« obnubiler », « omnibuler » ou « omnubiler » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Est-ce parce qu’il est peu employé qu’« obnubiler » tend à devenir « omnubiler », voire « omnibuler » dans la bouche de certains ?

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

« Obnubiler », qui signifie « obscurcir le jugement », « obséder », commence par « ob », comme ces derniers verbes.

Quant aux voyelles qu’il contient, elles se succèdent dans cet ordre : o, u, i, e, comme dans le mot « ouïe ».

> Obnubilé par la peur de commettre une erreur, il vérifie toujours ses calculs deux fois.

 


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

Aucun rapport en effet avec ce pittoresque omnibus qui, hier encore, sans crier gare, nous transportait cahin-caha de station en station ! Mais bien plutôt avec nubes, lequel a également donné notre « nébuleux », et désignait en latin une nuée… Le fait est que, quand on est obnubilé par quelque chose, nos facultés mentales s’obscurcissent, on perd de sa lucidité, on n’y voit plus… qu’à travers un nuage !

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. La quête de vengeance l’omnubile.
  2. Omnibulé par la réussite matérielle, il a perdu de vue l’essentiel.
  3. Obnubilé par ses recherches, le mathématicien oublie souvent l’heure.
  4. La peur d’échouer l’omnibule et l’empêche d’avancer.
  5. Omnubilé par la discipline, le surveillant n’admet aucune entorse au règlement.
  6. La passion a ceci de dangereux qu’elle omnubile celui qui en est la proie.
  7. Obnubilé par sa carrière, il consacre sa vie au travail.
  8. L’esprit omnibulé par le ressentiment, il ne songe qu’à se venger.
  9. Obnubilé par ses préjugés, le chef de chantier refuse d’engager une femme.
  10. Ne nous laissons pas obnubiler par des questions de détail.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : La quête de vengeance l’obnubile. Le verbe « omnubiler » n’existe pas. Il faut écrire « obnubiler ».
  2. Faux. Il faut écrire : Obnubilé par la réussite matérielle, il a perdu de vue l’essentiel. Le verbe « omnibuler » n’existe pas. Il faut écrire « obnubiler ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : La peur d’échouer l’obnubile et l’empêche d’avancer. Le verbe « omnibuler » n’existe pas. Il faut écrire « obnubiler ».
  5. Faux. Il faut écrire : Obnubilé par la discipline, le surveillant n’admet aucune entorse au règlement. Le verbe « omnubiler » n’existe pas. Il faut écrire « obnubiler ».
  6. Faux. Il faut écrire : La passion a ceci de dangereux qu’elle obnubile celui qui en est la proie. Le verbe « omnubiler » n’existe pas. Il faut écrire « obnubiler ».
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : L’esprit obnubilé par le ressentiment, il ne songe qu’à se venger. Le verbe « omnibuler » n’existe pas. Il faut écrire « obnubiler ».
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !


Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

7 réponses à « obnubiler », « omnibuler » ou « omnubiler » ?

  1. lee dit :

    Ne faudrait-il pas également des traits d’union entre chaque mots composant le nombre onze-cents-milliards ?

    • Erick dit :

      La réforme de l’orthographe de 1990 autorise en effet l’utilisation du trait d’union dans onze-cents. L’orthographe traditionnelle ne l’utilise pas. Par contre, en suivant l’orthographe de 1990, il n’y a pas de trait d’union entre « onze-cents » et « milliards ». On écrira alors : onze-cents milliards.

      • Itello dit :

        Permettez-moi d’infirmer votre propos, Érick. Les rectifications orthographiques invitent, je cite le document officiel, à étendre le trait d’union « aux numéraux formant un nombre complexe ». Il n’y est fait aucune distinction entre les adjectifs et les substantifs. Ainsi, la graphie « onze-cents-milliards » est tout à fait concevable si l’on applique les rectifications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *