Enquête 2014 – 88 % des étudiants sont intéressés par le Certificat Voltaire pour l’orthographe


Comme chaque année, le Projet Voltaire a interrogé tous les étudiants des établissements partenaires du Projet Voltaire par l’intermédiaire d’une enquête de satisfaction.
Environ 1 000 étudiants issus d’universités,  écoles d’ingénieurs, écoles de commerces, écoles de communication, IUT, BTS, lycées ont répondu a cette enquête.

88 % des étudiants interrogés plébiscitent le Certificat Voltaire, certificat de niveau en orthographe.

 

80% d’entre eux souhaitent pouvoir encore accéder au Projet Voltaire l’année prochaine.
87 % des étudiants recommandent le Projet Voltaire.

 

84 % des étudiants n’ont rencontré aucune difficulté pour prendre en main le Projet Voltaire.
94 % des étudiants interrogés recommandent la mise en place du Projet Voltaire pour les promotions à venir.

Téléchargez ici les résultats complets de l’enquête : Projet Voltaire – enquête 2014


3 réponses à Enquête 2014 – 88 % des étudiants sont intéressés par le Certificat Voltaire pour l’orthographe

  1. SOIZE dit :

    Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément » disait Boileau.
    Le fait de ne pas pouvoir exprimer par des mots ce que l’on ressent mène à la violence et au lieu de joutes oratoires on tombe dans des joutes physiques.
    Les mots bien employés font plus mal et laissent plus de traces que les coups. Pour cela la lecture et l’écriture sont indispensables et ne seront jamais remplacées par les tablettes et autres technologies modernes.
    Bien cordialement.
    Soize

  2. Chambaron dit :

    Bravo !
    Pour les « vieux » que nous sommes, la perte de repères linguistiques dans les jeunes générations depuis une décennie est une véritable catastrophe, une vérole plus grave que certaines pathologies très médiatisées.
    Nous ne sommes qu’au début d’un processus assez lent, mais qui va amener aux leviers de commande des nations des enfants coupés tôt de l’assimilation productive des mécanismes de la compréhension.
    Les enseignants ne s’alarment plus seulement des « fautes d’orthographe », mais sont atterrés par les difficultés des élèves à déchiffrer un texte ou à comprendre un énoncé. Je n’ai à lancer des pierres contre qui ou quoi que ce soit, mais il est impératif de réagir ! Or, les outils sont rares, car priorité est donnée à tant d’autres sujets !

    À cet égard, le Projet Voltaire dispose d’avantages énormes:
    – Ne pas se cantonner à des questions purement orthographiques, mais aussi syntaxiques ou sémantiques.
    – Susciter le goût de la « découverte » : on a envie d’en savoir plus, de mieux digérer la règle, de parfaire et de polir son assimilation.
    – Doser subtilement les actes individuel (les programmes) et collectif (émulation).
    – Et, même si cela est mercantile, avoir pu s’imposer en tant que référence nationale incontestée : n’oublions pas qu’il y a pléthore de sites Internet qui proposent « Dieu-sait-quoi » sur le sujet ! Il n’était pas évident de forger une « marque », un label incontesté dans cette jungle…

    À ceux ( 13 petits pour-cent) qui hésitent encore, je souhaite délivrer un message : sans la langue, rien n’existe ! Essayez donc de vous imaginer devant le plus beau des spectacles de l’Homme ou de la Nature. Au hasard, le « Taj-Mahal » ou le « Creux du vent » dans le canton suisse du Jura. Disons, pour simplifier, que vous aimeriez décrire ce que vous voyez. Et là, les mots vous manquent: vous ne savez qu’écrire un texte « à la manque ».
    Cela est important pour vous, mais rien ne vient ! C’est un « fiasco » à la Stendhal, une impuissance temporaire, et si désarmante ! Contrairement à ce que nous assènent les ânes, et autres quadrupèdes médiatiques, le niveau ne monte ni ne descend. M. Nivo est stable. Seule l’Humanité souffre de l’abrutissante incurie des stalles d’Augias.
    Pardonnez-moi si mon texte contient quelques « subtileries »: la nuit, je forge en catimini des vocables innommables, et les retrouve au matin en cavale.

    Au total, vous suivez le Programme Voltaire, vous relisez vos classiques, vous « shuntez » (court-circuitez) ceux qui ne vous apportent rien, et tout ira bien…

    Bien littérairement
    Chambaron
    Homme de Lettres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *