Icône question orthographe

« une qualitée » ou « une qualité » ? Les noms féminins se finissant par « té »

« Qualité », « propreté », « difficulté », etc., étant des termes féminins, on est tenté de leur mettre un « e » final.

Icône réponse question orthographe

Les noms féminins se terminant par « -té » ou « -tié » ne prennent pas de « -e ».

  • « Il fait preuve d’une grande autorité. »

Font exception les noms suivants :

  • la montée,
  • la butée,
  • la dictée,
  • la jetée,
  • la portée,
  • la pâtée,
  • ainsi que les noms exprimant un contenu (une assiettée, une pelletée, etc.).

« Je n’ai fait qu’une faute lors de la dictée. »

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Pas facile de justifier des exceptions que l’on s’est borné, jusque-là, à apprendre par cœur ! On observera pourtant que cinq parmi les six évoquées ci-dessus (butée, dictée, jetée, montée, portée) sont, à l’origine, des participes passés féminins qui ont été substantivés : cela pourrait expliquer le maintien du « e » final. Quant à pâtée, reconnaissons que ledit « e » nous est bien utile pour le distinguer de son homonyme masculin pâté !

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. La qualité est au rendez-vous !
  2. Grâce aux nouvelles machines, la productivitée a doublé.
  3. Ce professeur est connu pour sa sévérité.
  4. Toutes les nouveautés sont à moins cinquante pour cent !
  5. Un professeur débutant a du mal à asseoir son autoritée.
  6. Certains avantages dépendent de votre anciennetée dans l’entreprise.
  7. Indiquez ici le domaine d’activité de votre entreprise.
  8. Attention ! Avec ce brouillard, votre visibilité est réduite.
  9. L’architecte a imaginé une citée idéale.
  10. Des travaux d’étanchéitée doivent être entrepris rapidement.
  11. La complexitée de l’intrigue a découragé de nombreux lecteurs.
  12. Il a des qualités inestimables.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Grâce aux nouvelles machines, la productivité a doublé.
    On n’écrit pas « la productivitée », mais « la productivité ». Comme la plupart des noms féminins se terminant par « -té », « productivité » ne prend pas de « e ».
  3. Phrase correcte.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Un professeur débutant a du mal à asseoir son autorité.
    On n’écrit pas « son autoritée », mais « son autorité ». Comme la plupart des noms féminins se terminant par « -té », « autorité » ne prend pas de « e ».
  6. Faux. Il faut écrire : Certains avantages dépendent de votre ancienneté dans l’entreprise.
    On n’écrit pas « votre anciennetée », mais « votre ancienneté ». Comme la plupart des noms féminins se terminant par « -té », « ancienneté » ne prend pas de « e ».
  7. Phrase correcte.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : L’architecte a imaginé une cité idéale. On n’écrit pas « une citée », mais « une cité ». Comme la plupart des noms féminins se terminant par « -té », « cité » ne prend pas de « e ».
  10. Faux. Il faut écrire : Des travaux d’étanchéité doivent être entrepris rapidement.
    On n’écrit pas « des travaux d’étanchéitée », mais « des travaux d’étanchéité ». Comme la plupart des noms féminins se terminant par « -té », « étanchéité » ne prend pas de « e ».
  11. Faux. Il faut écrire : La complexitéde l’intrigue a découragé de nombreux lecteurs.
    On n’écrit pas « la complexitée », mais « la complexité ». Comme la plupart des noms féminins se terminant par « -té », « complexité » ne prend pas de « e ».
  12. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Répondre à SandR Annuler la réponse

Laissez un commentaire
*

Bonjour ! Si je comprends bien les noms en -té et -tié sont à l’origine des adjectifs latins que l’on a substantivés avec le suffixe, qui est aussi une marque du féminin ?

    Bonjour Toutou75, parce que « invité » n’est pas qu’un nom féminin. C’est aussi un nom masculin. Un invité, une invitée. Bon après-midi et bonne année !

    Bonjour Imrane, merci beaucoup ! Si je peux me permettre, le nom site s’écrit avec un « s » et il est masculin (un site). On écrira donc « J’aime ce site. » Bonne journée.

    Bonjour Lilou, le nom nuitée est formé sur le modèle de « matinée » ou « soirée », qui désigne une « durée« . Que des « ée » ! Bon après-midi.

Bonjour, ce soir je lis dans de nombreux (si ce ne sont tous) titres de presse : « la députéE … démissionne ». Est-ce une nouvelle exception, créée par le débat sur la féminisation des métiers et des fonctions ? Merci de votre réponse

    Bonjour Gaela, la raison est la suivante : le nom compotée découle du verbe compoter, tout comme « dictée » vient de « dicter », « jetée » vient de « jeter », etc. ;-). Bon après-midi.

    Bonjour SandR, la tétée entre dans la catégorie des noms désignant un « contenu », la tétée étant la quantité de liquide (généralement, de lait) que l’on reçoit en tétant. Il se termine donc pas -ée, comme les autres noms de cette catégorie. Bon après-midi.