Blog Origine des mots

Publié le 23 juillet 2015

Ris de veau, souris d’agneau… Quels mets se cachent derrière ces mots ?

Les Français aiment la bonne cuisine, et ce n’est pas la déprogrammation récente de l’émission de téléréalité culinaire Masterchef qui les fera ranger leur tablier ! Reconnaissez-le, la simple évocation de votre plat préféré vous met l’eau à la bouche… Pourtant certaines spécialités, qu’elles soient exotiques ou « du terroir », ont des appellations quelque peu équivoques. Disons-le franchement, leurs noms, souvent très imagés, ne reflètent pas du tout le contenu de votre assiette ! Sans plus attendre, levons la cloche sur ces « impostures culinaires » qui éveillent notre curiosité et que nous prenons tant de plaisir à déguster. Le curry d’agneau Il y a d’abord les…

Publié le 20 juillet 2015

Nos fameuses expressions héritées de Jean de la Fontaine

Quelques-unes des expressions que nous utilisons couramment aujourd’hui trouvent leur origine dans la littérature. Saviez-vous que nombre d’entre elles sont tirées des fables de Jean de La Fontaine ? Voici de quoi vous éclairer. L’expression « montrer patte blanche », par exemple, qui signifie « inspirer confiance », est extraite de la fable Le Loup, la chèvre et le chevreau. La patte blanche fait référence à celle de la chèvre qui, s’absentant de la maison en laissant son petit tout seul, lui recommande de ne pas ouvrir à quelqu’un qui ne prononcerait pas une phrase spécifique. Mais lorsque le chevreau entend frapper, il demande,…

Publié le 17 juillet 2015

Ces fameuses expressions : « Avoir le cafard »

Il faudra pourtant attendre 1857 pour voir le cafard devenir un symbole de tristesse. Le poète Charles Baudelaire l’aurait introduit dans son recueil des Fleurs du mal, en même temps que son célèbre spleen.

Publié le 29 juin 2015

L’origine de ces fameuses expressions : « On n’est pas sorti de l’auberge »

Au sens littéral, « ne pas être sorti de l’auberge » signifierait que l’on est bien attablé et que l’on prend son temps pour finir un bon repas. Pourtant cette formule est uniquement utilisée dans le sens négatif, qualifiant une situation compliquée et difficile à résoudre. Mais alors d’où vient cette expression ? Il existe deux interprétations possibles. La première explique qu’en argot le mot « auberge » désigne ironiquement la prison. En effet, on y reçoit le gîte et le couvert même si l’on n’en sort pas quand bon nous semble. Une autre interprétation trouverait son origine en Ardèche dans une affaire criminelle…

Publié le 30 mai 2015

Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Braille

Depuis le XIVe siècle, de nombreux érudits se sont penchés sur la question de la lecture et de l’écriture pour les aveugles ou malvoyants. Mais un homme a réellement rendu la méthode exploitable. Il s’agit d’un jeune Français, Louis Braille, lui-même aveugle. Il a laissé son nom à ce système d’écriture tactile à points saillants que l’on utilise encore aujourd’hui : le braille. Né en 1809, Louis grandit dans l’atelier de son père, qui travaille le cuir. À l’âge de trois ans, il se blesse avec un outil, qui le touche à un œil. Celui-ci s’infecte et entraîne une cécité…

Publié le 23 mai 2015

La grammaire, c’est glamour !

Alors que le Festival de Cannes bat son plein, un mot, un seul, est sur toutes les lèvres et dans tous les articles des magazines. Ne cherchez pas, ce n’est pas un mot qui a trait au cinéma, ce n’est ni « tapis rouge » ni « palme d’or », c’est… glamour ! À Cannes, tout est glamour : les stars, les couples, les robes, les coiffures, les maquillages, les soirées ; la ville elle-même a été sacrée « haut lieu du glamour ». Pourtant, ce qui est glamour n’est pas forcément superficiel. Cet anglicisme pourrait vous réserver bien des surprises… Aux origines, la grammaire Le b.a.-ba du glamour ?…

