« subi » ou « subit » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Pourrez-vous écrire que vous avez « subit ces exercices » ? Heureusement non. (« Subi » non plus, espérons-le…)

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Pouvez-vous remplacer le mot par « soudain » ? Si oui, écrivez « subit ».

Sinon, il s’agit du participe passé de subir, au sens de « enduré, endurée » : « subie » au féminin, et donc « subi » (sans « t ») au masculin.

Une averse subite, un orage subit ; une épreuve subie, un préjudice subi.


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Plus d’un sera sans doute surpris d’apprendre que ces deux termes, qui doivent absolument être distingués pour le sens, sont, en revanche, intimement liés par l’étymologie : l’adjectif latin subitus (« qui vient sans être vu ») dont descend notre subit n’est autre, en effet, que le participe passé du verbe subire, lequel est également à l’origine de notre subi ! Étonnant chassé-croisé qui prouve, s’il en était encore besoin, que les desseins d’une langue sont aussi impénétrables que ceux de la divinité…

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. L’orage subit a surpris les promeneurs loin de tout refuge.
  2. Cette garantie couvre les dégâts subis après les intempéries.
  3. Le sort subit par les régions occupées était alors méconnu.
  4. À cause du bruit, le cheval a pris peur et a fait un écart subi.
  5. C’était agréable, ce silence subi après tout le brouhaha.
  6. Plusieurs d’entre eux auraient subit un harcèlement moral.
  7. Rien ne laissait présager son mouvement de colère subi.
  8. Ceux qui ont subit un préjudice doivent déposer plainte.
  9. Notre société a subi le contrecoup de la crise économique.
  10. L’entreprise a connu un déclin subit de sa productivité.

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : Le sort subi par les régions occupées était alors méconnu.
    On ne peut pas remplacer ici le mot par « soudain », c’est donc le participe passé de subir : « subi ».
  4. Faux. Il faut écrire : À cause du bruit, le cheval a pris peur et a fait un écart subit.
    Le cheval a subitement fait un écart : on écrit « subit ».
  5. Faux. Il faut écrire : C’était agréable, ce silence subit après tout le brouhaha.
    On parle d’un silence soudain, non d’un silence enduré. On écrit donc « subit ».
  6. Faux. Il faut écrire : Plusieurs d’entre eux auraient subi un harcèlement moral.
    Le mot n’a pas le sens de « soudain » mais de « enduré ». C’est donc le participe passé de subir : « subi ».
  7. Faux. Il faut écrire : Rien ne laissait présager son mouvement de colère subit.
    La personne a subitement eu un mouvement de colère : on écrit « subit ».
  8. Faux. Il faut écrire : Ceux qui ont subi un préjudice doivent déposer plainte.
    Ici on ne peut pas remplacer le mot par « soudain », c’est donc le participe passé de subir : « subi ».
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

4 réponses à « subi » ou « subit » ?

  1. Visiteur dit :

    Le monument a échappé à des dommages bien plus importants que ceux qu’il a subi… ou subis ?… Votre article ne répond pas à ma question. Je pense que c’est subi, mais quelqu’un qui s’est permis de corriger mon texte sur Wikipédia m’assure que c’est subis et commence presque à me faire douter. Avant de recorriger, j’aimerais avoir une certitude. Merci.

  2. Théo dit :

    Bonjour,

    J’ai bien cerné cette règle mais je n’ai pas compris la parenthèse dans l’accroche : (« Subi » non plus, espérons-le…).

    L’explication doit être simple, mais je préfère demander :-).

    Merci.

    • Sandrine dit :

      Bonjour Théo, il s’agit d’un trait d’humour. « Subi » est bien la forme qui convient dans la phrase « Pourrez-vous écrire que vous avez subi ces exercices ? ». Mais leur auteur espère que vous ne les subirez pas, c’est-à-dire que vous prendrez plaisir à les faire. En conclusion, il est doublement fautif de demander : « Pourrez-vous écrire que vous avez subit ces exercices ? », du point de vue grammaticale ET (c’est un souhait) du point de vue du sens ! Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *