Certification en orthographe – Retour d’expérience du lycée privé d’enseignement supérieur de Vichy


Antony Wavrant, directeur du lycée privé d’enseignement supérieur de Vichy, nous explique pourquoi son établissement s’est intéressé au Projet Voltaire et à la problématique de l’orthographe. Il nous explique comment il a mis en place le passage du Certificat Voltaire au sein de son établissement.

L’ambition d’un établissement du supérieur est de proposer un projet de formation qui a d’abord pour finalité l’obtention du diplôme, mais également qui offre une attention sur l’après-diplôme afin de donner à nos étudiants une chance supplémentaire d’accéder à un premier emploi. Les formations complémentaires, dont la certification en orthographe fait partie, intègrent cette démarche. Conforter le niveau en orthographe exigible en BTS est le second point important.

Nous avons rendu le Projet Voltaire obligatoire pour tous nos étudiants de 1re année à raison d’une heure par semaine inscrite dans l’emploi du temps et accompagnée d’un enseignant.
L’établissement étant centre d’examen, 30 % d’entre eux ont passé le Certificat Voltaire. Le nombre d’étudiants acceptant de passer l’examen a été une déception et nous allons essayer de travailler là-dessus. Même les étudiants obtenant de bons résultats ne perçoivent souvent pas l’intérêt de passer une telle certification, malgré nos efforts de communication.
Nous avons eu d’excellents retours pour un grand nombre d’étudiants. Une réserve, voire une défiance malgré tout de certains en difficulté depuis de longues années avec l’orthographe.
Nous avons observé des progrès en orthographe : constat pas seulement sur les plateformes d’entraînement, mais des bénéfices visibles directement en cours.

Antony Wavrant,
directeur du lycée privé d’enseignement supérieur de Vichy


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *