Nathalie et Noël(le) : que savez-vous de ces deux prénoms liés au 25 décembre ?

En cette veille de Noël, le Projet Voltaire souhaite mettre à l’honneur deux prénoms intimement liés au 25 décembre. Si l’un, Noël (ou Noëlle au féminin), parle de lui-même, l’autre, Nathalie, avec ou sans « h », nécessite, pour établir un lien avec la Nativité, un petit détour par l’étymologie. Histoire, variantes, personnalités… On vous dit tout sur ces deux prénoms stars des fêtes !

Nathalie

Ce prénom est issu du latin natalis (dies) qui signifie « le jour de la naissance », sous-entendu celle du Christ. Si l’on se réfère à l’étymologie, le « h » de Nathalie est totalement superflu : on devrait écrire « Natalie ». C’est par habitude de voir le « t » suivi d’un « h » dans de nombreux mots de la langue française que la graphie s’est légèrement écartée du mot originel ! Néanmoins, le « h » se maintient dans certaines variantes que connaît ce prénom à travers le monde : Natali, Natalie, Natalia, Nathalia, Nathali, Natahly, Nataly, Nathalia, Natalia, Nathalya, Natalya. En Russie, où il est très populaire, Natalie a pour diminutif Natacha (ou Natasha). Reste à savoir si la chanson de Gilbert Bécault intitulée Nathalie a contribué à rendre ce prénom très populaire en France dans les années soixante !

Au Moyen Âge, le prénom Natalie n’était attribué qu’aux enfants nés un 25 décembre. Désormais, on souhaite « bonne fête » aux Nathalie le 27 juillet !

Attention, nulle référence à la naissance du Christ dans le prénom Nathan, pourtant proche de « Nathalie ». C’est un prénom hébraïque issu de nathana’el qui signifie « Dieu a donné » et qui a également formé Nathanael.

Noël(le)

Place à Noël qui, en dépit des apparences, a exactement la même origine et le même sens que « Nathalie ». Le nom vient aussi du latin natalis (dies) qui signifie « (jour de) la naissance ». Et il s’agit toujours de celle du Christ. Mais comment est-on passé de « natalis » à « Noël » ? Par l’intermédiaire de nael ! Notons que, de la même façon, le latin patella a donné le français poêle en passant par paele.

« Noël » est plus souvent employé comme patronyme. Quand il l’est comme prénom, c’est souvent sous la forme composée « Jean-Noël » (l’historien Jean-Noël Jeanneney, l’homme politique Jean-Noël Guérini…). On ne connaît qu’une variante au Noël masculin : Noëlan. Il y a bien sûr Natalis, calque de l’origine latine, mais tout aussi rare. Un certain Natalis Dumez (1890 – 1976) a ainsi été maire de Bailleul, commune des Hauts-de-France. Il faudrait en proposer d’autres ! En revanche, côté femmes (et outre Noëlle), les dérivés sont légion : Noéla, Noèle, Noéli, Noélia, Noélie, Noéline, Noélise, Noëlla, Noëllia, Noëllie, Noëlie, Noëllise, Noëlly, Noély, Noélyne et Noélyse. Sans compter les noms composés comme Marie-Noëlle. Dans toutes ces variantes, le tréma est largement concurrencé par l’accent aigu…

–> Faut-il forcément être né(e) un 25 décembre pour être prénommé Noël(le) ? Oui ! Tout au moins faut-il que la naissance ait été « prévue » pour Noël. Ainsi, l’ancien député écologiste Noël Mamère a vu le jour le 25 décembre 1948, mais l’acteur Noël Roquevert est né le 18 décembre 1892, avec un peu d’avance sur le jour J.

 

Sandrine Campese

Crédit photo : enfant.com 

Articles liés

Laissez un commentaire
*

    Chère relectrice-correctrice bienveillante, bravo, vous voyez TOUT. C’est corrigé. Il manque cependant un petit « bonjour » introductif à votre message, plutôt que cet « Erratum » un peu austère :-). Bonne fin d’année.