« entracte » ou « entr’acte » ?


(Difficulté traitée dans le module Projet Voltaire EXCELLENCE)

Erreur couramment commise

Il est tentant de glisser une apostrophe dans un mot commençant par entr-, et d’écrire « entr’acte » au lieu de « entracte ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)

Quand un nom ou un verbe commençant par a, i, o ou u se soude à la préposition « entre », il constitue désormais avec elle un seul mot. À noter que les deux orthographes sont encore admises pour « s’entraimer » ou « s’entr’aimer ».

Il entrouvre le rideau pendant l’entracte.

Avis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

S’il est un point sur lequel notre vénérable orthographe méritait d’être revue et corrigée, c’est bien celui-là ! Naguère, en effet, l’anarchie et l’arbitraire étaient tels que l’usager soucieux de respecter sa langue n’avait d’autre solution que de consulter, au coup par coup, des dictionnaires qui se contredisaient sans vergogne. Quant au compétiteur que je fus, il lui fallait apprendre des listes de mots ou, dans le meilleur des cas, intégrer ces derniers dans des phrases mnémotechniques d’un intérêt littéraire plus que douteux ! La généralisation de la soudure est donc à encourager.

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Désolé, monsieur, le bar sera ouvert pendant l’entr’acte mais pas avant.
  2. Il est allé entr’ouvrir discrètement la porte pour mieux les entendre.
  3. Durant la confrontation, les deux suspects n’ont cessé de s’entraccuser.
  4. Il ne supporte pas les cravates, et laisse toujours son col entr’ouvert.
  5. Depuis qu’il fréquente le groupe d’entraide, il se sent beaucoup mieux.
  6. Je crois l’avoir entraperçu de loin, mais je n’ai pas pu l’approcher.
  7. Le spectacle va durer huit heures… avec trois entr’actes, heureusement.
  8. Ils se sont follement entr’aimés malgré les dissensions familiales.
  9. On note que souvent les catastrophes renforcent l’esprit d’entr’aide.
  10. Durant leurs trente ans de vie commune, ils n’ont cessé de s’entr’admirer.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Désolé, monsieur, le bar sera ouvert pendant l’entracte mais pas avant.
    Hormis dans « entr’aimer », le e final de « entre » n’est pas remplacé par une apostrophe devant un a. On écrit donc « entracte ».
  2. Faux. Il faut écrire : Il est allé entrouvrir discrètement la porte pour mieux les entendre.
    Lors de la soudure avec un mot commençant par o, le e final de « entre » disparaît et n’est pas remplacé par une apostrophe. On écrit donc « entrouvrir ».
  3. Phrase correcte.
  4. Faux. Il faut écrire : Il ne supporte pas les cravates, et laisse toujours son col entrouvert.
    La soudure de la préposition « entre » et du participe « ouvert » donne « entrouvert », sans apostrophe.
  5. Phrase correcte.
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : Le spectacle va durer huit heures… avec trois entractes, heureusement.
    La soudure de la préposition « entre » et du nom « acte » donne « entracte », sans apostrophe.
  8. Phrase correcte.
  9. Faux. Il faut écrire : On note que souvent les catastrophes renforcent l’esprit d’entraide.
    Hormis dans « entr’aimer », le e final de « entre » n’est pas remplacé par une apostrophe devant un a. On écrit donc « entraide ».
  10. Faux. Il faut écrire : Durant leurs trente ans de vie commune, ils n’ont cessé de s’entradmirer. La soudure de la préposition « entre » et du verbe « admirer » donne « entradmirer », sans apostrophe.
    • Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
      Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

      Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

      Auteurs :
      Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
      Marie-France Claereboutcorrectrice d’édition et formatrice
      Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

4 réponses à « entracte » ou « entr’acte » ?

  1. Laetitia dit :

    Bonsoir,
    Dans l’énoncé de la règle, vous expliquez que les deux graphies son correctes « s’entradmirer » ou « s’entr’admirer ». Dans la réponse à la question 10, vous donnez deux réponses contradictoires. Quel est donc le fin mot de l’histoire ?

    Même chose pour les deux graphies « s’entraimer » ou « s’entr’aimer » et l’affirmation de la réponse à la question 1 : « Hormis dans « entr’aimer », le e final de « entre » n’est pas remplacé par une apostrophe devant un a. »

    Merci,
    Lætitia

    • Sandrine dit :

      Bonjour Laetitia, merci pour vos remarques qui nous ont permis d’actualiser ce billet. Dans la règle, il ne faut plus conserver que « s’entr’aimer » pour exception (et pour combien de temps encore, la nouvelle orthographe réclamant la soudure ?) : Robert n’écrit plus que « s’entradmirer » sans apostrophe, et le mot n’est plus référencé par Larousse. Dans l’exercice, la justification se maintient mais nous avons corrigé la réponse en écrivant : « s’entradmirer ». Bonne journée et encore merci pour votre vigilance.

      • Laetitia dit :

        Merci pour ces précisions éclairantes !
        Et qu’en est-il pour « entrapercevoir » que le Larousse et le TLFi écrivent aussi bien avec l’apostrophe ? Préconisez-vous de ne garder que la graphie avec soudure ?
        Cordialement,
        Lætitia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *