« un chiffre d’affaire » « un chiffre d’affaires » ?


Erreur couramment commise

Il n’est pas rare de trouver « chiffre d’affaire » écrit pour « chiffre d’affaires ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Dans l’expression « un chiffre d’affaires », « affaires » se met toujours au pluriel.
Quand vous devez écrire cette expression, dites-vous ceci : un chiffre, des affaires.

Attention à ne pas ajouter un « s » parfaitement inutile à « chiffre »… sauf si celui-ci est au pluriel, bien sûr (on écrira alors « des chiffres d’affaires »).

Vidéo

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Pour les mêmes raisons, on écrira des plus logiquement : « cabinet d’affaires », « chargé d’affaires », « homme (ou femme) d’affaires », « lettre d’affaires », « repas d’affaires », « voyage d’affaires ». Chacun conviendra que le singulier, dans ces cas de figure, laisserait planer un sérieux doute sur la prospérité ou l’efficacité des concernés !

 

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Articles liés

Laissez un commentaire
*

Bonjour à tous et à toutes.

Je profite de ce billet pour vous demander conseil quant à l’accord du mot vente lorsque ce nom est employé comme complément du nom.

Mon incertitude porte surtout sur le groupe de mots suivant : les techniques de vente.

Soit on considère qu’il s’agit de techniques pour booster les ventes et on écrira alors des techniques de ventes avec un s au pluriel.

Soit on considère qu’il s’agit de techniques pour la vente en général et on écrira alors des techniques de vente sans s à vente.

J’hésite vraiment sur les deux graphies mais je pencherais plutôt pour la seconde sans s à vente.

Qu’en pensez-vous ?

En vous remerciant d’avance pour satisfaire ma curiosité sans cesse grandissante.

Xavier.

    Bonjour Xavier, écrire « vente » au singulier ou au pluriel dans « techniques de vente » ne vous fera pas commettre une faute. La distinction, subtile, porte plutôt sur le sens. Avec « vente » au singulier, on insiste sur l’objectif : ce sont des techniques pour faire de la vente, pour vendre. Avec « vente » au pluriel, l’attention se porte sur les différents types de ventes (les ventes directes, téléphoniques, le porte-à-porte). Bonne journée et à bientôt !

Les exemples de Monsieur Dewaele sont édifiants.

Néanmoins, l’erreur est moins illogique qu’il n’y parait dans la mesure ou elle s’apparente sans doute à la conception anglo-saxonne qui est souvent dominante dans les affaires économiques du monde entier.

Business y est un mot singulier qui désigne un type d’affaires, ou une « occupation professionnelle », voire une entreprise.

business letter – business trip – business meeting – business man