Icône question orthographe

« Ce » ou « se » ?

Ne vous fiez pas à leur longueur : ces petits mots sont source d’erreur ! Et pour cause : ils ont la même prononciation et presque la même orthographe, à une consonne près. Alors, « c » ou « s » ? « ce » ou « se » ? Comment choisir entre ces deux homophones ?

Icône réponse question orthographe

« Ce » et « se » ont beau se ressembler, ils n’ont pas la même nature grammaticale.

Avec un « c », « ce » est un adjectif démonstratif. Il sert à montrer quelque chose que l’on désigne (dans la réalité, dans la pensée ou par ce qu’on vient de dire).

Il peut être placé devant un nom (ce canapé, ce matin, ce président) ou devant le verbe être conjugué (ce sont, ce sera, ce serait…).

Avec un « s », « se » est un pronom personnel dit « réfléchi ». Il fait partie d’un verbe pronominal.

Exemples : « Il se lève tôt » (se lever), « Elle se croit tout permis » (se croire), « Ils se rejoindront au café » (se rejoindre), « Elles se parlaient souvent » (se parler).

Pour différencier « ce » et « se », existe-t-il une astuce ?

Si vous pouvez remplacer le mot par « le » : « Ce dossier est incomplet » –> « Le dossier est incomplet » ; ou si le mot est placé devant le verbe être, et qu’on peut le remplacer par « cela » : « Ce sera fait demain matin sans faute ! » –> « Cela sera fait… »…

… c’est « ce » qui convient.

Le remplacement n’est pas possible ? Alors c’est « se » qui convient !

À lire également : « Pour ce faire » ou « pour se faire » ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d'entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d'utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Sandrine Campese - experte Projet Voltaire Avis de l’experte – Sandrine Campese, membre du comité d’experts Projet Voltaire

« Ce » et « se » ont également la particularité de changer de forme.

Devant un nom commençant par une voyelle ou un « h » muet, « ce » devient « cet » (cet enfant, cet hiver…). Et devant certaines formes conjuguées du verbe être, il s’élide, c’est-à-dire que son « e » est remplacé par une apostrophe (c’est, c’était…).

Et que fait « se » devant une voyelle ou un « h » muet ? Il s’élide aussi ! (Il s’est caché, elle s’assoit…)

« Cet », « c’ » ou « s’ » : dans les deux cas, il s’agit d’éviter l’hiatus, c’est-à-dire le voisinage de deux voyelles, afin de rendre la prononciation plus harmonieuse.

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Se sont vraiment de beaux costumes qu’ils se sont achetés !
  2. Si je pouvais partir vivre sur une île, se serait le rêve.
  3. « Se voit-on se soir ? » a-t-il demandé par SMS à sa dulcinée.
  4. Sont-ce des flamants roses que l’on aperçoit sur les berges ?
  5. Sait-on pourquoi la rue est aussi embouteillée ce matin ?
  6. Le président devrait s’exprimer ce soir en direct de l’Élysée.
  7. Ce serait formidable si les inégalités disparaissaient de la planète.
  8. Tous les journaux parus ce matin ce sont vendus comme des petits pains.
  9. Passer le réveillon du jour de l’An chez vous ? Ce sera avec plaisir !
  10. Qui chante la chanson contenant les paroles « Se sera à nous dès demain… » ?
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Ce sont vraiment de beaux costumes qu’ils se sont achetés !
  2. Faux. Il faut écrire : Si je pouvais partir vivre sur une île, ce serait le rêve.
  3. Faux. Il faut écrire : « Se voit-on ce soir ? » a-t-il demandé par SMS à sa dulcinée.
  4. Phrase correcte.
  5. Phrase correcte.
  6. Phrase correcte.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Tous les journaux parus ce matin se sont vendus comme des petits pains.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Qui chante la chanson contenant les paroles « Ce sera à nous dès demain… » ?

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Pour cette règle d'orthographe Projet Voltaire :
Sandrine Campese, autrice et membre du comité d’experts Projet Voltaire.
Marie-France Claerebout, relectrice, correctrice d’édition et formatrice.
Articles liés