5 minutes pour réviser : le COD et le COI

Pour vous, « COD » est l’acronyme du célèbre jeu vidéo « Call of Duty » ? C’est bien, vous connaissez vos classiques, mais savez-vous qu’il signifie aussi « complément d’objet direct » ? Selon la place qu’il occupe dans la phrase, il détermine l’accord ou non du participe passé. C’est dire s’il est important ! Quant à son cousin, le COI, il est tout aussi nécessaire de l’identifier pour ne pas oser un –és injustifié. Vous doutez ? Prenez 5 minutes pour réviser !

Le CODLes Triplés de Nicole Lambert

Qu’est-ce qu’un COD ?

Le complément d’objet direct ou COD désigne l’objet de l’action.

– Il répond à la question qui ? ou quoi ?

– Il n’est jamais introduit par une préposition.

Exemples : Julien attend son frère.

-> Julien (sujet) + attend (verbe) + son frère (qui ? -> COD).

Maxime mange une pomme.

-> Maxime (sujet) + mange (verbe) + une pomme (quoi ? -> COD).

Où se place-t-il ?

Le COD suit généralement le verbe mais il peut être placé avant.

Exemple  : Maxime mange une pomme.

– La pomme que Maxime mange.

– Maxime la mange (ici le COD est un pronom).

À quoi sert-il ?

Quand le verbe est employé aux temps composés, la place du COD détermine l’accord ou non du participe passé.

Dans les exemples suivants, le participe passé s’accorde avec le COD (nom féminin singulier) car celui-ci est placé avant le verbe.

Maxime a mangé une pomme.

– La pomme que Maxime a mangée.

– Maxime l’a mangée.

Le COI

Qu’est-ce qu’un COI ?

Le complément d’objet indirect ou COI désigne également l’objet de l’action.

– Il répond à la question à qui ? ou à quoi ?

– Il est introduit par une préposition.

Exemples : Maxime téléphone à son ami.

-> Maxime (sujet) + téléphone (verbe) + à son ami (à qui -> COI)

Virginie pense à ses vacances.

-> Virginie (sujet) + pense (verbe) + à ses vacances (à quoi -> COI)

Le COI répond également à la question de qui ? ou de quoi ?

Exemple : Maxime parle de cette femme.

-> Maxime (sujet) + parle (verbe) + de cette femme (de qui ? -> COI)

Où se place-t-il ?

Le COI suit généralement le verbe mais il peut être placé avant.

Exemple : Maxime parle de cette femme.

– Cette femme dont Maxime parle.

– Maxime en parle (ici le COI est un pronom).

À quoi sert-il ?

Quand le verbe est employé aux temps composés, la place du COI n’a aucune incidence sur l’accord du participe passé. Celui-ci reste invariable, même si le COI est placé avant le verbe.

Exemple : Maxime a téléphoné à une amie.

– L’amie à qui Maxime a téléphoné.

– Maxime lui a téléphoné.

– Ils se sont téléphoné.

-> Dans tous les cas, poser la question à qui ? permet d’identifier le COI et de ne pas accorder le participe passé.

Sandrine Campese
Crédit photo

 

Articles liés

Répondre à Michele De Paepe Annuler la réponse

Laissez un commentaire
*

Bonjour,
Nous avons un doute sur les limites des COD/COI dans deux cas :
– Doit-on considérer uniquement la proposition principale de la phrase ? Par exemple dans la phrase « Et si on réfléchissait à cette histoire en faisant du ski ? », « à cette histoire » est bien le COI du verbe réfléchir, mais est-ce que « du ski » est bien le COD du verbe faire ?
– Lorsque le complément est un groupe long et complexe, où sont les limites du CO ? Par exemple, dans la phrase « Il est prêt à devaler les pentes neigeuses qu’il connaît comme sa poche. », le COD est-il uniquement « les pentes », est-ce « les pentes neigeuses », ou est-ce l’ensemble du groupe nominal « les pentes neigeuses qu’il connaît comme sa poche »… sachant qu’on retrouve le problème du premier point ci-dessus : « qu » est-il bien ici considéré comme le COD du verbe connaître ?

Merci d’avance pour vos réponses car s’il est aisé de trouver des explications sur des exemples simples, les cas avec des phrases « à rallonge » sont rarement abordés…

Bonsoir Sandrine, j’ai une question Est ce que le verbe à rempoter ici  » elle a continué à rempoter des médaillés » est un COI ?

    Bonjour Habiba, « remporter » vous voulez dire ? Un verbe ne peut pas être complément, un verbe peut se construire avec un complément ;-). C’est le nom pluriel « des médailles » qui est le COD (complément d’objet direct), car il répond à la question quoi ? : Elle a continué à remporter quoi ? des médailles. N’hésitez pas à relire l’article que vous commentez. Bon après-midi.

Bonjour,
Pouvez-vous me confirmer l’accord du participe passé dans la phrase suivante : « une année qui nous a beaucoup inquiétés ». Merci

    Bonjour Pauline, si le sujet « je » dans la première phrase et le COD « t' » dans la seconde sont de genre féminin, alors, oui, on écrira : « Je me suis mise en copie » et « Je t’ai mise en copie ». Bonne journée.

Bonjour, j’aimerais avoir votre avis sur cette phrase: je t’ai mis où mise en copie du mail.
Pronominal occasionnel -> j’ai mis qui elle avant le verbe donc accord ? Mais lorsqu’on y pense difficile de mettre qqn en copie ? Alors pas d’accord ? Je suis un peu perdue. Merci de votre aide et bonne soirée

    Bonjour Ray, dans la phrase « Vous nous les prêterez », nous est complément d’objet indirect (COI) car il répond à la question « à qui ? » (Vous les prêterez à qui ? à nous) et les est « complément d’objet direct » (COD) car il répond à la question « quoi ? » (Vous nous prêterez quoi ? les). Bon après-midi.

Bonjour, j’ai un doute.
Dans la phrase « avant de partir à l’ecole, je caresse mon chien », est ce que « à l’ecole«  est un complément d’objet ?

Merci pour la réponse

    Bonjour Mama, « à l’école » répond à la question « où ? » : c’est un complément circonstanciel de lieu. Bon après-midi.

comparativement à d’autres concurrents vos explications sont claires se qui me donne l’envie de continuer de comprendre la compréhension des mots.
merci

    Bonjour maria post, on écrit : « Cette famille s’est offert cette maison. » et « Cette famille s’est payé cette maison. » Dans les deux phrases, le COD (qui répond à la question quoi ?) est maison, placé après le verbe. Quant au « s' », il est COI (répond à la question à qui ?). Or, comme indiqué dans l’article, on n’accorde jamais un participe passé avec un COI, même s’il est placé avant le verbe. Bonne journée.

Bonjour,

Comment fait-on quand dans une phrase, nous avons à la fois un COI et un COD placé avant l’auxiliaire avoir??

Par exemple :
«?Ce livre est génial, je ne te dis pas les enseignements que j’en ai tiré(s).?»
«?La prison d’Alcatraz ne s’accorde pas avec l’image qu’Hollywood en a fait(e).?»

Personnellement, j’accorde les participes passés, car il y a la présence d’un COD avant le verbe, et ce malgré la présence du COI «?en?». Pour moi, la règle du participe passé invariable en présence de «?en?» ne s’applique pas en présence d’un COD. Certains professeurs de français ne sont pas d’accord avec moi. Qu’en pensez-vous??

    Je vous en prie, Vicky. Je me permets néanmoins de corriger votre phrase : « Merci pour cette leçon, maintenant je comprends mieux comment les identifier. » Si vous souhaitez améliorer votre niveau d’orthographe, n’hésitez pas à vous inscrire sur notre site : https://www.projet-voltaire.fr. Bonne soirée.

