« nombre de » ou « nombres de » ? « quantité de » ou « quantités de » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Comme « nombre de » et « quantité de » évoquent un grand nombre d’éléments, il est tentant de les écrire systématiquement au pluriel : « nombres de », « quantités de ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Quand ils ne sont pas précédés d’un article, les collectifs « nombre » et « quantité » ont le sens de « un grand nombre », « beaucoup ». Ils restent au singulier… même si le verbe qui suit est au pluriel.

 

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

La situation est autrement compliquée dès lors que ces collectifs sont précédés d’un article ! Il faut alors tenir compte du sens pour déterminer l’accord : « Un grand nombre de notes explicatives peut décourager le lecteur », mais « Un grand nombre de notes explicatives ont été surlignées par le lecteur ». Dans le premier cas, c’est le nombre qui se révèle rébarbatif, autrement dit le recours par trop systématique auxdites notes ; dans le second, l’accent est bien plutôt mis sur les notes elles-mêmes, jusques et y compris dans leur présentation matérielle…

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Même si cet appareil remplit quantité de fonctions, il ne répond pas à mes besoins.
  2. Nombres d’automobilistes se sont trouvés bloqués par la tempête de neige.
  3. Délocaliser l’entreprise entraînerait quantité de conséquences pour les salariés.
  4. Pour attirer les vacanciers, nombre d’hôtels organisent des sorties touristiques.
  5. C’est toujours pareil, tu trouves quantités d’excuses pour justifier tes retards.
  6. Sur mon site, nombres de visiteurs ne vont pas plus loin que la page d’accueil.
  7. Chaque année, quantités de romans sortent à l’époque de la… rentrée littéraire.
  8. La campagne rebute dorénavant nombres de jeunes médecins qui s’installent.
  9. Des cours gratuits en ligne sont proposés par quantités d’universités américaines.
  10. Après nombre de vaines tentatives, j’ai renoncé à entrer dans le livre des records.

 

Réponses

  1. Phrase correcte.
  2. Faux. Il faut écrire : Nombre d’automobilistes se sont trouvés bloqués par la tempête de neige. « Nombre » a le sens de « un grand nombre », il reste donc au singulier.
  3. Phrase correcte.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : C’est toujours pareil, tu trouves quantité d’excuses pour justifier tes retards.On pourrait dire « beaucoup d’excuses », « quantité » reste donc invariable.
  6. Faux. Il faut écrire : Sur mon site, nombre de visiteurs ne vont pas plus loin que la page d’accueil. On pourrait dire « beaucoup de visiteurs », « nombre » reste donc invariable.
  7. Faux. Il faut écrire : Chaque année, quantité de romans sortent à l’époque de la… rentrée littéraire. On pourrait dire « beaucoup de romans », « quantité » reste donc invariable.
  8. Faux. Il faut écrire : La campagne rebute dorénavant nombre de jeunes médecins qui s’installent. « Nombre » a le sens de « un grand nombre », il reste donc au singulier.
  9. Faux. Il faut écrire : Des cours gratuits en ligne sont proposés par quantité d’universités américaines. On pourrait dire « beaucoup d’universités », « quantité » reste donc invariable.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

 

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

3 réponses à « nombre de » ou « nombres de » ? « quantité de » ou « quantités de » ?

  1. Benjamin dit :

    Je pense donc avoir correctement appliqué la règle numéro un qui s’applique dans les trois cas de mon commentaire précédent. Merci à vous. Vous êtes une femme de valeur sur le plan intellectuel.

  2. Benjamin dit :

    « Un homme sans valeurs (comprendre sans scrupule), sans souci et sans illusion ». Suis-je un bon écrivain ? Merci.

    • Sandrine dit :

      Bonjour Benjamin, je vous renvoie à la règle qui distingue trois cas :

      Sans peut, selon le sens, être suivi du singulier ou du pluriel.

      1/ On écrira toujours au singulier les noms dits abstraits : Être sans pitié. Cela se comprend sans peine. Un orateur est sans passion quand il n’est pas animé par la passion. Cet homme est sans passions s’il ignore les passions.

      2/ On opposera un couteau sans manche, qui devrait en avoir un, mais un seul, à un gilet sans manches, qui en aurait deux, s’il en avait. Il est sorti sans chapeau ni chaussures. Dans de nombreux cas, cependant, la nuance de sens est si mince que l’on trouvera aussi bien le singulier que le pluriel : C’est un acteur sans défaut ou sans défauts (Littré). De même : Cet homme est mort sans enfant, sans héritier, ou sans enfants, sans héritiers.

      3/ Pourtant, dès lors que ce dont on parle peut suggérer l’idée de pluralité, c’est le pluriel qui est le plus fréquent. On écrira : un devoir sans fautes, en jugeant qu’un tel devoir aurait d’ordinaire comporté plusieurs fautes (qu’une faute ne vient jamais seule), plutôt qu’un devoir sans faute, sauf si l’on veut insister sur le caractère exceptionnel de la chose, comme on dirait : sans aucune faute, sans la moindre faute.

      Source : Académie française

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *