Icône question orthographe

« Par acquis de conscience » ou « par acquit de conscience » ?

Vous arrive-t-il de retourner chez vous pour vérifier, par exemple, que vous avez bien éteint la lumière ? Ce geste rassurant, le faites-vous « par acquis » ou « par acquit » de conscience ? Voici la règle.

Icône réponse question orthographe

Une erreur d’orthographe peut en cacher une autre : une erreur de compréhension. En effet, c’est ainsi que s’écrit l’expression : « par acquit de conscience », avec un « t » à la fin de acquit. Eh oui !

La raison ? Acquit est ici le participe passé du verbe acquitter. Acquit, acquitter, voilà d’où vient le « t » !

Aujourd’hui, quand on fait quelque chose par « acquit de conscience », on s’en acquitte, afin d’être quitte avec sa conscience, ou encore d’avoir la conscience tranquille (encore un « t » !). Généralement, il s’agit de vérifier quelque chose par sécurité, au cas où…

Mais alors, pourquoi est-on si fortement tenté d’écrire « par acquis de conscience » ? Parce qu’on emploie bien plus souvent le participe passé acquis, issu du verbe acquérir. Or, vous l’avez compris, il n’a pas sa place ici : on « acquitte » sa conscience, on ne l’« acquiert » pas !

Enfin, dans tous les cas, on n’oubliera pas le « c » entre le « a » et le « q » : acquérir, acquis ; acquitter, acquit.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d'entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d'utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Sandrine Campese - experte Projet Voltaire Avis de l’experte – Sandrine Campese, membre du comité d’experts Projet Voltaire

Un peu d’histoire !

L’acquit était à l’origine la reconnaissance écrite d’un paiement. Ce sens survit dans la mention « pour acquit », que l’on porte sur certains documents (avec date et signature) pour attester que l’on a reçu un paiement.

Le nom acquit fait partie d’une grande famille étymologique issue du latin quietus (« en repos », « tranquille »). Outre quitte, quitter, quittance, acquitter, acquittement, elle comprend les vieux mots coi (d’où l’expression « rester coi ») et quiet (qui a donné l’anglais quiet, « calme »), les contraires inquiet, inquiéter, inquiétude, mais aussi quiétude (et les plus rares quiescent, quiétisme), acquiescer (littéralement « être en paix ») ou encore les latinismes requiem (« repos ») et quitus (un autre acte juridique d’acquittement).

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. L’enquêteur est retourné plusieurs fois sur les lieux du crime, par acquit de conscience.
  2. Vérifier par acquis de conscience, d’accord ; mais vérifier dix fois, ça tourne à l’obsession.
  3. Par acquit de conscience, j’ai mis deux goûters dans le sac de ma fille.
  4. Quels gestes quotidiens faites-vous, par acquis de conscience ?
  5. Par acquit de conscience, je préfère m’assurer deux fois que j’ai bien fermé le gaz.
  6. Par acquis de conscience, on vérifie toujours le nœud de la corde à l’escalade.
  7. Elle a passé la soirée à scruter son téléphone, en prétendant que c’était par acquit de conscience.
  8. Par acquis de conscience, j’actionne systématiquement la poignée après avoir fermé la porte à clé.
  9. Avant de prendre un médicament, je relis soigneusement la notice, par acquit de conscience.
  10. Ce que tu fais « par acquis de conscience » ressemble grandement à des tocs !
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Vérifier par acquit de conscience, d’accord ; mais vérifier dix fois, ça tourne à l’obsession.
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Quels gestes quotidiens faites-vous, par acquit de conscience ?
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : Par acquit de conscience, on vérifie toujours le nœud de la corde à l’escalade.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Par acquit de conscience, j’actionne systématiquement la poignée après avoir fermé la porte à clé.
  9. Phrase correcte.
  10. Faux. Il faut écrire : Ce que tu fais « par acquit de conscience » ressemble grandement à des tocs !

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Pour cette règle d'orthographe Projet Voltaire :
Sandrine Campese, autrice et membre du comité d’experts Projet Voltaire.
Marie-France Claerebout, relectrice, correctrice d’édition et formatrice.
Articles liés