Icône question orthographe

« Fatigant » ou « fatiguant » ?

Pourquoi écrit-on « fatigant » et pas « fatiguant » ? Et pourquoi pas l’inverse ? Réconcilions-nous sans plus tarder, car les deux formes existent : « fatigant » sans « u » et « fatiguant » avec un « u ». Mais alors, comment choisir entre l’une et l’autre ?

Icône réponse question orthographe

« Fatigant » et « fatiguant » ont beau se ressembler, à une lettre près, ils n’ont pas la même nature.

Prenons « fatigant », c’est un adjectif qui signifie « qui cause de la fatigue », mais également « ennuyeux, lassant ». Et comme tout adjectif, il s’accorde : fatigant, fatigante, fatigants, fatigantes.

On parlera ainsi d’un travail fatigant, d’une journée fatigante, de collègues fatigants, d’histoires fatigantes. Sans « u » à chaque fois !

Mais alors, quand utiliser « fatiguant » ? Fatiguant est un participe présent. Pour le former, on a pris le radical du verbe fatiguer, fatigu-, auquel on a ajouté la terminaison –ant. Voilà pourquoi il contient un « u » ! Précisons qu’il est toujours invariable.

Généralement, il sert à exprimer une action qui s’accomplit en même temps que celle qu’exprime le verbe principal.

Exemple : « Fatiguant ses élèves avec de grandes théories, le professeur préfère quitter le cours. » On sous-entend : Comme il fatigue ses élèves, il préfère…

À noter que le participe présent peut s’employer précédé de la préposition « en ». Il s’agit alors d’un gérondif : « en fatiguant… ».

Astuce : Vous pouvez mettre le mot au féminin tout en conservant le sens de la phrase ? Écrivez « fatigant ». Vous pouvez mettre « en » devant ? C’est « fatiguant » qui convient.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d'entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d'utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Sandrine Campese - experte Projet Voltaire Avis de l’experte – Sandrine Campese, membre du comité d’experts Projet Voltaire

La même distinction s’applique pour d’autres mots en –gant / –guant.

Ainsi, intriguant est le participe présent du verbe intriguer ; intrigant est un adjectif, qui peut aussi être un nom. Exemple : une intrigante à la cour du roi.

De même pour navigant, l’adjectif que l’on retrouve, par exemple, dans « le personnel navigant », et le participe présent du verbe naviguer : naviguant.

Quant aux adjectifs extravagant et fringant, ils s’écrivent bien sans « u ».

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. J’hésite à devenir magasinier, est-ce un travail fatigant ?
  2. Se déplacer quotidiennement entre Paris et Lyon, c’est fatiguant !
  3. Fatiguant ses partenaires par sa jalousie, il a fini par se retrouver seul.
  4. L’intervenante, fatiguant son auditoire des heures durant, a été interrompue.
  5. Certaines personnes se posent bien trop de questions. À la longue, n’est-ce pas fatiguant ?
  6. « Réunion fatigante ? » m’a demandé le directeur pendant que je bâillais.
  7. Mon cousin s’est attiré les foudres de la famille, la fatigant avec ses blagues douteuses.
  8. Je ne sors presque plus de l’immeuble, de peur de croiser un voisin fatiguant.
  9. En te fatiguant davantage, tu obtiendrais de meilleurs résultats.
  10. Mais qu’as-tu donc fait pour que ta soirée soit si fatiguante ?
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Se déplacer quotidiennement entre Paris et Lyon, c’est fatigant !
  3. Phrase correcte.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Certaines personnes se posent bien trop de questions. À la longue, n’est-ce pas fatigant ?
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Mon cousin s’est attiré les foudres de la famille, la fatiguant avec ses blagues douteuses.
  8. Faux. Il faut écrire : Je ne sors presque plus de l’immeuble, de peur de croiser un voisin fatigant.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Mais qu’as-tu donc fait pour que ta soirée soit si fatigante ?

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Pour cette règle d'orthographe Projet Voltaire :
Sandrine Campese, autrice et membre du comité d’experts Projet Voltaire.
Marie-France Claerebout, relectrice, correctrice d’édition et formatrice.
Articles liés