Bonjour, dans votre dernier exemple : « Ils se sont téléphoné », j’aurais mis « Ils se sont téléphonés », le participe s’accordant avec le sujet. ou peut-être que quelque chose m’a échappé dans la règle…
Cordialement,

Bonjour,
J’ai un souci avec la phrase suivante :
On t’a nommé(e) présidente.
On a nommé(e) qui ? -> t pour une femme, donc « ée » car avant avoir.
On t’a nommé(e) quoi ? -> présidente, donc « e » car derrière l’auxiliaire.
Comment s’applique la règle dans ce cas ?
Merci,

    Bonjour Azaret, la question à se poser est la suivante : qui a-t-on nommé président(e) ? « t' ». Le COD est bien placé avant le verbe, d’où l’accord « nommée » si « t' » représente un féminin singulier. Bon après-midi

Petite question qui me chatouille…
Dans la phrase « Alice s’est fait opérer » C’est bien « fait » et pas « faite », n’est-ce pas ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?
Merci pour la réponse
Bonne journée !

    Bonjour (oui, c’est toujours plus poli de saluer son interlocuteur), ce raccourci est volontaire de notre part. Ce qui compte est que le questionnement soit bon et l’accord correct, pas de noyer le lecteur sous des notions grammaticales. Bon après-midi

Article intéressant mais incomplet. Il faudrait bien préciser que le COD est important dans l’accord du participe passé seulement quand il est employé avec l’auxiliaire avoir ou les verbes pronominaux.

Vraiment, je reste étonné à votre leçon; je rappelle quand j’ai été professeur de la langue française à Cuba…. il y a plus ou mois 40 ans… Je voudrais maîtriser la langue comme à l’époque.. ceste por cela que il me plait vous lire…. Aujourd’hui, je suis professeur universitaire à la Colombie. Congratulations ! Merci bien !

Bonne progression en reprenant la distinction entre vos et coi.
Presenterez-vous aussi les accords particuliers:
-p.passé suvi d’un infinitif
-p.passé des verbes pronominaux
Etc..

Dans l’exemple « la pomme que Maxime a mangée  » , le COD n’est pas  » la pomme » mais le pronom relatif « que », mis pour  » la pomme « . Nuance !!
Dans l’autre exemple , le COI est le pronom relatif  » dont « .

    Bonsoir Arno, il peut l’être dans le cas où il abrège le nom du jeu vidéo « Call of Duty » et qu’il se prononce comme un mot normal, soit « cod ». À aucun moment je n’ai écrit que COD (prononcé C-O-D) était l’acronyme de « complément d’objet direct » ! Bonne soirée.

excellente présentation de l’accord du pp passé. Seul bémol: La pomme que Maxime a mangée: j’aurais souligné le pr. relatif (que) et ajouté à la fin de la phrase-exemple: (« que » = mis pour « la pomme »). Merci pour vos articles!

    Bonjour Denise, l’idée est de simplifier au maximum les explications (d’où « 5 minutes pour réviser »), voilà pourquoi nous utilisons ce « raccourci ». « Que » étant, comme vous le rappelez, mis pour « la pomme », cela revient au même concernant l’accord, or c’est bien ce qui importe ici :-). Merci à vous de nous lire !

Ah et puis, vous pouvez avoir des COD introduits par une préposition ; lorsque le COD est un verbe à l’infinitif : il m’interdit (quoi ?) de dormir (dormir COD).

Pardon mais il faut corriger votre article de toute urgence ! Dans « la pomme que Maxime mange » (qui n’est d’ailleurs pas une phrase correcte), le COD n’est pas « la pomme » (souligné) mais le pronom relatif que…

    Bonsoir EmmFont, même réponse qu’à Denise : pas d’inquiétude, ce « raccourci » est volontaire et vise à simplifier une règle déjà difficile. Bonne soirée.

Bonjour,
Je mange « de la compote ».
Il joue « de la musique ».
Ces deux compléments introduits par une préposition et répondant à la question « quoi ? » sont-ils COD ou COI ?
Merci.
Lila

    Bonjour Lila, pas de préposition ici ! Le « de » est un article partitif, qui désigne une partie de quelque chose.
    Il joue de la musique = il joue un morceau de musique. « De la musique » et « un morceau de musique » sont tous deux COD du verbe jouer.
    Bon après-midi et bonne année :-).