Blog Origine des mots

Publié le 10 juillet 2014

Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Édouard Robert

Pendant la révolution industrielle de la fin du XIXe siècle, Édouard Robert, un entrepreneur dijonnais, conçoit un biberon à soupape. Le système fonctionne avec une bouteille en verre et un long tuyau muni d’un trou dit « soupape » pour réguler le débit. Grandement plébiscitée par les nourrices, cette invention reçoit la médaille d’honneur durant l’exposition universelle de 1873. L’inscription « Paris 1873 – Exposition universelle – Honneur à Robert » est même inscrite sur les bouteilles en verre. En pleine ascension, le siège de la marque quitte Dijon en 1880 et s’installe à Paris, place Daumesnil. Le célèbre « biberon à soupape » est copié…

Publié le 9 juillet 2014

Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Mécène

Pratiqué depuis l’Antiquité, le mécénat permet aux artistes, aux savants et aux hommes de lettres d’être protégés et aidés financièrement par des personnes fortunées. C’est en 1526 qu’apparait le terme de « mécène », en hommage à un illustre homme politique romain…

Publié le 7 juillet 2014

Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Étienne de Silhouette

Les silhouettes, ces petits portraits réalisés à partir de l’ombre chinoise d’un profil, ont connu un grand succès au XVIIIe siècle. Réputées en France, mais également à l’étranger, elles portent le nom d’un homme politique plus célèbre pour son impopularité que pour ses succès…

Publié le 7 juillet 2014

L’origine de ces fameuses expressions : « La fin des haricots »

La référence la plus ancienne serait celle des marins, qui, au XVIIIe siècle, avaient défini une gestion des vivres par ordre de péremption. Ainsi, il convenait de manger en premier les animaux vivants et produits frais, puis les biscuits secs, les produits salés ou fumés et enfin les jambons et haricots. Ces derniers ingurgités, c’était là le signal que l’équipage du navire ne pourrait plus survivre longtemps sans rejoindre les côtes et se ravitailler.

Publié le 4 juillet 2014

Ces fameuses expressions : « Être au bout du rouleau »

Être en manque d’énergie, fatigué ou dans une impasse nous arrive à tous. Mais si ce rouleau ne fait référence ni à la peinture ni à la pâtisserie, à quoi fait-il allusion et quel rapport peut-il bien y avoir avec le fait d’être épuisé ? Pour comprendre l’origine de cette expression, il faut remonter au XIVe siècle. À cette période, les livres n’existaient pas encore sous leur forme actuelle. On utilisait un bâton de buis ou d’ivoire pour y enrouler des feuilles, écrites sur une seule face et collées bout à bout. Ces ancêtres du livre étaient appelés des rôles. Le…

Publié le 10 juin 2014

L’origine de ces fameuses expressions : « Bayer aux corneilles »

Spontanément, nous serions tentés de dire que « Bayer aux corneilles » contient une faute d’orthographe. Le verbe « bâiller » semblerait plus approprié pour cette locution désignant le fait de regarder en l’air sans rien faire. Et pourtant non, même si « bâiller » semble bien correspondre au sens de cette expression, nous parlons ici de « bayer », qui signifie s’étonner, être bouche bée. D’ailleurs, concrètement, pourquoi parle-t-on de bayer aux corneilles ? Nous avons compris le sens de « bayer », mais quel rapport avec les corneilles ? En premier lieu, entendons-nous bien sur les corneilles dont il est question : s’agit-il des oiseaux ou des fruits du cornouiller ? Pour…

Publié le 28 mai 2014

L’origine de ces fameuses expressions : « Un compte d’apothicaire »

Avec leurs interminables rangées de flacons remplis d’élixirs secrets, de plantes médicinales et de préparations mystérieuses dans leur boutique, les apothicaires ont tenu un rôle très important dans le quotidien des gens. Mais quel rapport entre ces ancêtres des pharmaciens et le fait d’être confronté à une facture complexe ou trop élevée ?

Publié le 26 mai 2014

Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Samuel Colt

À quoi ressembleraient les westerns s’ils n’étaient pas peuplés de cow-boys avec des revolvers ? Eh bien, ils doivent tout à un étonnant bonhomme. Dès son plus jeune âge, Samuel Colt se passionne pour la poudre à canon, découverte à travers une encyclopédie. Avec une ténacité surprenante, il décide de tout faire pour devenir plus tard l’inventeur d’un nouveau type d’arme…

Publié le 6 mai 2014

Ces fameuses expressions : « À tes souhaits ! »

En ces temps d’allergies, les éternuements sont légion ! Mais d’où vient cet étrange réflexe de prononcer « À tes souhaits » lorsqu’une personne éternue ?

Publié le 23 avril 2014

Ces fameuses expressions : « Décrocher la lune »

Certains jours, on se sent pousser des ailes et rien ne semble pouvoir nous arrêter. Même la Lune nous paraît alors à notre portée. Mais quel rapport entre le satellite naturel de la Terre et le fait d’obtenir l’impossible ?

Publié le 7 avril 2014

Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : les frères Montgolfier

Avec son allure majestueuse, la montgolfière impose le respect dans les airs. La conquête du ciel aura suscité bien des rêveries et des expériences mais la création de cet engin volant reste avant tout une histoire de frères…

Publié le 18 mars 2014

L’origine de ces fameuses expressions : « Se mettre sur son trente-et-un »

Pour fêter Noël ou la Saint-Sylvestre, il est généralement de rigueur de se mettre sur son trente-et-un. Mais vous êtes-vous demandé d’où venait cette expression ? Ne nous y trompons pas, celle-ci n’est pas liée à la soirée de réveillon du 31 décembre. Son origine est plus complexe, voire mystérieuse puisque nous n’avons que des hypothèses. La première explication nous renvoie au Moyen Âge. L’expression serait issue d’une déformation du mot « trentain », qui représentait un drap très raffiné, composé de trente fois cent fils et destiné aux vêtements de luxe. Le trentain n’étant porté que par des personnes riches, ce…