Questions d'orthographe Homophones lexicaux

« exprès » ou « express » ?

Si ces deux adjectifs se prononcent de façon identique, ils sont de sens bien distincts. « Express », invariable, est réservé à ce qui se prépare rapidement (un repas express) ou à ce qui assure un déplacement rapide (une voie express).

« raisonner » ou « résonner » ?

Si « raisonner » et « résonner » ne se prononcent pas exactement de la même façon, il n’est pas rare pourtant de trouver écrit « l’écho raisonne » au lieu de « l’écho résonne ».

Faut-il écrire « bâiller », « bailler » ou « bayer » ?

« Bailler » et « bayer » sont d’anciens verbes qu’on rencontre surtout dans des expressions figées : « la bailler belle à quelqu’un » (chercher à le tromper) et « bayer aux corneilles » (rêvasser).

« balade » ou « ballade » ?

La « balade » au sens de promenade s’écrit avec un seul « l ». La paire d’« l » (d’ailes) est plus utile à la « ballade », œuvre poétique ou musicale, qui, elle, peut nous faire décoller.

« censé » ou « sensé » ?

Qui n’a jamais confondu « sensé » avec «  censé » et écrit : « Les machines sont sensées faciliter le travail de l’ouvrier » au lieu de : « Les machines sont censées faciliter le travail de l’ouvrier » ?

« repaire » ou « repère » ?

Pour se... repérer, rien de plus facile : le « repaire » est un lieu qui sert de refuge ; le « repère » est une marque qui permet de s’orienter, au propre comme au figuré.

« différend » ou « différent » ?

Ces deux mots ne sont en rien différents à l’oreille. N’allez pourtant pas écrire « un différent oppose les copropriétaires » pour « un différend oppose les copropriétaires ».

« accro » ou « accroc » ?

Un « accroc », avec un « c » final, est une déchirure au sens propre, une infraction ou une difficulté au sens figuré.

« suggestion » ou « sujétion » ?

Comme les mots « sujétion » et « suggestion » ont des prononciations assez proches, il n’est pas rare que l’on écrive l’un pour l’autre.

« fond » ou « fonds » ?

Cela semble aller contre toutes les règles d’écrire « fonds » avec un « s » au singulier. C’est pourtant ce qu’il faut faire pour le fonds ancien d’une bibliothèque, un fonds de roulement, etc.

« cote » ou « côte » ?

Si l’on vous demande d’écrire : « S’étant brisé deux côtes, le président éveille la sympathie des Français et voit sa cote de popularité remonter », saurez-vous placer sans hésiter l’accent circonflexe sur la bonne « cote » ?

« davantage » ou « d’avantage(s) » ?

N’écrivez pas « Avide, il en veut toujours d’avantage » au lieu de « Avide, il en veut toujours davantage ».