’avance les lieux et le matériel de votre présentation, si vous le pouvez, voire de répéter dans ces conditions ! Cela vous permettra de connaître et maîtriser la quasi-totalité de votre environnement le jour J.

3. Captez l’attention du public

Pour bien commencer votre intervention, vous devez trouver un moyen de capter l’attention de votre public. Cela vous permettra de mieux faire passer votre message, car vos interlocuteurs comprendront les points essentiels de votre discours. Vous vous sentirez encouragé si vous voyez que le public vous suit avec attention, ce qui vous aidera à réduire votre stress au moment de parler en public !

Comment bien démarrer une prise de parole en public ?

Ne négligez pas les premières minutes, voire LA première minute de votre intervention ! Vous pouvez d’ailleurs apprendre par cœur les 30 premières secondes de votre discours, afin de vous lancer sur de bonnes bases. Voici différentes techniques pour capter directement l’attention de votre public :

  • Commencez par des éléments forts: une question rhétorique, par exemple. « Comment améliorer vos prises de parole en public ? Voici mes conseils et astuces pour être plus à l’aise à l’oral… » ;
  • Résumez votre propos en une phrase clé, que vous pourrez développer ensuite. Vous pouvez notamment utiliser une figure de style comme la métaphore ou l’analogie pour marquer l’esprit de votre public. « Une bonne présentation, c’est comme un bon film : même si vous maîtrisez toutes les techniques, l’essentiel est de raconter une bonne histoire !» ;
  • Parlez d’une voix dynamique, claire et forte pour vous assurer que tout le monde vous entend bien. Cela permettra même de réveiller les personnes de votre public qui passent leur journée en réunion ou en conférence, et qui ont besoin d’être stimulées pour rester attentives ;
  • Identifiez rapidement les membres du public qui réagissent le mieux à votre introduction. En cas de doute, un contact visuel vers ces personnes bienveillantes pourra vous remettre sur les rails !
Organiser et animer une réunion efficace

4. Conservez l’attention du public

Intéresser le public dès l’introduction, c’est bien. Mais garder l’attention du public jusqu’à la fin de votre intervention, c’est mieux ! Les raisons pour lesquelles votre public peut décrocher sont nombreuses :

  • le public peut être difficile, notamment s’il est fatigué ou peu intéressé a priori par le sujet de votre discours ;
  • votre sujet peut être complexe et nécessiter une grande attention ;
  • d’autres personnes peuvent avoir pris la parole avant vous ;
  • vous pouvez aborder des points qui ne concernent pas tout le monde au même moment. C’est notamment le cas dans une réunion professionnelle, si vous vous adressez d’abord aux commerciaux, puis aux communicants, puis aux personnes opérationnelles… ;

Voici quelques conseils et astuces pour conserver l’attention de votre public lorsque vous prenez la parole :

Utilisez un support attrayant

Les présentations ppt, ou PowerPoint, sont régulièrement utilisées lors de prises de parole en public. Elles permettent d’illustrer ou de schématiser certaines idées, d’aider le public à suivre le déroulé de la présentation, de montrer des photos et vidéos… N’hésitez pas à utiliser des motifs et des couleurs agréables à l’œil, ainsi qu’à soigner vos animations si vous en avez les compétences : tous ces petits détails de forme garderont le public en éveil.

Interagissez avec votre public

Posez des questions ou illustrez vos exemples en les mentionnant. Cela permettra de rythmer votre intervention, et d’attiser la curiosité du public.

Gardez le contact visuel avec votre public

Regardez loin devant vous, afin que tout le monde se sente concerné par votre discours. Si vous ne semblez parler qu’aux premiers rangs ou qu’à une partie du public, le reste risque de décrocher.

5. Faites passer un message clair et direct

Nous l’avons dit : pour capter l’attention votre public et faire en sorte qu’il comprenne votre propos, l’idéal est d’aller à l’essentiel. Évitez la grandiloquence, les effets de manche, et faites passer votre message de façon directe, car l’efficacité est une qualité primordiale pour tout orateur.

Faites passer un message clair et direct lorsque vous prenez la parole en public.

Pour un discours en public efficace, travaillez votre syntaxe

Pour éviter les phrases à rallonge et les hésitations, nous vous recommandons de réfléchir à la syntaxe de votre discours. En d’autres termes : comment allez-vous organiser vos phrases pour qu’elles soient le plus efficaces possible ? Quelles formules vous permettront de faire passer le plus d’informations tout en restant clair ? Ne négligez pas cette partie de votre préparation : elle peut prendre du temps, mais avoir un impact concret sur votre prise de parole en public !

À l’oral, faites des phrases simples !

