Icône question orthographe

« soi-disant » ou « soit-disant » ?

On a envie d’accorder « soi-disant » comme n’importe quel adjectif et d’écrire « une soi-disante championne » au lieu de « une soi-disant championne ».

Icône réponse question orthographe

L’adjectif « soi-disant », forme archaïque du participe présent du verbe « se dire », a été formé à partir du pronom personnel « soi », et non de la conjonction « soit ». Il est en outre invariable. Qu’il qualifie un nom féminin ou un nom au pluriel, il ne change pas :

  • Des prétendus coiffeurs, des soi-disant notaires. (Georges Brassens)
  • Cette soi-disant amie m’a trahi.

N’écrivez donc pas « soit-disant » ou « soit disant ».

Découvrez également notre règle : Soi ? Soie ? Sois ? Soit ?

Arrêtez de douter de votre orthographe !
Découvrez les modules d'entraînement Projet Voltaire. JE TESTE GRATUITEMENT

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Rappelons en outre que, l’adjectif « soi-disant » signifiant stricto sensu « qui se dit tel ou tel », mieux vaut le réserver à ce qui est doué de la parole. Pour les choses ou les animaux non personnifiés, « prétendu » fera bien mieux l’affaire. La même prudence s’impose à l’égard du contexte : en toute logique, il est plus probable que l’on ait affaire à un « prétendu escroc » qu’à un « soi-disant escroc » !

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. La soi-disante princesse ne savait pas faire la révérence.
  2. Elle a ouvert la porte à de soi-disants policiers.
  3. La soi-disant reine était un sosie d’Élisabeth II.
  4. La soi-disante papesse de la mode a commis une faute de goût.
  5. Un soit-disant informaticien a effacé tout mon disque dur !
  6. Cette soi-disant orthophoniste bégaie.
  7. Le soi-disant bras droit du président était en fait son cuisinier.
  8. La soi-disante orpheline avait un père et une mère bien vivants.
  9. De soi-disants scientifiques prétendent que notre crème irrite la peau.
  10. Pour un soi-disant amateur, il se débrouille bien.
  11. Ce soit-disant serrurier facture une somme astronomique !
  12. Ces soi-disant agents de service étaient en réalité des cambrioleurs.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : La soi-disant princesse ne savait pas faire la révérence.
    L’adjectif « soi-disant » est invariable : il ne prend donc pas la marque du féminin, et on écrit « la soi-disant princesse ».
  2. Faux. Il faut écrire : Elle a ouvert la porte à de soi-disant policiers.
    L’adjectif « soi-disant » est invariable : il ne prend donc pas la marque du pluriel, et on écrit « de soi-disant policiers ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : La soi-disant papesse de la mode a commis une faute de goût.
    L’adjectif « soi-disant » est invariable : il ne prend donc pas la marque du féminin, et on écrit « la soi-disant papesse ».
  5. Faux. Il faut écrire : Un soi-disant informaticien a effacé tout mon disque dur !
    C’est le pronom personnel « soi », et non la conjonction « soit » ou le verbe « soit » (« être » à la 3e personne du singulier du subjonctif présent) qu’on retrouve dans « soi-disant ».
  6. Phrase correcte.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : La soi-disant orpheline avait un père et une mère bien vivants.
    L’adjectif « soi-disant » est invariable : il ne prend donc pas la marque du féminin, et on écrit « la soi-disant orpheline ».
  9. Faux. Il faut écrire : De soi-disant scientifiques prétendent que notre crème irrite la peau.
    L’adjectif « soi-disant » est invariable : il ne prend donc pas la marque du pluriel, et on écrit « de soi-disant scientifiques ».
  10. Phrase correcte.
  11. Faux, il faut écrire : « Ce soi-disant serrurier facture une somme astronomique ! »
  12. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Découvrez les modules d'entraînement Projet Voltaire. JE TESTE GRATUITEMENT

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Répondre à Sandrine Campese Annuler la réponse

Vous dites que soi-disant est invariable,vous l’avez illustré à travers de nombreux exemples.
J’ai lu plusieurs articles dans lesquels soi-disant a subi des variations.
Quelle est votre opinion sur ceci:
– Une soi-disant princesse est passée me voir.
– Une princesse soi-disante est passée me voir.
Merci de votre réponse.

    Bonsoir Timéa, on écrit « se souvenir de tout de ce qu’on a vécu », mais « se rappeler tout ce qu’on a vécu ». En effet, on « se souvient de quelque chose » et l’on « se rappelle quelque chose ». Bonne soirée.

J’ai une question : Doit-on écrire « Il faut éviter de se retrouver regroupé » ou « regroupés ». Parce-ce normalement quand on est « regroupé » on est pas tout seul (même si on a un ami virtuel ou qu’on est schizophrène)

    Bonjour Yonnou, non, le titre de cet article n’est pas erroné, il met en avant une hésitation courante entre deux orthographes, l’une étant correcte. Cette hésitation est signalée par le point d’interrogation. Bonne journée

Super votre site!
[citation: La même prudence s’impose à l’égard du contexte : en toute logique, il est plus probable que l’on ait affaire à un « prétendu escroc » qu’à un « soi-disant escroc » !]
Ne serait-il pas préférable de dire «escroc présumé» au lieu de «prétendu escroc» ?
Le verbe prétendre (donner pour certain, affirmer etc…) a beaucoup plus de «vigueur» que le verbe présumer (penser, supposer…) . La position de l’escroc n’est pas encore avérée…
Merci d’éclairer ma lanterne et bonne journée. 🙂

Bonjour,

Je pensais que l’emploi de « soi-disant » en tant qu’adjectif était fautif, qu’il fallait dans ce cas utiliser l’adjectif « prétendu » et réserver « soi-disant » à une utilisation en tant qu’adverbe. Quel est votre avis ?
Merci d’avance pour votre réponse,

Amandine

    Bonsoir Amandine, je pense que vous faites référence à la subtilité suivante, énoncée dans ce même article par notre expert Bruno Dewaele : l’adjectif « soi-disant » signifiant stricto sensu « qui se dit tel ou tel », mieux vaut le réserver à ce qui est doué de la parole. Pour les choses ou les animaux non personnifiés, « prétendu » fera bien mieux l’affaire. La même prudence s’impose à l’égard du contexte : en toute logique, il est plus probable que l’on ait affaire à un « prétendu escroc » qu’à un « soi-disant escroc » ! Bonne soirée