Formule 1 – Spécial Grand prix de Monaco : Maîtrisez-vous le jargon des courses auto ?

Cette année, le traditionnel Grand Prix (GP) de Formule 1 à Monaco a lieu le dimanche 29 mai 2022. Vous aimeriez bien suivre l’événement, mais vous ne connaissez rien au vocabulaire de la discipline ? Pas de panique ! Grâce à ces 10 mots et expressions propres aux courses automobiles, vous n’arrivez peut-être pas en « pole position », mais vous y verrez déjà un peu plus clair…

Maîtrisez-vous le jargon des courses auto ?

Baquet

À ne pas confondre avec le « braquet », réservé au cycliste ! Le baquet est le siège du pilote. Il est très profond et possède des flancs très enveloppants, empêchant le corps de se déplacer latéralement dans les virages. Le pilote est maintenu dans le baquet par un harnais. On évitera donc, en Formule 1, de parler de « fauteuil » et de « ceinture de sécurité » !

Le saviez-vous ? En matière de course automobile, une distinction s’opère entre la F1 (sur circuit), le rallye (sur route) et l’endurance (type « 24 Heures du Mans »).

Chaussettes

Dans le jargon automobile, les chaussettes, ce sont les pneus ! On dit aussi les « gommes ». D’où l’expression « mettre des chaussettes pour la pluie » ou « passer aux gommes pour la pluie ». Le verbe chausser est également employé : « chausser les pneus pluie ».

Écurie

C’est l’ensemble de l’équipe engagée dans une compétition (les managers, les ingénieurs, les techniciens, les pilotes…). L’écurie peut posséder un véhicule de rechange qui remplace le véhicule principal en cas d’accident ou de problème technique.

Le saviez-vous ? Actuellement, les meilleures écuries sont Mercedes et Ferrari. McLaren a un passé très glorieux. Attention, Porsche ne fait pas de F1 !

Gros bras

Désigne un pilote très connu et très rapide. Tous les grands champions sont des « gros bras ». On dit aussi qu’un pilote a un « gros cœur » s’il est extrêmement audacieux et n’hésite pas à prendre des risques.

Le saviez-vous ? Bientôt une course sans pilotes ? C’est le projet « Roborace », élaboré dans le cadre de la Formule E (voitures électriques). Pour l’instant, seules des démonstrations et une première épreuve (en Espagne) ont eu lieu. Si la compétition prend forme, chaque écurie disposera d’un véhicule identique, conduit par une intelligence artificielle.

Rentrer aux puits

Un pilote qui dit « je rentre aux puits » indique qu’il passe aux stands pour faire le plein (de carburant) et/ou changer les pneus. Sur les stands, on trouve les garages (appelés « box ») de toutes les écuries.

Se faire une chaleur

Expression qui signifie « se faire une grosse peur », par exemple en évitant un accident de justesse. Le mot chaleur traduit ce moment de frayeur au cours duquel les mains deviennent moites et le cœur se serre.

Sucette

Ou lollipop en anglais. C’est le panneau (en forme de sucette) présenté au pilote dans les stands, pendant le ravitaillement, par exemple. Lorsque le lollipop man lève la sucette, le pilote sait qu’il peut repartir.

Survirer

Une voiture survire lorsque le train arrière décroche le premier, et qu’elle amorce une figure qui, si elle n’est pas contrôlée ou corrigée à temps (en contre-braquant), se terminera en tête-à-queue. À l’inverse, « sous-virer », c’est lorsque le train avant dérape. À noter que les voitures à moteur arrière (propulsion) sont de caractère survireur…

Télémétrie

Sans télémétrie, pas de course auto ! C’est la transmission, en temps réel, de données concernant la voiture (températures, pressions, régime moteur…). Elles sont affichées sur des écrans, dans les stands. Les ingénieurs gardent ainsi un œil sur le bon fonctionnement du véhicule.

Tirer le câble

Dans les voitures de rallye, le câble désigne le frein à main. Tirer le câble, c’est tirer le frein à main, de manière à bloquer les roues arrière, amorcer un tête-à-queue, et passer une « épingle » (un virage très serré).

Sandrine Campese

Articles liés