Anne-Sophie de GUERRY, formatrice en orthographe, nous parle du blended learning

Anne-Sophie de GUERRY est institutrice en école primaire. Il y a quatre ans, elle est devenue formatrice en orthographe, après avoir suivi la formation de formateurs du Projet Voltaire. Elle accompagne aujourd’hui des dizaines d’apprenants dans la maîtrise des règles de l’orthographe et de la grammaire. Elle nous parle de son parcours de formation en orthographe mêlant présentiel et e-learning : un mélange efficace et très apprécié de ses stagiaires.

Pourquoi avez-vous suivi la formation de formateurs du Projet Voltaire ?

Je suis passionnée d’orthographe depuis toujours, et par un concours de circonstances j’ai formé quelqu’un à cette compétence. J’ai donné quelques cours et ça m’a vraiment plu ! J’ai eu envie de trouver une formation de formateurs sur le sujet, mais j’ai longtemps cherché sans trouver ce que je voulais. Deux ans plus tard, c’est en faisant une simple recherche sur Internet que j’ai trouvé la formation proposée par le Projet Voltaire, et j’ai fait partie des premières personnes à pouvoir la suivre, c’était en février 2017 !

Sur quoi cette formation a-t-elle débouché ?

Quelques mois plus tard, j’ai créé mon statut d’autoentrepreneur, mon organisme de formation et j’ai pu commencer à travailler. Pendant une quinzaine de mois, j’ai travaillé uniquement avec des particuliers, par le bouche-à-oreille. J’ai ensuite été contactée par la Chambre de commerce de Nantes qui avait vu mon profil sur LinkedIn : ils cherchaient un formateur en orthographe. C’était un vrai atout pour eux de trouver un formateur Projet Voltaire, car, avec le Certificat Voltaire, le parcours est certifiant. J’ai donc travaillé avec eux pour créer cette formation en orthographe que j’anime depuis deux ans. Par la suite, je vais aussi intervenir dans d’autres chambres de commerce de ma région.

Comment se déroulent les formations que vous animez ?

Cette formation se déroule en trois jours, séparés d’environ trois semaines. Entre deux journées de formation, les stagiaires s’entraînent sur la plateforme Projet Voltaire et je fais un coaching ponctuel par téléphone, en visioconférence ou par e-mail. À la fin de cette formation, ils passent le Certificat Voltaire. 

J’ai un programme défini sur les trois jours de formation : je commence par des règles basiques comme la nature des mots, puis les accords, les homophones, les techniques de relecture…j’aborde ensuite la conjugaison, la concordance des temps etc. L’outil vient compléter mes explications et leur servir d’entraînement.

Qui suit cette formation ?

Ce sont généralement des personnes qui ont fait des études supérieures. Des cadres, avocats, secrétaires de direction : des personnes qui ont les bases et qui viennent se perfectionner. Les groupes ne sont pas toujours homogènes, je mets en place des actions de pédagogie différenciée pour les accompagner. Les groupes sont assez restreints, environ quatre à six personnes, ce qui me permet d’être très à l’écoute et d’avoir beaucoup d’échanges avec les participants.

Quels sont les avantages de ce parcours en blended learning ?

C’est beaucoup plus efficace : même si je peux passer beaucoup de temps à expliquer les règles d’orthographe aux apprenants, sans le e-learning, les résultats ne sont pas aussi bons. Avec le portail de suivi statistiques, je suis attentive à leur utilisation de la plateforme et je peux voir leur évolution. Je leur donne des objectifs d’une session à l’autre, et si je vois qu’ils ne se connectent pas régulièrement à l’outil, je leur envoie un courriel pour les inviter à le faire. 

Les apprenants sont très contents d’avoir ce mélange : le présentiel est indispensable, mais pour « digérer » les règles que l’on voit ensemble, il faut absolument de l’entraînement. Les stagiaires apprécient de pouvoir réinitialiser leur niveau pour s’entraîner sur les règles qui leur posent un problème : la plateforme fait l’unanimité ! Ils réalisent qu’ils font rapidement des progrès grâce au Projet Voltaire et aux journées de formation. Ils ont accès à l’outil jusqu’à un an après leur formation en présentiel, c’est un atout considérable que de pouvoir continuer à s’entraîner.

Que pensez-vous du Certificat Voltaire

Je trouve ça formidable : il donne un vrai objectif à l’entraînement des stagiaires. Je vois qu’ils travaillent beaucoup à l’approche de l’épreuve et qu’ils ont une grande fierté en découvrant leur score. Il y a un effet positif et « boosteur » du passage de la certification : ils se rendent compte du chemin parcouru. L’orthographe est un problème majeur dans le monde professionnel, et cette certification montre que la personne s’est intéressée à améliorer son expression. À CV égaux, pour un recruteur, ça fait toute la différence

Articles liés