« une teinte brunatre » ou « une teinte brunâtre » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Comment savoir qui, du bellâtre ou du pédiatre, prend un accent circonflexe ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Le suffixe « -âtre », avec un accent circonflexe sur le « a », exprime une idée de ressemblance imparfaite ou une nuance péjorative.

> Malade, il a le teint verdâtre.

Attention à ne pas le confondre avec la finale « -iatre », qui signifie « médecin » et qui, elle, ne prend pas d’accent circonflexe sur le « a ».

> pédopsychiatre, pédiatre


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Rien à voir, en effet, entre cette finale-ci, laquelle nous vient du grec iatros, et le suffixe qui précède, issu pour sa part du latin aster. Curieusement, ne se rattache pourtant ni à l’un ni à l’autre le mot idolâtre : ce dernier doit tout au grec latreia, qui s’appliquait au culte d’un dieu. C’est par le plus grand des hasards que l’on retrouve la nuance péjorative propre au suffixe -âtre, l’adoration, on le sait, confinant presque toujours à l’excès !

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Cette jeune fille succombe au charme de n’importe quel bellatre.
  2. Les experts psychiatres ont déclaré l’accusé irresponsable.
  3. La saveur douceatre du mets indiqua au goûteur que le plat était empoisonné.
  4. Une fois retouchée, cette photo semble moins grisatre.
  5. L’encre du journal a laissé des traces noirâtres sur mes doigts.
  6. La pollution a recouvert les rideaux d’un voile grisâtre.
  7. Psychiâtre, il partage son temps entre l’hôpital et son cabinet en ville.
  8. Dès que je mange des fruits de mer, des boutons rosatres apparaissent sur ma peau.
  9. Cette robe jaune te donne un teint verdatre.
  10. La mère décrite dans Vipère au poing est une véritable marâtre.

 

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Cette jeune fille succombe au charme de n’importe quel bellâtre. Un bellâtre est un bel homme imbu de sa personne. On trouve dans ce mot la nuance péjorative qui indique qu’on a affaire au suffixe « -âtre ».
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : La saveur douceâtre du mets indiqua au goûteur que le plat était empoisonné. « Douceâtre (ou douçâtre) » signifie « d’une douceur fade, insipide ». On trouve dans ce mot la nuance péjorative qui indique qu’on a affaire au suffixe « -âtre ».
  4. Faux. Il faut écrire : Une fois retouchée, cette photo semble moins grisâtre. « Grisâtre » signifie « qui tire sur le gris ». C’est donc le suffixe « -âtre », qui exprime l’idée d’une ressemblance imparfaite, qu’on trouve dans ce mot.
  5. Phrase correcte.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Psychiatre, il partage son temps entre l’hôpital et son cabinet en ville. Un psychiatre est un médecin spécialiste des maladies mentales. C’est donc la finale « -iatre » (« médecin ») qu’on trouve dans ce mot, et elle ne prend pas d’accent sur le « a ».
  8. Faux. Il faut écrire : Dès que je mange des fruits de mer, des boutons rosâtres apparaissent sur ma peau. C’est  le suffixe « -âtre », qui exprime l’idée d’une ressemblance imparfaite, qu’on trouve dans ce mot. « Rosâtre » signifie en effet « qui est d’un rose peu franc ».
  9. Faux. Il faut écrire : Cette robe jaune te donne un teint verdâtre.« Verdâtre » signifie « qui tire sur le vert ». C’est donc le suffixe « -âtre », qui exprime l’idée d’une ressemblance imparfaite, qu’on trouve dans ce mot.
  10. Phrase correcte.

 

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

2 réponses à « une teinte brunatre » ou « une teinte brunâtre » ?

  1. Guillaume dit :

    Voici une autre astuce pour ne pas faire de fautes :

    Les noms et adjectifs en -iatre/-îâtre s’écrivent tous sans accent circonflexe sauf opiniâtre et acariâtre.

    Les autres noms et adjectifs en -atre/-âtre s’écrivent tous avec un accent circonflexe à l’exception de ranatre et vératre.

  2. aston dit :

    Une petite liste des noms qui ne sont pas concernés par le caractère dépréciatif du suffixe :
    Coquâtre, folâtre, mulâtre, opiniâtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *