« gradation » ou « graduation » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Très souvent on entend parler de « graduation » là où il est question de gradation.

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

La gradation est une progression, ascendante ou descendante, tandis que la graduation est liée à l’action de graduer, de marquer un instrument de mesure.

Reconnaître une gradation dans un texte ; lire une graduation sur une règle.


Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert –
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

S’il faut se garder, c’est vrai, d’employer l’un de ces mots pour l’autre, leurs acceptions respectives ne se recouvrant guère, l’étymologie est moins bégueule : gradation et graduation descendent en effet d’un seul et même vocable latin, gradus, lequel signifiait « degré ». Ne procède-t-on pas dans la première, à des fins stylistiques, par degrés successifs, alors que, dans la seconde, on se contente de les représenter sur un instrument de mesure ?

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Selon eux, l’actuelle graduation des peines serait insuffisante.
  2. La graduation de cette vieille règle est presque effacée.
  3. La graduation est une figure de style souvent employée.
  4. Cette graduation fine permet des mesures précises.
  5. C’est la dernière graduation qui correspond à 20 cm.
  6. La publicité fait un grand usage de la graduation rythmique.
  7. Je préfère m’aider des graduations du verre doseur.
  8. C’est la graduation des couleurs qui me plaît dans ce tableau.
  9. Le conseil de discipline a prévu une graduation des sanctions.
  10. Je cherche un livre sur la graduation des risques chimiques.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Selon eux, l’actuelle gradation des peines serait insuffisante.
    On ne parle pas de marques mais du niveau des peines qui va en croissant : c’est la gradation.
  2. Phrase correcte.
  3. Faux. Il faut écrire : La gradation est une figure de style souvent employée.
    Il s’agit de faire se succéder des termes de plus en plus forts (ou de moins en moins forts) : cette progression est une gradation.
  4. Phrase correcte.
  5. Phrase correcte.
  6. Faux. Il faut écrire : La publicité fait un grand usage de la gradation rythmique. On parle ici d’intensité croissante du rythme : il ne s’agit pas de marquage mais de progression : c’est la gradation.
  7. Phrase correcte.
  8. Faux. Il faut écrire : C’est la gradation des couleurs qui me plaît dans ce tableau. Il n’est pas question d’instrument de mesure, ni donc de graduation.
  9. Faux. Il faut écrire : Le conseil de discipline a prévu une gradation des sanctions. Les sanctions vont en croissant : cette progression est une gradation. Faux. Il faut écrire : Je cherche un livre sur la gradation des risques chimiques.
  10. Le classement des risques du moins fort au plus fort reflète une progression : c’est la gradation.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *