« davantage » ou « d’avantage(s) » ?


L’erreur, écrire « d’avantage » pour « davantage »

N’écrivez pas « Avide, il en veut toujours d’avantage » au lieu de « Avide, il en veut toujours davantage ».

Pour ne plus commettre cette faute et beaucoup d’autres :
entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr
Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Choisir entre « davantage » et « d’avantages »

Remplacez la forme qui pose problème par « plus (de) ». Si la phrase reste correcte, écrivez « davantage (de) ». Sinon, écrivez « d’avantage(s) », que vous pouvez remplacer par « de bénéfice(s) ».

Je voudrais davantage de reconnaissance. = Je voudrais plus de reconnaissance.

mais

Il ne voit pas d’avantage à s’abonner. = Il ne voit pas de bénéfice à s’abonner.

Vidéo

Bruno Dewaele - champion du monde d'orthographeAvis de l’expert – Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes

La forme « d’avantage » a bel et bien existé, mais elle signifiait « par un avantage » et s’appliquait principalement à une faveur que l’on jugeait imméritée. Au sens qui est celui d’aujourd’hui (« de plus, en plus grande quantité »), la soudure a toujours été la règle, et ce depuis la fin du XVe siècle…

 

Exercices (cherchez les erreurs)

  1. Le concepteur du produit refuse d’en dévoiler d’avantage.
  2. Il n’y a pas davantage financier à en tirer.
  3. Il nous faut d’avantage de mémoire sur cet ordinateur.
  4. On ne voit pas d’avantages à changer d’opérateur.
  5. Votre offre est intéressante, mais celle de votre concurrent l’est d’avantage.
  6. En dire davantage reviendrait à vous révéler le nom du meurtrier.
  7. S’il en savait d’avantage, je devrais le supprimer.
  8. S’il accepte cette promotion, il aura d’avantage de responsabilités.
  9. J’ai cité quatre de nos clients, mais il y en a bien davantage.
  10. En souscrivant un abonnement, vous profitez d’une foule d’avantages.

Réponses

  1. Faux. Il faut écrire : Le concepteur du produit refuse d’en dévoiler davantage.
    Le remplacement de « d’avantage » par « de bénéfice » est-il possible ? Non. « Le concepteur du produit refuse d’en dévoiler de bénéfice » n’a pas de sens. Ce n’est donc pas « d’avantage » qu’il faut écrire, mais « davantage ».
  2. Faux. Il faut écrire : Il n’y a pas d’avantage financier à en tirer.
    Le remplacement de « davantage » par « plus » est-il possible ? Non. « Il n’y a pas plus financier à en tirer » ne veut rien dire. Ce n’est donc pas « davantage » qu’il faut écrire, mais « d’avantage ».
  3. Faux. Il faut écrire : Il nous faut davantage de mémoire sur cet ordinateur.
    Cette phrase signifie : « Il nous faut plus de mémoire sur cet ordinateur. » C’est donc « davantage » qu’il convient d’écrire ici.
  4. Phrase correcte.
  5. Faux. Il faut écrire : Votre offre est intéressante, mais celle de votre concurrent l’est davantage.
    Direz-vous plutôt « celle de votre concurrent l’est de bénéfice » ou « celle de votre concurrent l’est plus » ? La deuxième possibilité est la bonne : il faut écrire « davantage », puisqu’il peut être remplacé par « plus ».
  6. Phrase correcte.
  7. Faux. Il faut écrire : S’il en savait davantage, je devrais le supprimer.
    « S’il en savait de bénéfice, je devrais le supprimer » ne veut rien dire : on n’écrit pas « d’avantage », mais « davantage ».
  8. Faux. Il faut écrire : S’il accepte cette promotion, il aura davantage de responsabilités.
    Le remplacement de « d’avantage » par « de bénéfice » est-il possible ? Non. On ne peut dire : « il aura de bénéfice de responsabilités ». En revanche, on peut dire : « il aura plus de responsabilités ». On écrit donc « davantage ».
  9. Phrase correcte.
  10. Phrase correcte.

Besoin de vous remettre à niveau en orthographe ?
Entraînez-vous gratuitement sur www.projet-voltaire.fr !

Une méthode innovante et ludique pour s’entraîner. Déjà plus de 3 millions d’utilisateurs !

Auteurs :
Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe, professeur agrégé de lettres modernes
Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
Pascal Hostachy, cofondateur du Projet Voltaire et de la Certification Voltaire

Les commentaires sont fermés.