Delta, epsilon, iota : que signifient vraiment ces lettres grecques ? (2/3)

Nous l’avons constaté dans l’article précédent : les lettres grecques sont fréquentes dans le jargon scientifique (physique, chimie, mathématiques, astronomie…). Mais on les emploie aussi au quotidien. Respectivement quatrième, cinquième et neuvième lettre de l’alphabet grec, « delta », « epsilon » et « iota » nous servent à désigner un écart ou à évaluer une quantité, une valeur. Voyons dans quelle mesure…

DELTA

Le delta du Nil
Le delta du Nil, en Egypte

C’est la quatrième lettre de l’alphabet grec, qui correspond au « d » de notre alphabet.

En capitale, « delta » est connue pour sa forme triangulaire. Les Grecs l’employaient pour désigner les régions situées à l’embouchure du Nil. Cette acception géographique a été conservée, « delta » désignant de nos jours la zone constituée par les alluvions apportées par les branches d’un fleuve à son embouchure.

Dans les sciences, « ? » est souvent utilisée pour décrire une différence entre deux grandeurs. On l’emploie aussi dans le langage courant : « Il existe un delta entre ta promesse et la réalité ! »

Le saviez-vous ? Le deltaplane se nomme ainsi car ses ailes ont la forme d’un delta majuscule.

EPSILON

C’est la cinquième lettre de l’alphabet grec, qui correspond au « e » de notre alphabet. Littéralement e psilon signifie « e simple ».

Elle sert, dans les mathématiques, à symboliser un nombre ou une quantité extrêmement petite. C’est ce sens qui est passé dans le langage courant, d’où l’expression « C’est epsilon ! », autrement dit « insignifiant », « dérisoire ».

Attention à ne pas confondre epsilon avec upsilon, vingtième lettre de l’alphabet grec, ancêtre des lettres « u », « v », « w » et « y » de notre alphabet.

Le saviez-vous ? Dans l’œuvre dystopique d’Aldous Huxley Le Meilleur des mondes (1932), un epsilon est un enfant ou un homme dont l’opinion compte peu ou qui ne pense pas.

IOTA

C’est la neuvième lettre de l’alphabet grec, la plus petite de toutes, qui correspond au « i » de notre alphabet.

En français, la lettre iota signifie « la plus petite chose », « le plus petit détail ». Elle sert à décrire une quantité négligeable. En ce sens, on la retrouve dans les locutions « sans changer un iota » (on pourrait dire aussi : « sans changer une virgule ») ou encore « ne pas bouger, modifier d’un iota ». Exemple : « Le poids des ans ne l’atteint pas, elle n’a pas changé d’un iota ! »

Le saviez-vous ? L’expression « pas un iota » fait référence à une phrase du Nouveau Testament (Matthieu 5:18) : « Tant que le ciel et la terre ne passeront pas, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. »

Sandrine Campese

Crédit photo

Articles liés

Laissez un commentaire
*

    Bonsoir Nadine, la tournure « Je me fais » n’est pas très heureuse. À la place : « Je cède à l’autosatisfaction » ? « J’ai une tendance à l’autosatisfaction » ? Bonne soirée.