« pénitentier » ou « pénitentiaire » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

On écrit « pénitentiaire » au masculin comme au féminin. L’adjectif « pénitentier », « pénitentière » n’existe pas.

> un établissement pénitentiaire, la réforme pénitentiaire

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

On écrit « pénitentiaire » au masculin comme au féminin. L’adjectif « pénitentier », « pénitentière » n’existe pas.

> un établissement pénitentiaire, la réforme pénitentiaire

 

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Pas plus qu’il ne faut tirer sur le pianiste, il ne convient de s’acharner sur ce malheureux pénitentiaire ! Nom à l’origine, il désignait l’établissement de détention, avant de se voir évincer par pénitencier. À présent qu’il a entamé une nouvelle vie en tant qu’adjectif, n’allons pas la lui pourrir avec ces purs barbarismes que sont « pénitentier » et « pénitentière »…

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Ce rapport dénonce les conditions de vie dans les centres pénitentiaires.
  2. Pour cette association, il faut repenser le système pénitentier.
  3. Il faut des nerfs d’acier pour être surveillant pénitentier.
  4. La nouvelle loi pénitentière met l’accent sur le travail des détenus.
  5. Marseille compte un établissement pénitentier pour mineurs.
  6. Le personnel pénitentiaire réclame des mesures de sécurité renforcées.
  7. La réforme pénitentiaire vise à limiter le surpeuplement des prisons.
  8. Le centre pénitentier de Guantánamo accueille des terroristes présumés.
  9. Agressé par son codétenu, il a été transporté à l’hôpital pénitentier.
  10. Cet établissement pénitentiaire offre aux détenus un régime de semi-liberté.

 

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Pour cette association, il faut repenser le système pénitentiaire. L’adjectif « pénitentier » n’existe pas. Il faut écrire « pénitentiaire » au masculin comme au féminin.
  3. Faux. Il faut écrire : Il faut des nerfs d’acier pour être surveillant pénitentiaire. L’adjectif « pénitentier » n’existe pas. Il faut écrire « pénitentiaire » au masculin comme au féminin.
  4. Faux. Il faut écrire : La nouvelle loi pénitentiaire met l’accent sur le travail des détenus. L’adjectif « pénitentière » n’existe pas. Il faut écrire « pénitentiaire » au masculin comme au féminin.
  5. Faux. Il faut écrire : Marseille compte un établissement pénitentiaire pour mineurs. L’adjectif « pénitentier » n’existe pas. Il faut écrire « pénitentiaire » au masculin comme au féminin.
  6. Phrase correcte.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : Le centre pénitentiaire de Guantánamo accueille des terroristes présumés. L’adjectif « pénitentier » n’existe pas. Il faut écrire « pénitentiaire » au masculin comme au féminin.
  9. Faux. Il faut écrire : Agressé par son codétenu, il a été transporté à l’hôpital pénitentiaire. L’adjectif « pénitentier » n’existe pas. Il faut écrire « pénitentiaire » au masculin comme au féminin.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus d’1,5 million d’utilisateurs !


Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

2 réponses à « pénitentier » ou « pénitentiaire » ?

  1. Marie-Liesse Robilliart dit :

    Bonjour,

    Dans le cadre d’un acrostiche, nous avons été amenés à faire des inversions sujet-verbe, mais sans savoir si cela entrainait un accord du participe passé dans les phrases suivantes :

    A l’aquaclub, les vagues nous avons affronté(?)
    Bulots, huitres et crevettes nous ont régalé(?)
    A marée haute, les enfants, dans un fort, avons enfermé(?)

    Merci de vos lumières et pour votre site qui nous distrait bien et nous apprend beaucoup de choses !

    Cordialement,

    ML Robilliart

    • Erick dit :

      Bonjour et merci pour votre participation à ce blog :)

      Voici la réponse de Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, à votre question :

      - « À l’aquaclub, les vagues nous avons affrontées » : participe passé avec l’auxiliaire et le COD placé avant le verbe : « les vagues »
      - « Bulots, huitres et crevettes nous ont régalés (ou ées) » : participe passé avec l’auxiliaire et le COD placé avant le verbe : « nous ». Le féminin est possible, si l’ensemble des personnes qui se sont régalées sont de sexe féminin.
      - « À marée haute, les enfants, dans un fort, avons enfermés » : participe passé avec l’auxiliaire et le COD placé avant le verbe : « les enfants »

      Les inversions peuvent laisser sceptique, en effet, puisque l’on ne parle plus ainsi dans la vie courante. Mais l’exemple que donnait Marot (« M’amour vous ay donnée ») laisse penser que la règle doit s’appliquer aussi dans ce cas (« amour » était le plus souvent féminin à l’époque).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>