Histoire d’une faute célèbre : « Mississipi »

 

Poursuivons notre série estivale sur les fImage tirée de l'affiche du film "La Sirène du Mississipi"autes célèbres. À la une aujourd’hui, l’orthographe du nom propre « Mississipi » dans le titre du film La Sirène du Mississipi. Réalisé par François Truffaut, sorti en 1969, il met en scène deux grands acteurs français : Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve. Un sans-faute au niveau de la distribution, mais pour l’orthographe, il faudra repasser !

Contrairement aux apparences, La Sirène du Mississipi (avec un « p ») n’est pas une créature mi-femme mi-poisson vivant dans les eaux du grand fleuve d’Amérique du Nord. Il s’agit d’une femme (C. Deneuve) débarquant d’un bateau appelé Mississipi sur l’île de la Réunion pour épouser un Français (J.-P. Belmondo) rencontré sur petite annonce.

Un titre mystérieux

Le film de François Truffaut est inspiré du roman que l’écrivain américain William Irish a publié en 1947 sous le titre Waltz into darkness. Dans le livre, le bateau sur lequel voyage « l’épouse inconnue » est le City of New Orleans.

Mais alors, pourquoi le titre du roman a-t-il été traduit en français par La Sirène du Mississippi (avec deux « p ») ? À noter qu’une nouvelle édition, parue en 1988, est revenue au titre original, traduit en français par Valse dans les ténèbres.

Tout aussi étonnant : pourquoi le film ne reprend-il pas tel quel le titre du roman ? Pourquoi « Mississipi » a-t-il perdu un « p » au passage ?

Des éléments de réponse

Sur Internet, l’orthographe du terme semble quelque peu discutée. Pour certains, « Mississipi » serait l’écriture traditionnelle, tandis que « Mississippi » serait d’usage plus récent. Étrange puisque le livre (deux « p ») est sorti plus de vingt ans avant le film (un « p ») !

Il est donc plus sage de se fier aux dictionnaires. Or, Le Petit Larousse et Le Robert mobile sont formels. Ils n’indiquent qu’une orthographe, « Mississippi », avec deux « p ». Aucune variante n’est proposée et ce, qu’il s’agisse du fleuve ou de l’État américain.

Plus récemment, en 2013, Matthew McConaughey a joué dans un film intitulé Mud, sous-titré Sur les rives du Mississippi pour la version française. Il y a bien deux « p ».

Une hésitation fréquente

Le problème se pose non seulement au cinéma, mais également dans les bandes dessinées de Lucky Luke. Comment se fait-il que dans le titre de l’album En remontant le Mississippi, paru en 1961, « Mississippi » prend deux « p », et dans Le Pont sur le Mississipi, paru en 1994, « Mississipi » ne prend qu’un « p » ? Le mystère reste entier…

 

Sandrine Campese
Crédit photo

Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour,
Citons, pour ne pas oublier l’orthographe formelle de ce mot, ce que disent les enfants américains en classe pour s’en souvenir en épelant ce mot en anglais et dont la phonétique ressemblerait à « m », « aïe », « s », « s », « aïe », « s », « s », « aïe », « pi », « pi », « aïe » ; après le « m » initial, toutes les consonnes sont doublées, ce qui fait comme une musique.