Icône question orthographe

« es » ou « ès » ? Définition et orthographe

On a oublié que « ès » signifie « en les » : rien d’étonnant, donc, à ce que certains le fassent suivre d’un nom au singulier !

Icône réponse question orthographe

« Ès » est une préposition qui ne s’emploie que devant un nom pluriel. Elle prend un accent grave.

  • Ayant soutenu sa thèse, il est maintenant docteur ès lettres.

On trouve aussi la préposition « ès » dans des noms de lieux. Dans ce cas, elle est précédée et suivie d’un trait d’union.

  • Je prends le train pour me rendre à Riom-ès-Montagnes.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône avis expert orthographe

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographe Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Si le champ d’action de ladite préposition rétrécit, de nos jours, comme peau de chagrin, il est un domaine où elle fait de la résistance : celui du droit, décidément voué à la sauvegarde des chefs-d’œuvre linguistiques en péril ! On y use toujours largement, en effet, du tour ès qualités, pour préciser qu’une intervention s’est faite, non à titre personnel, mais dans le cadre de la fonction dont on est officiellement investi.

Icône exercices orthographe

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Licencié ès lettres, je suis aussi docteur en histoire.
  2. Bien qu’il soit docteur ès sciences, il doit obtenir le CAPES pour enseigner en collège.
  3. Docteur ès philosophie, il publie son premier ouvrage aux éditions Plume.
  4. Cette émission médicale est présentée par deux docteurs ès médecine.
  5. Mazarin était passé maître es machinations, dit-on.
  6. Près de Méry-ès-Bois se trouve l’abbaye décrite dans Le Grand Meaulnes.
  7. Ce docteur ès économie est connu pour sa chronique à la radio.
  8. Maître ès flatteries, le renard de La Fontaine dupe le corbeau.
  9. Ayant soutenu sa thèse avec succès, il est docteur ès géographie.
  10. Sury-es-Bois est à une heure de voiture de Bourges.
Icône réponses exercices orthographe

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Docteur en philosophie, il publie son premier ouvrage aux éditions Plume. La préposition « ès » ne s’emploie que devant un nom pluriel. On ne peut donc l’utiliser devant « philosophie ».
  4. Faux. Il faut écrire : Cette émission médicale est présentée par deux docteurs en médecine. « Ès » est une préposition qui ne s’emploie que devant un nom pluriel, or « médecine » est un nom singulier.
  5. Faux. Il faut écrire : Mazarin était passé maître ès machinations, dit-on. La préposition « ès » prend un accent grave.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Ce docteur en économie est connu pour sa chronique à la radio. La préposition « ès » ne s’emploie que devant un nom pluriel. On ne peut donc l’utiliser devant « économie ».
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Ayant soutenu sa thèse avec succès, il est docteur en géographie. « Ès » est une préposition qui ne s’emploie que devant un nom pluriel, or « géographie » est un nom singulier.
  10. Faux. Il faut écrire : Sury-ès-Bois est à une heure de voiture de Bourges. La préposition « ès » prend un accent grave, y compris quand elle est employée dans des noms de lieux.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Testez gratuitement nos modules d’entraînement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 7 millions d’utilisateurs !

Icône auteur règle orthographe
Auteurs Projet Voltaire :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire
Articles liés

Répondre à Sabrina Annuler la réponse

Laissez un commentaire
*

On trouve aussi la préposition « ès » dans des noms de lieux. Dans ce cas, elle est précédée et suivie d’un trait d’union.
Pouvez-vous me préciser d’où vient cette règle?
Je ne l’ai pas trouvé dans la charte de toponymie ni dans les documents de la CNT.
(Riom-ès-Montagnes est un nom de commune ce qui justifie l’usage du trait d’union)

    Bonjour Gege, c’est la même préposition « ès » (contraction archaïque de « en les ») qui compose les noms de localité. Elle est alors entourée, comme vous le soulignez, de traits d’union. Rioms-ès-Montagnes = Rioms-en-les-Montagnes (ce Rioms-là se trouve donc dans la montagne) ! Il existe une autre préposition, issue du latin latus, « côté ». C’est la préposition « lez », plus souvent écrite « lès ». Elle signifie que la localité désignée se trouve près d’une autre, plus importante. À ne pas confondre avec « les », qui n’exprime pas la proximité : on écrira Plessis-lez-Tours (« près de Tours »), mais Gaillon-les-Tours (« où il y a des tours »). Passionnante toponymie ! 🙂

      Bonjour,
      Au vu de ce que vous expliquez, comment sait-on alors si l’on doit écrire Rioms-ès-Montagnes et non pas Rioms-les-Montagnes ? Merci de vos éclaircissements.

        Bonjour Sabrina, il s’agit de Riom-ès-Montagnes, commune française située dans le département du Cantal, en région d’Auvergne-Rhône-Alpes. Bonne journée.

Bonjour,
Pour « licencié ès » j’ai bien vu que c’était devant un nom pluriel. Mais fonctionne t il avec deux noms singuliers le suivant ?
Exemple  » Licencié ès histoire et géographie  » ?
En vous remerciant pour votre réponse.

Svp est ce que cette phrase est correcte ?:  » Mr X pourra à nos lieu et place ès qualités prendre part aux discussions et votes …  » Merci pour votre aide .

    Bonsoir, oui elle est correcte car « ès » précède un nom au pluriel. Vous auriez aussi pu écrire « en notre lieu et place » (le singulier convient également). Bonne soirée.

Merci Sandrine pour ta réponse, mais faut-t-il qu’il y ait un train d’union ou pas ? je vois que dans le dictionnaire juridique le trait d’union est de rigueur mais aucune explication dans ce sens, si ce n’est qu’il s’agit d’un archaïsme.

    Bonsoir, comme l’indique notre champion d’orthographe Bruno Dewaele dans le billet ci-dessus, l’expression en question s’écrit « ès qualités ». Elle précise qu’une intervention s’est faite, non à titre personnel, mais dans le cadre de la fonction dont on est officiellement investi.