Icône question orthographe

« Session » ou « cession » ?

Quelle est la bonne orthographe entre « session » et « cession » ? Les deux formes coexistent car ces mots sont des homophones : ils se prononcent de la même façon, mais s’écrivent différemment. Pour choisir, il suffit de savoir ce que vous voulez dire !

Icône réponse question orthographe

Session, qui commence par un « s », est issu du latin sessio, mot désignant le fait d’être assis.

En effet, quand on assiste à une session, c’est-à-dire à la « période pendant laquelle une assemblée délibère », on est censé être assis (sur son séant, autre mot de la même famille !).

Qui se réunit en session ? Un tribunal, une cour, un parlement, un jury… À noter que la session peut être aussi un intermède musical (une « session acoustique ») ou la durée d’une connexion à un service (une « session utilisateur »).

Rien à voir, donc, avec cession, qui commence par un « c » et vient du latin cessio. La cession désigne l’action de céder, de transférer à un autre ce dont on est propriétaire. C’est un terme juridique.

Qu’est-ce qui peut faire l’objet d’une cession ? Un droit, une créance, une propriété, un territoire…

Astuce : On retient que la session commence par le « s » de « séance » et que la cession commence par le « c » de « copie » (ou copyright), ce droit peut faire l’objet d’une cession.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d'entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d'utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Sandrine Campese - experte Projet Voltaire Avis de l’experte – Sandrine Campese, membre du comité d’experts Projet Voltaire

En anglais, on écrit aussi session et pour cause, le mot anglais est lui aussi issu du latin sessio, par l’intermédiaire de l’ancien français session. Rien d’étonnant, quand on sait que 63 % du vocabulaire anglais vient du français !

Attention, enfin, à ne pas confondre la cession avec un autre mot qui lui ressemble : la cessation. La cession, nous l’avons vu, est l’action de céder. La cessation est l’action de cesser quelque chose. Exemple : une cessation d’activité.

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1.  Les étudiants ayant échoué à la session de juin pourront repasser l’examen en septembre.
  2. Est-ce la présidente de l’assemblée qui ouvre et clôt chaque session ?
  3. Savez-vous quand reprennent les cessions parlementaires après la trêve estivale ?
  4. Quoi ? Tu as acheté un véhicule d’occasion sans recevoir un certificat de session ?
  5. Cet entrepreneur s’est enrichi grâce à l’acquisition et à la cession de PME.
  6. Pour ouvrir une cession sur la plateforme, il faut d’abord créer un compte.
  7. Même en ligne, la déclaration de cession d’une voiture doit être en deux exemplaires.
  8. Aucune session de formation dans mon département : je vais devoir me rendre à Paris !
  9. En cette période de baisse du pouvoir d’achat, le marché de session de véhicules est florissant.
  10. « Mon affaire était inscrite à la dernière cession de la cour d’assises », a écrit Camus.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Savez-vous quand reprennent les sessions parlementaires après la trêve estivale ?
  4. Faux. Il faut écrire : Quoi ? Tu as acheté un véhicule d’occasion sans recevoir un certificat de cession ?
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Pour ouvrir une session sur la plateforme, il faut d’abord créer un compte.
  7. Phrase correcte.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : En cette période de baisse du pouvoir d’achat, le marché de cession de véhicules est florissant.
  10. Faux. Il faut écrire : « Mon affaire était inscrite à la dernière session de la cour d’assises », a écrit Camus.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Pour cette règle d'orthographe Projet Voltaire :
Sandrine Campese, autrice et membre du comité d’experts Projet Voltaire.
Marie-France Claerebout, relectrice, correctrice d’édition et formatrice.
Articles liés