Questions d'orthographe Accords autres

Singulier ou pluriel après plusieurs déterminants ?

Puisqu’il y a deux sujets dans une phrase telle que « chaque région, chaque canton a son costume traditionnel », il ne paraît pas logique de laisser le verbe « avoir » au singulier.

« tous les » ou « tout les » ?

Difficile d’oublier que « tous » s’écrit avec un s quand on dit « ils sont tous là » : on entend le s. Le risque est bien plus grand quand on ne l’entend pas, comme dans « tous les chevaux doivent être bouchonnés ».

des « ayant droit » ou des « ayants droit » ?

« Ayant » étant un participe présent, on répugne à l’accorder, même dans « ayant cause » et « ayant droit ».

« en fesant » ou « en faisant » ?

Comme on entend [e] dans la première syllabe de « faisant », on est tenté d’écrire « fesant » au lieu de « faisant ».

« tout heureuse » ou « toute heureuse » ? « tout honteuse » ou « toute honteuse » ?

On n’entend pas de différence entre « tout heureuse » et « toute heureuse ». Dès lors, comment savoir s’il faut ou non mettre un « e » à « tout » ?

« huit heure » ou « huit heures » ? Comment écrire l’heure en français

Sans doute parce qu’on voit indiquée une heure et une seule sur le cadran de l’horloge, on oublie souvent d’écrire « huit heures », avec un « s » à « heure ».

« auparavant », « auparavent », « au paravant » ou « au par avant » ?

Sous l’influence du mot « paravent », on a envie d’écrire « auparavent » au lieu de « auparavant ».

« négligeant » ou « négligent » ? « négligeance » ou « négligence » ?

Ne soyez pas négligent au point d’écrire « négligeant » !

« développement », « dévelopement », ou « dévellopement » ? La bonne orthographe

N’avez-vous jamais douté au moment d’écrire ce mot, ne sachant quelle consonne il fallait doubler ?

« vu » ou « vue » ?

Puisque les deux substantifs « vu » et « vue » existent, comment savoir auquel on a affaire dans « en vue de » ?

« accourir » ou « acourir » – Le doublement des consonnes

Faut-il redire ici que l'usager répugne à multiplier les consonnes doubles au sein d'un même mot ? Grande est bien plutôt sa propension à supprimer le second « r » de débarrasser et d'embarrasser, le second « l » de mallette, le second « m » d'accommoder, alors qu'il ne lui viendrait jamais à l'idée, pour peu qu'il ait celle de remonter jusqu'au mot souche, d'écrire « débaras » ou « embaras », « male » ou « comode »... Que dire, dès lors, d'un mot comme atterrissage, où les consonnes doubles se comptent par trois ? Que le « crash » est inévitable !

« accompte » ou « acompte » ?

N’écrivez pas « un accompte de cent euros est demandé » mais « un acompte de cent euros est demandé ».