Sténotypie, un métier d’avenir (4/5) – témoignage d’Agora, centre de formation aux métiers de l’écrit


Marc Francon, responsable développement d’Agora, centre de formation aux métiers de l’écrit et de la sténotypie, nous explique pourquoi l’écrit est si important dans le métier de sténotypiste.

Agora forme aux métiers de l’écrit, et notamment à la sténotypie. Qu’est-ce que c’est ?
La sténotypie consiste à prendre l’intégralité des débats lors de réunions de toute nature et à les retranscrire in extenso ou de façon synthétique. Cette méthode a la particularité de permettre de prendre tous les discours à la vitesse de la parole. Pour vous faire une idée plus précise, la sténographie permet une prise à 50 mots/minute alors que la sténotypie va au-delà des 200 mots/minute.

Le français est donc important ?
Oui ! Le rendu doit être parfait, aucune faute d’orthographe ou de syntaxe ne peut être tolérée… Il en va de la crédibilité du sténotypiste. Le client accorde toute sa confiance à ce dernier qui est le garant de la qualité des écrits.

Y a-t-il beaucoup de sténotypistes en France ?
Le métier est moins connu qu’en Amérique du Nord. La demande est de plus en plus forte en France, la sténotypie est donc un métier d’avenir.

Qui peut devenir sténotypiste ?
La formation est ouverte à des candidats titulaires du baccalauréat, ayant un bon niveau de français et une excellente culture générale. Nous insistons sur cette dernière car un sténotypiste doit être capable de s’adapter à tout type de réunions.


4 réponses à Sténotypie, un métier d’avenir (4/5) – témoignage d’Agora, centre de formation aux métiers de l’écrit

  1. AGORA dit :

    Retrouvez nous sur notre site internet http://formations-agora.com/ ou notre page facebook pour plus d’informations sur ce métier enrichissant qu’est la Sténotypie.

  2. Ronjat Beatrice dit :

    La vitesse de 50 mots minutes s’applique à la moyenne de dactylographie et non à la sténo.

  3. Ronjat Beatrice dit :

    Très intéressant, par contre dire que la sténo permet de prendre à 50 mots min est faux car quand j’ai appris le secrétariat on avait des prises à 130 mots/min (c’est sûr c’était très rapide et il ne fallait pas buter sur un mot) mais en moyenne on travaillait vers 90 à 100 mots minutes. Donc rendons à César….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *