Icône question orthographe

« en son for intérieur » ou « en son fort intérieur » ?

Le nom « for » ne subsistant plus que dans l’expression « for intérieur », on a tendance à lui donner l’orthographe de « fort ».

Icône réponse question orthographe

« En mon (ton, son…) for intérieur » signifie « en moi-même », « au plus profond de ma conscience ». Dans cette expression, « for » ne prend pas de « t ».

  • En mon for intérieur, je regrette ma décision.
  • En son for intérieur, il savait qu’il ne devait pas agir ainsi.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

On se méprendrait moins sur l’orthographe de ce mot si l’on savait toujours qu’il dérive de forum ! Qui ne se souvient, en effet, qu’en latin il s’agissait de la place publique, sur laquelle on venait débattre des sujets les plus divers ? Rien d’étonnant, dès lors, à ce que, dans la locution qui nous occupe ici, il ait pris l’apparence d’un tribunal intime, où comparaissent les états d’âme de notre conscience…

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. En son fort intérieur, le criminel est rongé par la culpabilité.
  2. Il est résolu, en son fort intérieur, à donner sa démission.
  3. Mon époux proteste, mais, en son for intérieur, il sait que j’ai raison.
  4. J’ai beau me taire, en mon fort intérieur je l’approuve.
  5. Les extrémistes, en leur for intérieur, sont tous jumeaux.
  6. Le médiateur reste neutre, même si, en son fort intérieur, il prend parti.
  7. Le lauréat répète en son fort intérieur son discours avant de monter sur scène.
  8. Les jurés pèsent les témoignages en leur fort intérieur avant de débattre.
  9. Convaincu en son for intérieur de l’innocence de l’accusé, le juge l’acquitte.
  10. Je suis sûr que, en votre for intérieur, vous condamnez sa conduite.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : En son for intérieur, le criminel est rongé par la culpabilité. Dans l’expression « en son for intérieur », « for » ne prend pas de « t ».
  2. Faux. Il faut écrire : Il est résolu, en son for intérieur, à donner sa démission.
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : J’ai beau me taire, en mon for intérieur je l’approuve.
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Le médiateur reste neutre, même si, en son for intérieur, il prend parti.
  7. Faux. Il faut écrire : Le lauréat répète en son for intérieur son discours avant de monter sur scène.
  8. Faux. Il faut écrire : Les jurés pèsent les témoignages en leur for intérieur avant de débattre.
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Répondre à Di Fusco Annuler la réponse

Laissez un commentaire
*

Plus précisément encore, l’expression a clairement son origine dans la religion catholique.

Ce « for intérieur » s’opposait au « for extérieur ou ecclésiastique » , et représentait le pouvoir, l’autorité que l’Église exerçait sur les choses spirituelles, en opposition aux choses terrestres et matérielles.

Par ailleurs, le terme reste bien vivant en Suisse francophone : pas un contrat qui ne mentionne à sa fin le « for », la juridiction compétente en cas de litige…