Comment améliorer son français ? 15 bonnes pratiques

« Fluent in English » précise-t-on parfois dans une lettre de motivation. Les CV ne sont pas en reste. On ajoute quelques étoiles à côté du drapeau britannique, on précise : « anglais lu, parlé, écrit »… Un petit paradoxe dans le monde du travail, car bien souvent, c’est plutôt la maîtrise du français qui intéresse les employeurs. Cela est confirmé par un sondage Ipsos réalisé en novembre 2021 pour Projet Voltaire. 73 % des employeurs jugent indispensable la maîtrise orale de la langue française lors d’un entretien de recrutement (alors que 33 % exigent la maîtrise de l’anglais). Comprenez : si vous ne faites pas de fautes d’orthographe et que vous vous exprimez bien à l’écrit comme à l’oral, vous êtes davantage susceptible de décrocher un contrat ou une promotion au sein de l’entreprise.

Cette considération peut être étendue bien au-delà du monde du travail. La possibilité de créer des liens amicaux et sociaux, de se cultiver, de se former à une discipline sportive ou artistique, repose sur la capacité à comprendre et à se faire comprendre. À cet égard, la maîtrise du français apparaît essentielle dans tous les domaines de la vie. Il ne s’agit pas seulement de ne pas faire de fautes, mais de disposer d’un vocabulaire riche et varié, et d’être en capacité d’élever son niveau d’expression, tant il est vrai que cela ouvre de nombreuses portes !

Bien… Mais une fois ce constat posé, que fait-on concrètement pour améliorer sa maîtrise du français ?  Nous vous suggérons ci-dessous quinze bonnes pratiques à mettre en place dès maintenant pour progresser rapidement.

Notez-le : cet article n’a pas pour vocation de vous donner des conseils pour apprendre le français. Il s’adresse aux personnes qui le parlent déjà et qui souhaitent améliorer leur expression à la fois orale et écrite.

Sommaire :

Découvrez les parcours Orthographe et Expression du Projet Voltaire

Ne vous reposez pas sur les correcteurs d’orthographe.

Les correcteurs d’orthographe font un peu partie de notre vie quotidienne. En version gratuite, ils sont présents dans nos logiciels de traitement de texte, dans nos messageries, électroniques, etc. En version payante, les correcteurs permettent d’aller encore plus loin. Sont ainsi évitées la plupart des fautes d’orthographe lexicale.

Certes, cela peut “dépanner” quand on doute. Pour autant, les correcteurs ne sont pas infaillibles. De surcroît, ils ne sont pas toujours là pour vous corriger et vous reprendre… surtout lorsque vous vous exprimez à l’oral ! Enfin, ils n’enseignent pas comment mieux parler ni comment améliorer ses compétences en écriture.

Projet Voltaire vous invite donc à ne pas compter sur ce type de solutions en toute circonstance… et à devenir, en  quelque sorte, votre propre correcteur d’orthographe afin de bien vous exprimer au quotidien, à l’écrit comme à l’oral. Vous allez voir, ce n’est pas si difficile…

Ne cédez pas aux sirènes de Chat GPT et des IA.

Avec l’avènement de Chat-GPT et autres IA, la tentation est grande de ne plus écrire. Eh oui, on peut se contenter de faire une demande en ligne pour produire son texte !

Voici le premier exercice que nous vous proposons : ne cédez pas à la facilité et forcez-vous à écrire correctement en toute circonstance. Peu importe votre destinataire, peu importe le contexte, peu importe que ce soit urgent… Prenez le temps. Ne reprenez pas au mot près ce que vous suggère Chat-GPT. Rédigez, conjuguez, accordez correctement. Vous allez voir, les (bons) réflexes viennent très vite.

Lisez le plus possible…

C’est un conseil récurrent, et c’est normal car il est bon. Quand vous lisez, vous vous familiarisez avec l’orthographe, les règles d’accord, l’utilisation des pronoms, la concordance des temps, et ce, même si vous ne vous en rendez pas compte. Ce n’est pas tout. Lire, c’est aussi se confronter aux (très) nombreuses figures de style que comporte la langue française et à l’expression sous sa forme littéraire. Autant de connaissances que vous pouvez réutiliser par la suite, alors ne vous en privez pas.

Quoi, vous n’avez pas le temps ? Mais si, cherchez bien… Le soir, vous pouvez regarder un épisode de moins de votre série du moment et lire un roman pendant quinze ou vingt minutes. Vous pouvez lire dans le métro, le tramway ou le bus si vous prenez les transports en commun. Vous pouvez lire un quart d’heure quand vous rentrez du travail. Le secret ? Miser sur la régularité. C’est  ainsi que l’on fait baisser sa PAL (ou “pile à lire”, une expression bien connue des personnes qui fréquentent assidûment les librairies et les salons littéraires).

… et lisez avec méthode !

Lire est nécessaire, mais pas suffisant. Il est bon de repérer les expressions et les tournures de phrases inhabituelles, de chercher immédiatement dans le dictionnaire les mots dont on ne comprend pas le sens, de se renseigner sur certaines références, etc. Quelques exemples ? Si vous vous lancez dans la saga  Malaussène de Daniel Pennac, pourquoi ne pas regarder où se situe Belleville ? Et si vous recherchiez l’histoire de ce quartier parisien ?   Si vous préférez les grands classiques, demandez-vous à quoi fait référence le célèbre Assommoir de Zola. Quelle est la révolte sociale décrite dans les Misérables de Victor Hugo ? C’est ainsi que l’on progresse : en aiguisant sa curiosité.

Faites des dictées en ligne.

Évoquons maintenant l’une des solutions les plus simples pour améliorer son français écrit… Pourquoi ne pas s’entraîner à faire des dictées, comme  naguère sur les bancs de l’école ? Ainsi, on révise sans doute de la plus efficace des manières ! Vous trouverez votre bonheur très facilement sur  Internet. Selon le site, vous pourrez choisir le thème et la difficulté. La dictée peut être lue intégralement, phrase par phrase, etc. Selon le temps dont vous disposez, imposez-vous d’en faire une par jour, une par semaine… Patience. Petit à petit, vous constaterez vos progrès. N’hésitez pas, par ailleurs, à refaire certaines dictées, afin de noter si vous faites moins d’erreurs.

Et au fait, saviez-vous que, justement, nous proposons  chaque semaine une Dictée Voltaire sur Facebook et Twitter ?

Révisez quelques règles de base.

 Mauvais accord du participe passé, confusion entre des mots proches, erreur de conjugaison… Les erreurs que nous commettons sont souvent les mêmes. Du moins, elles viennent d’une méconnaissance ou d’un oubli de certaines règles grammaticales et syntaxiques précises. Et c’est une bonne nouvelle ! Cela signifie qu’il n’y a pas forcément besoin de réviser beaucoup ou longtemps pour améliorer sa maîtrise du français.

Sur ce point, nous pouvons vous aider. Nous avons recensé quelques-unes des fautes courantes commises lorsqu’on écrit. Lire cet article (et les règles évoquées) vous fera déjà progresser. Nous vous proposons également de découvrir ces dix règles de grammaire à connaître absolument. Enfin, si vous éprouvez quelques difficultés en conjugaison, cet article est fait pour vous. En prime, quelques exercices vous permettent de vous entraîner. Passez-y un peu de temps : vous verrez que le résultat en vaut la peine !

Entraînez-vous à repérer les fautes.

Les fautes sont (malheureusement) tout autour de nous. Un moyen de s’entraîner consiste tout simplement à les repérer. Cela n’est pas forcément évident dans un livre ni dans un journal. Cherchez d’abord sur les réseaux sociaux. Amusez-vous à lire notamment les commentaires et à trouver les erreurs de grammaire, de syntaxe, d’orthographe… Notez que, sur notre  et sur Instagram, nous vous proposons chaque semaine des publications dans lesquelles il faut trouver une faute.

Ayez le réflexe “conjugueur”.

On vous suggère plus haut de ne pas vous reposer exclusivement sur les conjugueurs en ligne et les correcteurs. Mais tout de même, ne les négligez pas quand vous pensez que cela s’avère nécessaire. C’est aussi en vérifiant l’orthographe de certains mots qu’on ne se trompe plus en les écrivant. De même, pensez aux conjugueurs.  Ils permettent d’éviter de faire des erreurs au moment d’écrire la terminaison des verbes.

Au-delà de cette démarche et si vous pensez que cela vous est utile, renseignez-vous : présent de l’indicatif ou du subjonctif, futur simple de l’indicatif ou conditionnel présent… Chacun a sa fonction et ses spécificités !

Progressez en français grâce à des applications.

Le saviez-vous ? Projet Voltaire vous propose de vous remettre à niveau en français, de vous pousser vers l’excellence, et aussi d’enrichir votre vocabulaire. Vous avez la possibilité de tester votre niveau au préalable afin de sélectionner le module qui vous convient le mieux. Le principe est très simple : notre solution vous propose des phrases dans lesquelles il faut trouver la faute (s’il y en a une). La technologie de l’Ancrage Mémoriel® vous assure une mémorisation durable. Testez notre solution ! Les premiers niveaux sont gratuits.

Je teste la solution Projet Voltaire

Révisez grâce à des livres.

Vous appréciez le format papier ? Alors tournez-vous plutôt vers les livres qui permettent  eux aussi de s’améliorer en français. Nous nous appuyons sur un comité d’experts : certains, parmi eux, sont auteurs d’ouvrages sur l’orthographe et sur l’expression écrite et orale. Voici une sélection de livres conseillés, la liste étant bien entendu  non exhaustive !

Formez-vous.

Nous proposons également des formations en orthographe et en expression. Objectifs : consolider vos bases  en orthographe et  en grammaire, rédiger des écrits professionnels sans fautes, gagner en confiance et en crédibilité, ou encore viser un score élevé au Certificat Voltaire (voir plus bas).  C’est l’assurance de progresser très rapidement en français ! Notez-le : il vous est possible de mobiliser votre CPF pour suivre ces formations (et vous bénéficiez d’une remise si vous êtes demandeur d’emploi).

Faites des phrases courtes.

Rien de plus déprimant que de ne pas constater de progrès quand on commence à travailler sur un sujet. Or la maîtrise du français est un art qui peut s’avérer difficile. Afin de ne pas vous décourager, commencez simplement et efforcez-vous de faire des phrases simples grâce à la formule basique : « sujet – verbe – complément ». Cela vous évitera des déconvenues dans un premier temps et vous permettra de prendre vraiment confiance en vous.

Relisez-vous systématiquement.

Dans un grand nombre de cas, nos fautes de français sont en fait… des erreurs d’inattention. On modifie une phrase et on oublie l’accord du verbe ou de l’adjectif. Pour éviter cela, il est très simple de se relire. Vous pouvez le faire à haute voix : cela permet aussi de repérer les “lourdeurs” de style. Si vous devez écrire beaucoup, nous vous conseillons de vous faire relire par une autre personne : celle-ci sera peut-être plus à même que vous de repérer d’éventuelles erreurs.

Une semaine, un thème

Tenez, une petite astuce… Pourquoi ne pas vous imposer la révision d’un thème spécifique par semaine ? D’abord, l’accord du participe passé. Ensuite, les nombres. Puis l’accord des couleurs, la terminaison des verbes, les subtilités de l’impératif… Lentement, mais sûrement, vous constaterez les progrès !

Visez une certification !

Enfin, pourquoi ne pas viser une certification en orthographe et en expression ? Cela donne un vrai objectif à vos révisions et à votre entraînement ! De surcroît, vous serez en mesure de valoriser  votre CV auprès de votre employeur ou d’un recruteur. Selon un sondage Ipsos réalisé en octobre 2021 pour Projet Voltaire, les employeurs craignent les fautes d’orthographe. À compétences égales, ils favorisent par ailleurs la candidature de celui ou de celle qui possède une certification. Sachez-le : le Certificat Voltaire est connu et reconnu par les entreprises. Il apporte une véritable plus-value à votre profil et facilite vos démarches auprès des recruteurs.

Articles liés