Publié le 18 mai 2015

L’origine de ces fameuses expressions : « Lune de miel »

Aujourd’hui, nous avons tendance à mentionner la lune de miel pour parler du voyage de noces. Mais, à l’origine, le concept de « lune de miel » renvoyait à la période qui suivait les noces, soit un mois lunaire de 29 jours. Dans la langue française, le terme apparaît en 1747 dans l’œuvre Zadig de notre illustre Voltaire : « Zadig éprouva que le premier mois du mariage est la lune de miel et que le second est la lune de l’absinthe. » Il semblerait que l’expression fut reprise de l’anglais honeymoon, apparu bien plus tôt, dès 1546. L’utilisation de « lune de miel » ne…

Publié le 27 avril 2015

L’origine de ces fameuses expressions : « Avoir voix au chapitre »

Avant même de nous intéresser à l’origine de l’expression « Avoir voix au chapitre », attachons-nous à l’utiliser correctement. En effet, on rencontre souvent la forme « Avoir droit au chapitre ». Il s’avère que, si les usages ont fait une place au « droit », l’expression originelle évoque bien la « voix au chapitre ». Mais de quel chapitre parle-t-on ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est moins question de littérature que de religion avec cette expression. Pour en comprendre l’origine, il nous faut expliquer brièvement le fonctionnement du clergé au Moyen Âge. Les évêques étaient alors assistés d’un collège de prêtres et…

Publié le 21 avril 2015

L’origine de ces fameuses expressions : « Ne pas faire de quartier »

Au cours d’un événement sportif, vous avez peut-être déjà entendu l’entraîneur crier à son équipe : « Allez, on y va et pas de quartier ! » avant que les joueurs n’entrent sur le terrain. Nous savons que c’est là une façon de les motiver, mais de quel quartier parle-t-on précisément ? Cette expression nous vient des pirates et du langage maritime. Le mot « quartier », en premier lieu, est emprunté à l’univers militaire, pour désigner le cantonnement des troupes, l’endroit dans lequel elles pouvaient se reposer ou se faire soigner. Autrement dit, il s’agissait d’un lieu de retraite, symbole…

Publié le 20 avril 2015

Anacoluthe ! Catachrèse ! Ces jurons du capitaine Haddock qui sont des figures de style

Que seraient les aventures de Tintin sans le capitaine Haddock et ses célèbres jurons ? Plutôt que d’utiliser de vraies insultes, qui n’auraient pas été au goût des jeunes lecteurs, Hergé a eu l’idée de mettre dans la bouche du capitaine des mots qui n’ont pas de valeur péjorative, mais qui ont comme point commun leur complexité et leur longueur : ornithorynque, anthropophage, schizophrène, troglodyte, polygraphe, ectoplasme, amphitryon, macrocéphale, etc. Prononcés sur un ton irrité, ces termes qui cumulent les « h » et les « y » peuvent avoir quelque chose d’agressif ou d’effrayant. Il n’est pas étonnant de trouver dans cette liste deux…

Publié le 31 mars 2015

Ces marques qui ont l’air latines… mais qui ne le sont pas !

Un précédent billet faisait l’inventaire des marques aux noms latins ou dérivés du latin. Et elles étaient nombreuses ! Pour autant, il ne faudrait pas tomber dans l’excès inverse et croire que tous les mots finissant en -us ou en -ex sont issus de la langue de Cicéron. Il était donc indispensable de dresser la liste des faux amis, c’est-à-dire de ces marques qui ont tout l’air d’être latines, mais qui ne le sont pas ! 1- Les mots-valises La plupart des marques qui « font latines » sont en réalité des mots-valises formés à partir des premières lettres ou syllabes d’au moins deux…

Publié le 28 mars 2015

Les grands hommes à l’origine de ces noms communs : Félix Kir

Comment soupçonner que l’un des apéritifs les plus appréciés porte le nom d’un homme d’Église ? Et pourtant, c’est bien le chanoine Kir qui donna son patronyme au blanc-cassis connu de tous, et contribua à sa renommée. Retour sur la vie de ce membre du clergé et homme politique français surprenant…