Lorsque l’on prépare un discours oral, on peut commencer par l’écrire. Cette technique est tout à fait valable, mais attention : notre cerveau ne réagit pas de la même façon lorsqu’il lit une phrase et lorsqu’il entend cette même phrase ! À l’oral, privilégiez donc des phrases courtes, quitte à en faire plusieurs, pour développer une même idée.

Exemple de phrase trop longue à l’oral : Évitez les phrases à rallonge, dont l’ajout successif d’éléments ne permettra pas à votre public, parfois fatigué après une journée de conférences ou de réunions, une compréhension pleine et entière de votre propos.

Exemple de phrases courtes plus adaptées à l’oral : Évitez les phrases à rallonge ! Plus vous ajouterez d’éléments, moins votre public pourra les comprendre. Car votre public pourrait avoir du mal à vous suivre s’il est fatigué, par exemple. C’est souvent le cas après une journée de conférences ou de réunions.

Réussir sa prise de parole en public avec la règle des 7 C

Pour être sûr que votre discours sera efficace, vous pouvez suivre la règle des 7 C. Elle rappelle que votre prise de parole en public doit cocher toutes les cases suivantes :

  • clarté: faire comprendre les enjeux de façon simple ;
  • concision: être brève, mais efficace ;
  • être concrète: rester proche de la réalité de votre public, utiliser des exemples… ;
  • correction: éviter les fautes de grammaire ou de syntaxe, employer le bon ton pour parler à votre public (langage courant ou soutenu, en général)… ;
  • cohérence : faire en sorte que les idées s’enchaînent de manière logique et concernent toujours le sujet principal de votre prise de parole ;
  • être complète: trouver un équilibre entre concision et exhaustivité. Donner toutes les informations utiles de la façon la plus simple possible, afin que tout le monde puisse vous suivre et apprenne un maximum de choses ;
  • courtoisie: salutations, formules de politesse, respect de votre public, humilité lorsque l’on vous pose des questions… Le savoir-être est aussi important que le savoir-faire !
7 conseils pour améliorer votre expression orale

6. Trouvez des techniques pour gérer votre stress et être à l’aise face à votre public

Même si vous vous êtes très bien préparé, que vous avez la règle des 7 C en tête et que vous connaissez votre texte par cœur, le stress et le trac peuvent perturber votre intervention. Voici quelques techniques, conseils et astuces pour gérer votre stress lors d’une prise de parole en public.

Acceptez votre stress

Tout d’abord, n’ayez pas honte de votre trac. Ressentir du stress avant de parler devant un public peut arriver à tout le monde, et la grande majorité des personnes qui vous écouteront en seront conscientes. Pour évacuer votre stress, vous pouvez commencer par l’avouer à votre public. Cela peut se faire de façon discrète, voire humoristique : « Merci à toutes et à tous d’être si nombreux aujourd’hui, ça met la pression ! »

En avouant votre stress, vous pourrez vous attirer la sympathie de votre public. Vous pourrez donc vous reprendre ou bafouiller à certains moments sans que votre public s’en formalise. Accepter et reconnaître votre stress peut donc être une façon de le réduire !

Détachez-vous de vos notes

De nombreuses personnes timides ou anxieuses préfèrent prendre la parole en public avec des notes écrites à portée de main. Cette technique est tout à fait valable ! Attention toutefois à ne pas vous reposer entièrement sur vos notes. Votre prise de parole ressemblerait alors plus à une lecture de texte qu’à un véritable oral.

Pour éviter cet écueil, évitez de rédiger l’intégralité de votre discours sur vos notes. Notez simplement les éléments les plus importants, les mots à ne pas oublier, les grandes étapes de votre présentation… Cela vous permettra de vous reposer sur vos notes en cas de doute, tout en devant vous en détacher. Votre discours sera peut-être moins fluide, mais bien plus authentique !

Gardez le contact avec le public pendant votre discours

S’il vaut mieux éviter de lire ses notes, c’est aussi pour pouvoir garder un contact visuel avec le public. Certaines personnes seront les plus réceptives à votre discours, ou approuveront vos dires : n’hésitez pas à chercher le regard de ces « alliés » ! Cela vous encouragera dans la poursuite de votre prise de parole en public, en vous convainquant que vous êtes sur la bonne voie.

7. Maîtrisez votre langage corporel ou non verbal lors de votre prise de parole en public

Un discours en public, c’est avant tout une parole incarnée. Sur une estrade, dans une salle de réunion ou même en visioconférence, votre corps transmet autant de signaux que vos paroles. C’est pourquoi le langage corporel, ou non verbal, est si important lorsque vous prenez la parole en public : le propos le plus cohérent du monde risque de ne pas atteindre son but si vous ne le mettez pas en valeur. Voici quelques conseils pour maîtriser votre langage corporel lors de vos prises de parole en public.

Regard, posture, respiration, gestuelle… Les bases du langage non verbal

Le regard

Nous avons déjà parlé du regard, plus haut, mais nous ne le répéterons jamais assez : regardez loin devant vous pour que tout le monde se sente concerné, et cherchez le regard de quelques spectateurs bienveillants pour vous encourager. Attention toutefois à ne pas regarder tout le temps dans la même direction : pensez à balayer du regard l’ensemble du public !

La posture

L’idéal est de trouver une posture dans laquelle vous serez à l’aise pour délivrer au mieux votre message. Toutefois, voici quelques techniques pour allier confort et efficacité :

  • reposez-vous sur vos deux jambes pour être bien équilibré;
  • pensez à être toujours en face de votre auditoire ;
  • libérez vos bras et vos mains pour pouvoir être expressif;
  • libérez votre diaphragme et débloquez vos épaules pour mieux respirer et avoir une posture assurée ;
  • relaxez votre tête et votre cou avant votre présentation ;
  • trouvez un équilibre pour ne pas être trop statique, ni trop agité.

La respiration

Ce conseil peut paraître évident mais pensez à respirer ! Profitez des temps de pause dans votre discours pour laisser le temps au public d’appréhender ce que vous venez de dire, et pour refaire le plein d’oxygène. Cela vous permettra de continuer votre présentation sur une base sereine.

La plupart du temps, nous faisons des respirations courtes en inspirant au niveau du thorax (respiration thoracique). Pour réduire votre stress, nous vous conseillons la respiration abdominale, qui est plus profonde et qui apaisera l’ensemble de votre corps.

Comment maîtriser sa voix lors d’une prise de parole en public ?

Votre voix est un autre aspect essentiel de votre langage corporel. Grâce aux micros, vous n’aurez pas besoin d’avoir une voix qui porte très loin comme c’était le cas dans l’Antiquité. Toutefois, voici deux conseils pour mieux maîtriser votre voix lors d’une intervention en public :

  • réfléchissez à la meilleure façon de poser votre voix : en fonction de l’intensité et l’intonation que vous souhaitez y mettre, tout en pouvant maintenir ce rythme tout au long de votre présentation ;
  • travaillez votre élocution et votre articulation. Les personnes peu habituées à prendre la parole en public ont tendance à accélérer leur débit, ce qui ne permet pas une bonne articulation des mots. Gardez en tête que plus le public est important, plus vous devrez ralentir votre débit pour rester compréhensible.

8. Les erreurs à éviter pour prendre la parole en public

En complément des conseils présentés ci-dessus, voici 5 erreurs à éviter lors de vos prises de parole en public :

Évitez les « euh »

Faites en sorte d’avoir votre plan en tête pour réduire les hésitations en cours de route. En cas de doute, respirez ou buvez une gorgée : mieux vaut un temps de pause silencieux qu’un « euh » sonore !

Évitez les mouvements parasites

Comme mentionné plus haut, libérez et calmez vos bras et vos mains : essayez de transmettre une certaine tranquillité dans votre langage corporel.

N’hésitez pas à vous mettre en scène

Certaines personnes sont plus à l’aise à l’oral si elles ont l’impression de jouer un rôle. Alors n’hésitez pas à vous créer un personnage d’orateur, qui vous permettra de mettre à distance l’épreuve de l’oral.

Ne regardez pas tout le temps dans la même direction

Pensez à inclure tout le public dans votre discours : regardez toutes les parties du public, afin de n’exclure personne.

N’ayez pas une voix monocorde

Partagez votre enthousiasme en insistant sur certaines parties ou en variant le ton. Cela vous permettra de conserver l’attention du public.

9. Formez-vous à la prise de parole en public

Si vous souhaitez améliorer vos interventions en public, vous pouvez suivre une formation ! Attention, celle-ci doit généralement être anticipée. Vous devrez sans doute vous impliquer durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines en fonction du programme que vous aurez choisi.

Exemples de formation pour améliorer ses prises de parole en public

Le Projet Voltaire propose plusieurs formations pour améliorer votre expression, écrite comme orale. Ces formations peuvent vous permettre d’améliorer votre vocabulaire, elles peuvent vous aider à éviter les fautes de grammaire ou de conjugaison à l’oral, ou à préparer certaines prises de parole, comme les présentations en réunion.

Améliorez votre expression grâce à une formation

10. Utilisez des exercices et entraînements pour améliorer vos prises de parole en public

En plus des formations proposées par le Projet Voltaire, vous pouvez vous entraîner de votre côté afin d’améliorer vos prises de parole en public. Vous pouvez notamment :

  • faire des exercices pour être plus à l’aise à l’oral : ils ne manquent pas sur Internet ;
  • vous inspirer de professionnels pour devenir un meilleur orateur ou une meilleure oratrice.
Fautes d'orthographe : comment ne plus en faire ?

Découvrir aussi sur le blog du Projet Voltaire :

Articles liés

Laissez un commentaire
*