Cocotte, pizza, terre promise… Parlez-vous « rugby » ?

Alors que le Tournoi des six nations (Angleterre, Écosse, France, pays de Galles, Irlande et Italie) bat son plein depuis le 1er février 2020, les discussions vont bon train : après avoir remporté le Crunch de dimanche, le XV de France évitera-t-il de prendre une pilule, ira-t-il de nouveau en terre promise ? Si vous n’avez pas tout saisi, pas de panique ! Voici un petit lexique des mots et expressions du rugby, à garder à portée de main jusqu’à la fin de la compétition, le 14 mars !

COCOTTE

Regroupement de joueurs qui, liés les uns aux autres, progressent debout en « couvant » le ballon. Une cocotte comporte au moins le porteur du ballon, l’un de ses équipiers et un adversaire. On parle aussi de « maul ».

CRUNCH

Non, ce n’est pas du chocolat ! Le Crunch (ou « moment crucial ») est l’autre nom du match France-Angleterre dans le cadre de compétitions officielles (Tournoi des six nations, Coupe du monde…). Dimanche 2 février 2020, lors du traditionnel Crunch, la France a battu l’Angleterre 24 à 17.

« Sorry, good game ! » C’est par ces mots que, dans les années 1990, les Anglais saluaient les Français qu’ils avaient vaincus, ce qui avait le don de les agacer ! L’expression est restée.

FAIRE UNE FOURCHETTE

Mettre deux doigts (ou plus) dans les yeux de son adversaire, par exemple dans une cocotte. Le joueur qui fait une fourchette n’aura plus sa place à table (comprendre : il sera suspendu). À ne pas confondre avec la cuillère, qui consiste à faucher le pied de l’adversaire pour le faire tomber.

GRATTER LE BALLON

Récupérer le ballon à l’adversaire qui est plaqué au sol. Pour y parvenir, le « gratteur » utilise ses bras puissants. Attention, si l’adversaire entre en contact avec le gratteur, ce dernier doit alors « talonner » (gratter avec le pied). Enfin, quand l’adversaire est debout, on lui « arrache » le ballon.

LE COCHON EST DANS LE MAÏS

Autrement dit, « Ça sent le roussi ! ». Autres expressions pittoresques : « Les mouches ont changé d’âne » (L’équipe qui menait est en train d’être menée), « La cabane est tombée sur le chien » (Le sort du match semble scellé), « Remettre l’église au centre du village » (Le favori reprend l’ascendant sur le challenger).

METTRE UN TAMPON

En rugby, un tampon est un plaquage spectaculaire et brutal, qui ne laisse aucune chance à l’adversaire. Un champion du tampon ? Sébastien Chabal. Dans le même esprit : caramel, arrêt-buffet, plaquage cathédrale, coller un timbre, découper, désosser…

OVALIE

L’ovalie, c’est le monde du rugby ; tout ce qui touche, de près ou de loin, au ballon ovale. Géographiquement, l’ovalie prend sa source dans le Sud-Ouest (Perpignan, Toulouse, Dax, Castres, Béziers…).

PIZZA

Ce n’est pas la nourriture préférée du rugbyman, mais un mauvais lancer depuis la touche. Le ballon décrit une trajectoire imprécise et atterrit bien loin du « sauteur » qui lui tendait les bras. Il fait penser à une pizza en train d’être tournée dans la main d’un pizzaïolo !

PRENDRE UNE PILULE

« Prendre une pilule », c’est être largement vaincu par un adversaire plus fort que soi. En quart de finale de la Coupe du monde 2015, la France a pris une pilule en étant battue 62 à 13 par la Nouvelle-Zélande. Variante : « prendre la marée ».

TERRE PROMISE

Tel Moïse, tout rugbyman digne de ce nom conduit son équipe en « terre promise ». Autrement dit, il aplatit le ballon sur la ligne de l’en-but adverse (située derrière les poteaux) pour marquer un essai. Variante : « aller à dame », comme au jeu d’échecs !

Attention, en rugby, on ne marque pas de but ! Vous voyez le grand H ? Quand le joueur aplatit le ballon derrière cette ligne, il marque un essai. Ensuite, il y a transformation, c’est-à-dire que le joueur tire le ballon au pied pour le faire passer dans la partie supérieure du H.

Sandrine Campese
Crédit photo

Articles liés

Laissez un commentaire
*