« en fesant » ou « en faisant » ?

Erreur couramment commise

Comme on entend [e] dans la première syllabe de « faisant », on est tenté d’écrire « fesant » au lieu de « faisant ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

La bonne orthographe est « en faisant » : « faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ».
« Il est tombé en faisant des acrobaties. »

Vidéo

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

La confusion susdite est d’autant plus compréhensible qu’au futur simple et au conditionnel présent c’est bien en « e » que se transforme le « ai » du verbe « faire » : « je ferai », « nous ferions » ! La prononciation pour le moins curieuse du participe présent devrait beaucoup, si l’on en croit l’écrivain Théodore de Bèze, à celle, d’abord condamnée puis adoptée, des… Parisiens du XVIe siècle. Tout cela ne nous rajeunit pas !

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Je me suis trompé en faisant mes comptes.
  2. Elle a retrouvé sa boucle d’oreille en fesant le ménage.
  3. L’intérimaire ne faisant pas l’affaire, son contrat n’a pas été prolongé.
  4. En fesant cette passe décisive, il a permis à Ronaldo de marquer.
  5. Le chercheur s’est brûlé les sourcils en fesant cette expérience.
  6. Recherche, pour covoiturage, une personne fesant le trajet Nancy-Paris.
  7. Il lui confie le code secret, en lui fesant jurer de ne le révéler à personne.
  8. Quel nom avez-vous indiqué en faisant la réservation ?
  9. Il démarre en fesant crisser ses pneus.
  10. En faisant cette déclaration, le président s’est mis à dos les fonctionnaires.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Elle a retrouvé sa boucle d’oreille en faisant le ménage.
    On n’écrit pas « en fesant », mais « en faisant ». « Faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : En faisant cette passe décisive, il a permis à Ronaldo de marquer.
    On n’écrit pas « en fesant », mais « en faisant ». « Faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ».
  5. Faux. Il faut écrire : Le chercheur s’est brûlé les sourcils en faisant cette expérience.
    On n’écrit pas « en fesant », mais « en faisant ». « Faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ».
  6. Faux. Il faut écrire : Recherche, pour covoiturage, une personne faisant le trajet Nancy-Paris.
    On n’écrit pas « fesant », mais « faisant ». « Faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ».
  7. Faux. Il faut écrire : Il lui confie le code secret, en lui faisant jurer de ne le révéler à personne.
    On n’écrit pas « fesant », mais « faisant ». « Faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ».
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : Il démarre en faisant crisser ses pneus.
    On n’écrit pas « en fesant », mais « en faisant ». « Faisant » est une forme du verbe « faire » et s’écrit comme lui avec « ai ».
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire
Articles liés

Laissez un commentaire
*

Si l’on en croit les principaux dictionnaires de notre temps (Larousse, Robert, TLF), le participe présent de « faire » a définitivement entraîné dans sa chute le pauvre faisan qui n’avait pourtant rien demandé à personne… Mais il n’y a pas si longtemps, au dix-neuvième siècle, Littré privilégiait encore la prononciation « fèzan ».