Forco – OPCA du commerce et de la distribution – intègre le Projet Voltaire et le Certificat Voltaire dans son catalogue de formation


forcoLe Forco – OPCA de 15 branches professionnelles du commerce et de la distribution – devient le partenaire du Projet Voltaire.
Marine Bossard, conseillère technique, nous explique pourquoi le Forco s’intéresse à la problématique de l’orthographe.
 

Pouvez-vous nous présenter le Forco ?

Le Forco est l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) de 15 branches professionnelles du commerce et de la distribution. Il compte près de 46 800 entreprises adhérentes, dont 80 % ont un effectif de moins de 10 salariés.

En 2012, l’OPCA a collecté 314 134 000 euros, soit une hausse de près de 5 % par rapport à l’année précédente.

La formation à distance a-t-elle sa place dans la formation continue ?

Le Forco entend promouvoir le plus possible ce type de formation. Depuis près de deux ans, l’OPCA se tourne vers le numérique en matière de services aux entreprises, mais aussi en ce qui concerne la promotion du e-learning. Le portail Forco Fil, qui permet l’inscription en ligne des salariés aux formations, propose de nombreuses formations à distance, qui sont très demandées (43 % des formations commandées sur le portail en 2013 se sont réalisées à distance). L’avantage pour les salariés est de pouvoir organiser leurs journées de manière souple et d’appliquer très vite ce qui a été appris.  Le e-learning est pour nous adapté au secteur et nous le finançons aux mêmes conditions que toutes les formations à partir du moment où un programme est préétabli.

Les principales transformations en cours dans la formation des entreprises du commerce touchent essentiellement à l’utilisation des nouvelles technologies : les tablettes numériques apportent une souplesse intéressante, tout comme les smartphones ou la visioformation. Les salariés peuvent se former toute la journée, par séquences. Le e-learning permet aux entreprises, notamment aux plus petites, de ne pas être confrontées à la question du remplacement du salarié, qui constitue un frein au départ en formation.

Pourquoi s’intéresser à la problématique de l’orthographe ?

En interne, nous cherchons à améliorer nos écrits professionnels puisque nous échangeons beaucoup par écrit avec nos entreprises que ce soit par e-mail, réseaux sociaux, courrier ou compte rendu de rendez-vous. Nous attendons de ces formations des progrès notoires, en orthographe, en grammaire, mais aussi en syntaxe. C’est un gage de respect vis-à-vis de nos clients et de nos partenaires. En effet, les moyens de communication actuels se basent beaucoup sur des écrits.

Avec le développement d’Internet, il y a beaucoup plus d’échanges écrits que par le passé.

Cette même exigence peut être portée par nos entreprises clientes, à qui nous proposons également la formation en orthographe sur notre portail des formations et inscriptions en ligne : Forco Fil. Outre les problématiques énoncées ci-dessus, c’est également un gage de sécurité dans l’entreprise puisque améliorer ses écrits c’est aussi mieux les comprendre ce qui permet in fine de mieux intégrer les consignes et de sécuriser les salariés à leur poste.

Le Forco a présenté cette formation à ses réseaux d’entreprises du commerce et de la distribution, qui se montrent déjà très intéressés par le Projet Voltaire.

Qu’attendez-vous de ce partenariat avec le Projet Voltaire ?

Le Forco a retenu ce projet après l’avoir testé et inscrit sur le plan de formation pour ses propres collaborateurs.

Il est également proposé à ses clients, car les méthodes d’apprentissage sont novatrices et ludiques. Les tests permettent aux utilisateurs d’identifier leurs forces et leurs faiblesses et d’apporter les actions correctives nécessaires afin d’obtenir en fin de parcours un bon score à la Certification Voltaire.

Le principal avantage pour les entreprises, et notamment celles de plus petite taille (moins de 50 salariés), est de pouvoir inscrire les salariés facilement et en quelques minutes pour un montant modique de 50 € TTC par stagiaire.

 

Propos recueillis auprès de :

Marina BOSSARD
Conseillère technique
Forco – Direction Grands Comptes TPE et Collecte


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *