Questions d'orthographe Accords autres

« parmi » ou « parmis » ?

Erreur couramment commise N’écrivez pas, influencé par l’orthographe de « hormis », que vous vous perdez parmis toutes ces règles ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) À la différence de « hormis », « parmi » s’écrit sans « s » : Personne parmi nous ne trouve grâce à ses yeux. Pour ne plus commettre l’erreur, retenez cette absurde comptine : De consonnes, « parmi » n’en compte que trois : P,R,M pour Petite Reine Maya. Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes…

Singulier ou pluriel après plusieurs déterminants ?

Erreur d’accord du verbe avec un sujet complexe Puisqu’il y a deux sujets dans une phrase telle que « chaque région, chaque canton a son costume traditionnel », il ne paraît pas logique de laisser le verbe « avoir » au singulier. Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle après plusieurs déterminants Après plusieurs sujets introduits par un déterminant distributif tel que « chaque » ou « tout », le verbe reste le plus souvent au singulier. > Tout homme, toute femme connaît un jour un chagrin d’amour. Il…

« tous les » ou « tout les » ?

Oubli de l’accord de « tout » devant un déterminant Difficile d’oublier que « tous » s’écrit avec un s quand on dit « ils sont tous là » : on entend le s. Le risque est bien plus grand quand on ne l’entend pas, comme dans « tous les chevaux doivent être bouchonnés ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! La règle devant un déterminant pluriel Devant un nom ou un groupe nominal (GN) au pluriel, la seule orthographe possible est « tous » : Tous mes amis  sont partis. GN Il déteste  tous les légumes. GN…

des « ayant droit » ou des « ayants droit » ?

(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE) Erreur couramment commise « Ayant » étant un participe présent, on répugne à l’accorder, même dans « ayant cause » et « ayant droit ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Les substantifs « ayant cause » et « ayant droit » s’écrivent sans trait d’union. Au pluriel, on accorde « ayant » : « des ayants droit », « des ayants cause ». Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Quiconque a lu l’Andromaque de Racine et se souvient…

« en fesant » ou « en faisant » ?

Erreur couramment commise Comme on entend [e] dans la première syllabe de « faisant », on est tenté d’écrire « fesant » au lieu de « faisant ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) La bonne orthographe est « en faisant » : « faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ». « Il est tombé en faisant des acrobaties. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes La confusion susdite est d’autant plus compréhensible qu’au futur simple…

« tout heureuse » ou « toute heureuse » ? « tout honteuse » ou « toute honteuse » ?

Erreur couramment commise On n’entend pas de différence entre « tout heureuse » et « toute heureuse ». Dès lors, comment savoir s’il faut ou non mettre un « e » à « tout » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Pour savoir si « tout » prend un « e » devant un adjectif féminin commençant par « h », il faut déterminer si le « h » est aspiré. Un « h » est dit aspiré quand il ne supporte ni liaison ni élision : on ne dit pas « l’honte » mais « la…

« huit heure » ou « huit heures » ?

Erreur couramment commise Sans doute parce qu’on voit indiquée une heure et une seule sur le cadran de l’horloge, on oublie souvent d’écrire « huit heures », avec un « s » à « heure ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) « Huit » (de même que « quatre », « sept », « seize », etc.) exprime un pluriel, il est donc logique de mettre un « s » au nom qui le suit, même s’il s’agit d’une heure. « Il est huit heures et dix minutes. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion…

« auparavant », « auparavent », « au paravant » ou « au par avant » ?

Erreur couramment commise Sous l’influence du mot « paravent », on a envie d’écrire « auparavent » au lieu de « auparavant ». Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Attention, « auparavant » s’écrit en un seul mot et seulement avec des « a ». « Auparavant, je prenais le bus pour me rendre au travail. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes On ne s’étonnera pas, en tout cas, que la dernière voyelle du mot soit un « a » : cet adverbe descend…

« négligeant » ou « négligent » ? « négligeance » ou « négligence » ?

Erreur couramment commise Ne soyez pas négligent au point d’écrire « négligeant » ! Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Le nom comme l’adjectif se passent du « a » pour s’écrire « négligence » et « négligent ». Pour distinguer l’adjectif « négligent » du participe présent « négligeant », essayez de le mettre au féminin. Si c’est possible, il s’agit de l’adjectif : Ce mari négligent oublie toujours l’anniversaire de sa femme. = Cette femme négligente oublie toujours l’anniversaire de son mari. mais En négligeant son apparence, il cause du tort…

« développement », « dévelopement », ou « dévellopement » ?

Erreur couramment commise N’avez-vous jamais douté au moment d’écrire ce mot, ne sachant quelle consonne il fallait doubler ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Dans « développement », une seule consonne est doublée : le « p ». Si l’on doublait le « l », on entendrait [dévèlloppement]. « Le développement de l’entreprise a été arrêté net. » Vidéo Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes Qui peut se targuer de toujours savoir quelle consonne il faut doubler au sein d’un…

« vu » ou « vue » ?

Erreur couramment commise Puisque les deux substantifs « vu » et « vue » existent, comment savoir auquel on a affaire dans « en vue de » ? Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres : entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr Déjà plus de 5 millions d’utilisateurs ! Règle (comment ne plus commettre cette erreur) Dans les expressions « au vu de », « au vu et au su de », « sur le vu de », on a affaire au nom masculin « vu », qui s’écrit sans « e ». > Au vu des rapports financiers, la société me semble proche du dépôt de bilan. En revanche, dans les expressions « à vue », « à vue…

« accourir » et le doublement des consonnes

Faut-il redire ici que l’usager répugne à multiplier les consonnes doubles au sein d’un même mot ? Grande est bien plutôt sa propension à supprimer le second « r » de débarrasser et d’embarrasser, le second « l » de mallette, le second « m » d’accommoder, alors qu’il ne lui viendrait jamais à l’idée, pour peu qu’il ait celle de remonter jusqu’au mot souche, d’écrire « débaras » ou « embaras », « male » ou « comode »… Que dire, dès lors, d’un mot comme atterrissage, où les consonnes doubles se comptent par trois ? Que le « crash » est inévitable !

Page 3 sur 41234