Améliorez votre vocabulaire : plutôt matutinal ou sérotinal ?

Nommer les moments de la journée – matin, midi après-midi, soir – nousl’avons appris quand nous étions enfants. Plus tard, nous avons découvert que la langue française regorgeait de synonymes pour exprimer la même idée, souvent avec plus d’élégance. Ces variantes, soutenues et littéraires, sont près de tomber dans l’oubli… Pourtant les occasions ne manquent pas d’employer « matutinal » au lieu de « matinal », pour ne citer que cet exemple. Et si nous offrions un nouveau réveil à ces termes délicieusement désuets ?

chat regardant le lever du soleil

Le matin

– matutinal 

Cet adjectif est issu du latin matutinus, qui signifie « du matin ». Variante de « matinal », le mot est désormais noté comme « vieux ou littéraire ». Il ne tient qu’à vous d’inverser la tendance !

Pourquoi ne pas déclarer innocemment devant la machine à café : « Moi, sans mon café matutinal, je ne suis pas bien réveillé(e) ! » ?

Le saviez-vous ? Matuta est l’autre nom de la déesse du matin, Aurora.

– dès potron-minet

Vous avez un rendez-vous très tôt demain matin ? Autant dire « dès potron-minet » ! Cette expression signifie « au petit matin », « au petit jour », « aux aurores »…

Décortiquons-la ensemble : le « potron » étant le postérieur, le « minet » étant le chat, elle signifie mot à mot : « quand le chat montre son derrière », autrement dit quand il se lève, c’est-à-dire très tôt !

C’est la variante citadine de l’expression rurale « dès potron-jaquet », où « jaquet » désigne l’écureuil.

Le soir

– sérotinal

Cet adjectif a fini par être évincé de nos dictionnaires. Et si, pour le ressusciter, nous le glissions, l’air de rien, dans une conversation ? Pour commencer, rappelons sa racine latine : serotinus, qui signifie « tardif ».

« Sérotinal » qualifie la fin de la journée. On peut s’accorder un repos sérotinal, un bain sérotinal, une lecture sérotinale… Ou les trois en même temps !

Plus rarement, « sérotinal » s’emploie pour désigner la fin de l’été, de la saison chaude. On parle ainsi de « floraison sérotinale » à propos de fleurs ou des fruits qui apparaissent tardivement dans la saison.

Le saviez-vous ? La sérotine, qui a la même origine (serotinus), est une chauve-souris champêtre très commune en France qui se nourrit notamment de papillons de nuit.

– vespéral

Contrairement à « sérotinal », « vespéral » est encore dans les dictionnaires. Mais pour combien de temps ? Rendons-lui hommage sans plus tarder !

« Vespéral » vient du latin vesperalis, lui-même issu de vesper, « le soir ». L’adjectif a une origine religieuse, puisqu’il a d’abord désigné un livre liturgique contenant les prières et offices du soir (les vêpres).

Par extension, il qualifie ce qui se passe le soir, au couchant.
Exemple : « À travers le hublot de l’avion, il apercevait les lueurs vespérales de la ville. » C’est tout de suite plus poétique, n’est-ce pas ?

On parle aussi d’ombre vespérale, d’heure vespérale, d’arrosage vespéral…

Le saviez-vous ? Historiquement, le nom crépuscule s’applique aussi bien à la tombée de la nuit qu’au lever du jour (à condition de préciser : le crépuscule du matin). C’est un énantiosème.

Sandrine Campese

Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour. Excellent de rappeler ces mots ou expressions qui sont à la veille de disparaître. Dans ma campagne, les paysans parlent souvent de « la petite nuit » pour désigner ces instants  » entre chien et loup » où le jour s’apprête à laisser la place à la nuit…
merci pour vos billets qui me ravissent..

Merci pour cette leçon de vocabulaire, grâce à vous j’ai pu améliorer quelques lignes de mon roman. Je suis fou de vous ! Enfin, de votre chronique, pardon, je m’emballe. vivement les prochaines…!